Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Veille / Les trois visages des échanges internationaux de la France. Banque de France. 2022.

Les trois visages des échanges internationaux de la France. Banque de France. 2022.

Publié le 16/11/2022

Bloc-notes Eco, Billet n° 288, 28 octobre 2022.

Version imprimable.

par Barbara Castelleti Font, Véronique Genre.

Résumé

Depuis 2007, le déficit récurrent du compte courant français tend à s'aggraver. Toutefois, le solde des échanges de services et celui des revenus primaires, traditionnellement excédentaires, limitent voire compensent le déficit des échanges de biens, qui a atteint un niveau record en 2021 du fait notamment de la facture énergétique. La France a ainsi récemment renoué avec l'excédent courant, en 2019 puis en 2021. La pérennité de cet excédent courant est toutefois loin d'être acquise.

Sommaire

  • Les échanges de biens : une représentation incomplète des échanges français à l'international
  • Les exportations de services : un des atouts du commerce extérieur français
  • Le solde des revenus primaires : un excédent solide qui se confirme en 2021

Cliquez sur l'image pour agrandir la figure.

Graphique : Solde du compte courant et ses composantes (milliards d’euros)

Source : Bloc-notes Eco, Billet n° 288, octobre 2022.

Pour aller plus loin :

Guillou S., (2018), « La compétitivité de l'appareil productif français : état des lieux et perspectives », SES-ENS, octobre.