Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Quelle stratégie pour le rééquilibrage interne de la zone euro ? OFCE. Janvier 2016.

Quelle stratégie pour le rééquilibrage interne de la zone euro ? OFCE. Janvier 2016.

Publié le 07/01/2016

Blog de l'OFCE, Billet du 5 janvier 2016.

par Sébastien Villemot et Bruno Ducoudré.

Résumé

Depuis le déclenchement de la crise financière, la zone euro a fait des efforts importants pour résorber ses déséquilibres commerciaux. En 2009, seuls l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Autriche présentaient un excédent de leur compte courant et le solde courant de la zone euro était déficitaire (−0,7% du PIB). Cinq années plus tard, en 2014, la situation est radicalement différente : la zone euro présente un important excédent courant de 3,4% du PIB et la quasi-totalité des pays sont en excédent courant. Cependant, plusieurs motifs d'inquiétude subsistent. Une partie des excédents courants sont de nature conjoncturelle, en particulier dans les pays du Sud. Par ailleurs, l'excédent courant de la zone euro, de par son ampleur, est porteur de risques déflationnistes. Surtout, les déséquilibres internes à la zone euro sont loin d'être corrigés. Les ajustements nécessaires pour atteindre des balances courantes équilibrées ne pouvant être réalisés par des mouvements de taux de change, ils doivent l'être par des différentiels de taux d'inflation entre pays. Plusieurs stratégies sont possibles pour parvenir à cet objectif. Celle qui a été suivie jusqu'à présent a consisté à faire de la réduction des coûts salariaux la norme, dans une logique non coopérative de course à la compétitivité.