Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Vieillissement de la population : risque inflationniste ou risque déflationniste ? SG. Novembre 2016.

Vieillissement de la population : risque inflationniste ou risque déflationniste ? SG. Novembre 2016.

Publié le 30/11/2016

Après un bilan sur les tendances démographiques dans le monde, soulignant la fin de la transition démographique dans les économies avancées, cette étude du Département économique de la Société Générale se penche sur une question peu étudiée, tant au plan théorique qu'empirique, par les économistes : les effets du vieillissement démographique, à l'œuvre dans la majeure partie des pays développés, sur la dynamique des prix. Aucun consensus n'émerge aujourd'hui sur cette question, même si l'expérience récente du Japon suggère que l'impact déflationniste du déclin et du vieillissement démographique l'emporte sur les tensions inflationnistes. Une publication intéressante pour l'enseignement de spécialité "Économie approfondie" (partie "Économie et démographie"), avec de nombreuses données sur l'évolution démographique dans le monde et une revue de littérature sur l'analyse économique du lien entre prix et vieillissement.

EcoNote n°35, 23 novembre 2016.

Résumé

Le monde est confronté à un phénomène inédit de vieillissement de la population, fruit d'un double mouvement de baisse de la fécondité et d'allongement de l'espérance de vie. Ce phénomène touche tous les pays, bien qu'avec une ampleur variable. Le Japon est aux avant-postes de la transition démographique, mais le reste du monde avancé lui emboîte désormais le pas. La démographie dans le monde développé est à un tournant. D'après l'ONU, la population en âge de travailler des économies avancées a vraisemblablement atteint un pic et devrait reculer de plus de 5% dans les cinq prochaines décennies. En Chine, elle devrait s'effondrer d'un tiers d'ici 2065. Parallèlement, dans ces pays, la proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus va grimper en flèche.

Cette étude a pour objet d'examiner les effets du vieillissement de la population sur la dynamique des prix. Jusqu'ici, peu de travaux théoriques ou empiriques ont été consacrés à ce sujet, et les rares recherches existantes ne sont pas concluantes. Des études récentes suggèrent que les pays où la population vieillit rapidement pourraient être confrontés à des tensions inflationnistes croissantes, ce qui va à l'encontre de l'opinion générale, qui veut que le vieillissement de la population soit par nature déflationniste. Au cours des deux dernières décennies, le Japon a connu la phase d'évolution démographique qui attend la majorité des économies développées dans les cinquante prochaines années, et le pays s'est enlisé dans la déflation. Aujourd'hui, de nombreux pays vieillissants sont aux prises avec une inflation faible, voire négative. S'il est possible que le vieillissement de la population entraîne des pressions inflationnistes à l'avenir, l'expérience nippone tend néanmoins à suggérer que le contraire reste plus probable.

Sommaire

I - Le vieillissement rapide de la population…

  • La transition démographique
  • Ralentissement de la croissance de la population
  • Vieillissement rapide de la population
  • Baisse de la population en âge de travailler
  • Hausse du taux de dépendance des personnes âgées

Encadré 1 : Le tsunami démographique du Japon
Encadré 2 : L'immigration peut-elle changer le destin de l'Allemagne ?

II - ... Qui aura un impact sur la dynamique des prix

  • Pour certains, le vieillissement démographique va créer un environnement inflationniste difficile dans les années à venir

- Hausse du ratio de la dépendance (dépendants/actifs)
- Baisse de la croissance de la main-d'œuvre

  • Pour d'autres, une population déclinante et vieillissante est intrinsèquement déflationniste

- Perte de capital humain
- Dégradation des anticipations de croissance future
- La démographie comme source de chocs sous-estimés
- Évolution des habitudes de consommation
- Baisse de la propension à investir et à épargner
- Influence renforcée des groupes de pression visant à maintenir l'inflation à un niveau faible

  • Une influence variable selon les politiques budgétaires

Encadré 3 : La démographie, (pas tout à fait) une destinée

Conclusion : Une avancée en terrain inconnu