Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Une photographie du marché du travail en 2020. Insee. Mars 2021.

Une photographie du marché du travail en 2020. Insee. Mars 2021.

Publié le 21/03/2021
L'emploi résiste, le halo autour du chômage augmente

Insee Première n° 1844, 18 mars 2021.

Version imprimable.

par Yves Jauneau, Joëlle Vidalenc.

Résumé

En 2020, dans le contexte de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le taux d'emploi des personnes de 15-64 ans diminue de 0,3 point en moyenne sur l'année. Le repli de l'emploi a été plus prononcé au deuxième trimestre. Il est plus important pour les jeunes, les salariés les moins qualifiés et ceux en emploi à durée limitée (CDD, intérim).

Le recours au chômage partiel ou technique est inédit : 6,2 % des personnes en emploi sont concernées en moyenne sur l'année et jusqu'à un quart des personnes en emploi pendant le premier confinement. Il permet de contenir largement le recul de l'emploi. En revanche, le volume moyen d'heures travaillées recule nettement (− 7,4 % en moyenne sur l'année par rapport à 2019).

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a nettement reculé pendant le premier confinement. Cette baisse, en trompe-l'œil, est principalement imputable aux difficultés à rechercher un emploi lorsque l'activité est à l'arrêt. Le taux de chômage a ensuite rebondi, pour reculer à nouveau au dernier trimestre, en partie pour les mêmes raisons que durant le premier confinement. Au total, le taux de chômage atteint en moyenne 8,0 % en 2020, soit 0,4 point de moins qu'en 2019.

En contrepartie de cette baisse, le halo autour du chômage augmente en 2020. Au total, la part de personnes sans emploi souhaitant travailler, qu'elles soient au chômage ou dans son halo, augmente nettement en 2020 et retrouve son niveau de 2018.

Sommaire

  • En 2020, le taux d'emploi des 15-64 ans diminue de 0,3 point en moyenne sur l'année
  • L'emploi recule pour les contrats à durée limitée et les salariés les moins qualifiés
  • Le taux d'emploi des jeunes baisse, celui des seniors continue d'augmenter
  • Le recours important au chômage partiel limite largement le recul de l'emploi
  • Une baisse en trompe-l'œil du chômage
  • La part des personnes sans emploi et souhaitant travailler augmente nettement en 2020
  • Le taux d'activité se replie

Graphiques extraits de la publication :

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Graphique : Taux d’emploi par âge depuis 1975

Graphique : Taux de chômage en 2019 et 2020, par mois

Graphique : Part du chômage partiel ou technique en 2020 et évolution du nombre d'heures travaillées entre 2019 et 2020, par mois

Source : Insee Première n° 1844, mars 2021.

A lire également :

Vladimir Passeron, Pourquoi le chômage n'a-t-il pas augmenté avec la crise en 2020 ?, Blog de l'Insee, billet du 18 mai 2021