Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Stats à la une / Les mutations de la population en emploi depuis 30 ans

Les mutations de la population en emploi depuis 30 ans

Publié le 17/02/2017
Auteur(s) : Dares
Anne Châteauneuf-Malclès
La composition de l'emploi et de la population active occupée a profondément changé depuis 30 ans. Les séries longues publiées par la Dares (Ministère du travail et de l'emploi) permettent de retracer ces évolutions structurelles entre le début des années 1980 et le début des années 2010 : essor des emplois du tertiaire et des professions qualifiées, féminisation, vieillissement, hausse des niveaux de formation, précarisation de l'emploi pour les jeunes...

Article de référence : Charline Babet, "Comment ont évolué les métiers en France depuis 30 ans ?", Dares Analyses, n°003, janvier 2017.

Cliquez sur la vignette à droite pour agrandir le graphique.

En 30 ans, le nombre de personnes en emploi en France métropolitaine a augmenté de 3,4 millions. Cette hausse s'est accompagnée de profonds changements dans la composition de l'emploi et de la population active occupée. La Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) du Ministère du travail et de l'emploi a publié des séries longues, à partir des enquêtes Emploi de l'Insee, permettant de mettre en évidence ces évolutions structurelles entre le début des années 1980 et le début des années 2010. Nous avons regroupé quelques-unes de ces données dans un graphique afin de faire ressortir les grandes tendances des transformations de l'emploi et des caractéristiques des personnes en emploi entre 1982-84 et 2012-14 : la progression des emplois dans le tertiaire et des emplois qualifiés, la féminisation et le vieillissement de la population en emploi, l'élévation du niveau de diplôme des actifs, la précarisation de l'emploi qui affecte particulièrement les jeunes.

Évolution des caractéristiques de l'emploi et de la composition de la population active occupée de 1982-84 à 2012-14 (%)

graphique évolution de la composition de la population active occupée, 1982-84 à 2012-14

Champ : actifs occupés de France métropolitaine.

Source : Enquêtes Emploi de l'Insee, traitement Dares (moyenne annuelle sur les années 1982 à 1984 et 2012 à 2014) et SES-ENS.

Notes : ONQ : ouvriers non qualifiés. Diplômés supérieur : titulaires d'un diplôme de niveau bac + 2 ou plus.

Lecture : En 1982-84, 65% des personnes en emploi exerçaient un métier du tertiaire. En 2012-14, 60% des actifs occupés âgés de moins de 30 ans exerçaient un emploi en CDI.

La notion de population active occupée au sens du BIT
L'enquête Emploi de l'Insee

Le tableau ci-dessous complète le graphique en fournissant des données plus détaillées, pour les deux périodes, sur la répartition de la population active occupée selon le secteur d'activité, le niveau de qualification des professions, le genre, l'âge, le niveau de diplôme, le statut de l'emploi. Il décrit aussi l'évolution sur 30 ans de la proportion des non salariés, des emplois en CDI et du temps partiel parmi les actifs occupés selon l'âge ou le genre.

% 1982-84 2012-14 % 1982-84 2012-14
Secteur d'activité     Niveau de diplôme    
Agriculture 9 4 Bac + 3 et plus 6 21
Construction 8 7 Bac + 2 7 16
Industrie 18 12 Bac, brevet professionnel 10 19
Tertiaire 65 77 CAP, BEP 25 25
Niveau de qualification des professions     Aucun diplôme, CEP, brevet des collèges 52 19
Indépendants (hors prof. libérales) 13 7 Statut    
Cadres et professions intellectuelles sup. 8 16 Salarié 83 89
Professions intermédiaires 20 25 Non salarié 17 11
Employés qualifiés 19 17 Part des non salariés parmi...*    
Employés non qualifiés 10 13 Moins de 30 ans 7 5
Ouvriers qualifiés 19 16 30 à 49 ans 17 11
Ouvriers non qualifiés 11 5 50 ans ou plus 35 16
Genre     Part des CDI parmi...*    
Hommes 59 52 Moins de 30 ans 74 60
Femmes 41 48 30 à 49 ans 79 81
Catégorie d'âge     50 ans ou plus 62 78
Moins de 30 ans 33 19 Part du temps partiel parmi...    
30 à 49 ans 48 53 Hommes 3 7
50 ans ou plus 19 28 Femmes 20 31

Champ : actifs occupés de France métropolitaine (*ayant terminé leurs études initiales)

Source : Enquêtes Emploi de l'Insee, traitement Dares (moyenne annuelle sur les années 1982 à 1984 et 2012 à 2014) et SES-ENS.

Lecture : Au début des années 1980, 65% des personnes en emploi exerçaient un métier du tertiaire. Au début des années 2000, 60% des moins de 30 ans en emploi, ayant terminé leurs études initiales, étaient en CDI (contrat à durée déterminée).

Les données détaillées peuvent être téléchargées sur cette page.

Quel lien avec l'évolution des métiers ?

La publication de la Dares ("Comment ont évolué les métiers en France depuis 30 ans ?") propose une analyse des évolutions structurelles de l'emploi sous l'angle des métiers. Elle met ainsi en évidence les métiers les plus dynamiques depuis 30 ans, dans le secteur des services (santé, action sociale, culturelle et sportive, services aux particuliers, commerce, informatique, télécommunications…), les métiers en recul (industrie, agriculture) et se penche sur les raisons de ces mutations sectorielles de l'emploi.

La déformation de la structure de l'emploi par qualification semble confirmer l'hypothèse de "polarisation" des qualifications avec d'un côté un essor des professions très qualifiées et de l'autre une progression des métiers peu qualifiés de services difficilement remplaçables par des machines, contrairement à ceux de l'industrie. La hausse des qualifications est allée de pair avec une élévation globale du niveau de diplôme des personnes en emploi. Ainsi, en 2012-2014, 62% des cadres sont diplômés du supérieur (bac + 3 ou plus). Cependant, la progression des niveaux de formation a été plus rapide que la montée en qualification des emplois, ce qui a entrainé une modification des "normes de qualification" : pour occuper un emploi identique, les nouvelles générations sont de plus en plus diplômées.

L'étude souligne également que la féminisation des emplois s'est accompagnée d'une augmentation importante de la part des femmes dans les professions les plus qualifiées, notamment dans le domaine du droit, des banques et des assurances, des services administratifs, comptables et financiers, de la santé, de la fonction publique. Si les femmes restent très fortement majoritaires parmi les employés (plus de 75%), elles représentent désormais 38% des cadres et 52% des professions intermédiaires.

Le vieillissement des personnes en emploi concerne en priorité les secteurs de la fonction publique et de la santé. En outre, si les plus de 50 ans sont plus nombreux parmi les cadres et professions intellectuelles supérieures, certaines professions qualifiées exigeant des compétences nouvelles, comme les métiers de informatique, comptent en revanche beaucoup plus de moins de 30 ans.

Enfin, le salariat a continué de progresser, mais le non-salariat s'est développé dans certaines professions, comme celles de la santé, et il pourrait connaître à l'avenir un essor important dans des métiers reposant sur l'utilisation de plateformes numériques. La progression du salariat s'est accompagnée d'une plus grande précarisation de l'emploi. Cependant celle-ci affecte essentiellement les jeunes et certaines professions : les ouvriers non qualifiés, les employés dans les commerces, la restauration, les services aux particuliers et les services d'intérêt général (action culturelle, sportive). Quant au temps partiel, il concerne toujours très majoritairement les femmes et progresse dans toutes les professions. Mais il est beaucoup plus fréquent chez les employés, en particulier non qualifiés (45% de ceux-ci sont à temps partiel), notamment les employés de services aux particuliers ou aux collectivités.

On voit donc que les changements des caractéristiques de l'emploi en France depuis 30 ans vont de pair avec une évolution de la structure de l'emploi par métiers dont on pourra consulter les données détaillées dans l'étude de la Dares de janvier 2017 (tableau 13).

Les données des "Portraits statistiques des métiers" couvrant la période 1982-2014 (publiés en avril 2016) sont également accessibles sur le site de la Dares. Cette édition comporte des tableaux, cartes et graphiques présentant les caractéristiques de chaque famille professionnelle selon six dimensions : dynamique de l'emploi, caractéristiques des personnes en emploi (âge, diplôme, part des femmes…), qualité de l'emploi (statut, horaires atypiques, salaires…), caractéristiques des employeurs (public, privé…), mobilité professionnelle, marché du travail (nombre et caractéristiques des demandeurs d'emploi…).

 

Anne Châteauneuf-Malclès pour SES-ENS.