Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Qu'est ce qui est le plus dangereux: une déflation ou une stagflation ? Natixis. Décembre 2015.

Qu'est ce qui est le plus dangereux: une déflation ou une stagflation ? Natixis. Décembre 2015.

Publié le 07/12/2015

Flash Economie n°949, 4 décembre 2015.

par Patrick Artus.

Résumé

On s'est beaucoup inquiétés dans la période récente du risque de déflation (inflation devenant très faible ou négative, de ce fait taux d'intérêt réels anormalement élevés, et recul des prix des actifs, perte de solvabilité des emprunteurs); mais nous pensons :
- qu'il faut regarder d'où vient le recul de l'inflation : d'un choc négatif de demande ou d'un choc positif d'offre ?
- qu'une stagflation (recul de la croissance associé à une inflation forte) peut être une configuration aussi dangereuse qu'une déflation du point de vue de l'effet sur l'endettement, la solvabilité.
En fait :
- une déflation due au recul de la demande de biens et services est dangereuse, parce qu'il y a hausse du taux d'intérêt réel et baisse de la croissance, donc forte dégradation de la solvabilité, de la valorisation des actifs; on peut donner les exemples de l'Italie et du Portugal dans la période récente.
- une déflation due à la progression de l'offre de biens et services est beaucoup moins dangereuse, parce que, s'il y a inflation très faible ou négative et hausse des taux d'intérêt réels, il y a hausse de la croissance; le taux d'intérêt peut alors rester inférieur à la croissance, ne créant pas alors un problème pour la valorisation des actifs ou la solvabilité des emprunteurs; on peut donner l'exemple récent de l'Espagne.
- une stagflation conduit à une hausse forte de l'inflation et des taux d'intérêt nominaux, tandis que la croissance nominale est freinée par le recul de la croissance en volume. Il y a alors normalement passage des taux d'intérêt au-dessus de la croissance, donc baisse des prix des actifs et risque d'excès d'endettement; on peut donner l'exemple récent du Brésil.