Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Le sentiment d'isolement et la baisse du moral des retraités pendant la crise sanitaire. Ined. Mai 2022.

Le sentiment d'isolement et la baisse du moral des retraités pendant la crise sanitaire. Ined. Mai 2022.

Publié le 30/05/2022

Population et Sociétés n° 600, mai 2022.

Version imprimable.

par Laurent Nowik et Raphaël Dhuot (Ined).

Résumé

Confinés et très limités dans leurs relations sociales et leurs activités pendant la première année de la crise sanitaire, les pensionnés du régime général de retraite français sont plus de la moitié à indiquer une dégradation de leur moral suite à l'épidémie de Covid-19 et les confinements. Pour les retraités ayant indiqué avoir eu besoin d'aide, la demande de soutien moral ou affectif vient en premier. Par rapport aux retraités en couple, ceux vivant seuls ont davantage ressenti les conséquences de la politique sanitaire. Le moral des individus se distingue aussi selon le sexe, la santé, le niveau économique, et l'âge. Les personnes ayant le plus mal vécu les confinements se trouvent parmi les moins âgées et celles vivant seules.

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a agi comme un révélateur d'inégalités préexistantes, notamment dans la population d'âge actif. Concernant les personnes âgées, différentes études se sont intéressées à celles vivant en Ehpad, mais peu aux retraités vivant à domicile. Le maintien de l'autonomie de certains d'entre eux dépend des soutiens qu'ils reçoivent, or ceux-ci ont pu diminuer dès le premier confinement. Des acteurs publics et associatifs ont certes cherché à établir un contact avec des retraités pendant cette période, afin de vérifier qu'ils disposaient des biens de première nécessité. Mais cela n'a pas permis d'avoir une information précise à propos de leurs éventuelles difficultés, et seuls 15 % d'entre eux ont été contactés. Pour connaître la manière dont la crise sanitaire a pu affecter les conditions de vie des retraités vivant à domicile en France, l'unité de recherche sur le vieillissement de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) a réalisé plusieurs enquêtes auprès des retraités du régime général, dont une à la fin du troisième confinement.

Sommaire

  • Un moral dégradé depuis mars 2020 pour un retraité sur deux
  • Les personnes vivant seules à domicile ont-elles été plus affectées que les autres ?
  • L'expérience du confinement et la privation des relations affectives
  • Les besoins d'aide pendant la crise sanitaire

Cliquez sur l'image pour agrandir la figure.

Source : Population et Sociétés, n° 600, mai 2022.

Pour aller plus loin :

Lambert A. (2022), Covid-19 : comment et pourquoi la crise sanitaire creuse les inégalités, SES-ENS, mars.