Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Quelle mobilité sociale ascendante pour les jeunes générations depuis 30 ans ? Insee. Décembre 2016.

Quelle mobilité sociale ascendante pour les jeunes générations depuis 30 ans ? Insee. Décembre 2016.

Publié le 20/12/2016
L'origine sociale continue de déterminer la position sociale. Gravir l'échelle sociale est plus aisé en Ile-de-France qu'en province.

L'Insee publie une étude sur la mobilité sociale, à la fois intergénérationnelle et en cours de vie active, et son évolution au cours des trente dernières années. Celle-ci s'appuie sur la comparaison de deux générations de jeunes adultes, l'une née au tournant des années 1970 (entre 1967 et 1976), dont on peut observer la trajectoire sociale, et l'autre née pendant les années 80 (entre 1980 et 1989). Le champ porte sur les jeunes nés et ayant grandi en Ile-de-France et symétriquement sur les jeunes de province. L'étude montre que, si, en moyenne, les jeunes générations occupent une position socioprofessionnelle supérieure à celle de leurs parents, la promotion sociale des jeunes franciliens, en particulier l'accès au statut de cadre, dépend de l'origine sociale, mais aussi de l'activité de la mère et de la structure familiale (taille de la fratrie, instabilité conjugale). Le même constat ressort pour la génération provinciale, mais l'origine sociale pèse plus fortement encore dans son devenir social que pour la génération francilienne dont les chances d'ascension sociale sont plus élevées. Ainsi, l'accès à la position de cadre s'avère plus difficile en province pour les enfants d'ouvriers ou d'employés en début comme en cours de carrière.

Insee Analyses Ile-de-France, n°50, 15 décembre 2016.

Version imprimable.

Résumé

Avec la tertiarisation de l'économie et l'allongement des études, le statut social des jeunes générations est en moyenne plus élevé que celui de leurs parents, particulièrement en Ile-de-France. Pour autant, en Ile-de-France comme en province, l'accès à la position de cadre reste fortement déterminé par l'origine sociale. D'autres facteurs influent également sur le devenir social des jeunes, parmi lesquels la structure familiale dans laquelle ils ont grandi. La promotion sociale des enfants d'employés et d'ouvriers se fait, encore aujourd'hui, vers les professions intermédiaires plutôt que vers les emplois de cadres.

Sommaire

  • L'accès au statut de cadre reste fortement déterminé par l'origine sociale
  • L'activité de la mère et la structure familiale impactent la promotion sociale des enfants
  • La promotion sociale s'effectue aussi au cours d'une carrière
  • Devenir cadre reste difficile quand on a un père ouvrier ou employé
  • L'«ascenseur social» fonctionne mieux en Ile-de-France qu'en province