Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Transformer le régime de croissance. CEPII. Décembre 2018.

Transformer le régime de croissance. CEPII. Décembre 2018.

Publié le 18/12/2018

Ces quatre billets de Michel Aglietta publiés sur le blog du CEPII résument chacune des parties du rapport "Transformer le régime de croissance" (octobre 2018) qu'il a dirigé. La première partie est consacrée aux enseignements de l'histoire et à la discussion sur la théorie économique de la croissance. La seconde partie étudie les liens quantitatifs entre cycle financier, croissance et inflation. La troisième partie analyse les modes de gouvernance et les comportements des ménages et des entreprises respectivement. La quatrième partie et la conclusion générale s'ouvrent sur la possibilité de dépasser le capitalisme financiarisé vers un régime de croissance soutenable, justifiant le titre du rapport "transformer le régime de croissance".

1) Transformer le régime de croissance (1/4) : Les cycles financiers : une histoire ancienne, billet du 5 novembre 2018.

Résumé : Dès l'époque des anciens Empires, les historiens ont mis en évidence des phases de globalisation et déglobalisation, des cycles d'expansion et de contraction dans les flux d'échanges. Dans les grands cycles de globalisation, la croissance démographique, les découvertes de territoires et les innovations techniques ont toujours été mêlées.

• Les vagues haussières et baissières de l'endettement et des prix d'actifs constituent des cycles d'une périodicité de 15 à 20 ans
• L'histoire du capitalisme est jalonnée de crises financières
• Réinterpréter la théorie keynésienne dans la perspective de Minsky

2) Transformer le régime de croissance (2/4) : Cycle financier, croissance et inflation, billet du 19 novembre 2018.

Résumé : Le cycle financier est la logique générale du capitalisme financiarisé parce que ce type de capitalisme est globalisé. Mais dans la globalisation les différenciations sont considérables entre les pays, même au sein de la zone euro.

• Les cycles financiers sont devenus plus asynchrones après la création de l'euro
• Les évolutions de longue période dans les principaux pays de l'OCDE
• Comprendre l'énigme de l'inflation très basse très longtemps par rapport à sa cible dans la plupart des pays "avancés"

3) Transformer le régime de croissance (3/4) : Modes de gouvernance et comportements d'agents, billet du 3 décembre 2018.

Résumé : Lorsque l'on rejette les hypothèses conjointes de l'efficience de la finance et de la neutralité de la monnaie pour se conformer à l'évidence du cycle financier, il ne peut pas exister de fondements microéconomiques de la macroéconomie valables en tout temps et en tous lieux.

• Un constat : l'épargne des ménages en zone euro a été élevée depuis 2005 relativement aux pays anglo-saxons
• Les débats et réformes
• La valorisation actionnariale, la gestion financière et la gouvernance dans les grands groupes industriels cotés
• L'impact de la finance de marché sur les stratégies des entreprises
• Les décisions managériales au service de la valeur actionnariale

4) Transformer le régime de croissance (4/4) : Pour une croissance inclusive et soutenable, billet du 17 décembre 2018.

Résumé : Le capitalisme financiarisé a déployé un régime de croissance qui évolue sur une trajectoire qui n'est pas viable face aux défis de ce siècle. Cette variété de capitalisme ne peut soutenir temporairement la croissance qu'au prix de l'instabilité. C'est la nature même du momentum financier.

• La soutenabilité sous l'angle de la monnaie carbone et de la finance pour le climat
• De la transition énergétique douce vers une économie soutenable

Pour aller plus loin :

Michel Aglietta (dir.), Transformer le régime de croissance, Rapport pour l'Institut CDC pour la Recherche, 1er octobre 2018, 375 p.