Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Des chaînes d'approvisionnement plus résilientes après la pandémie de Covid-19. BNP Paribas. Décembre 2021.

Des chaînes d'approvisionnement plus résilientes après la pandémie de Covid-19. BNP Paribas. Décembre 2021.

Publié le 27/12/2021

Conjoncture n° 9, 20 décembre 2021

par Raymond van der Putten et Guillaume Derrien.

Résumé

La pandémie de Covid-19 a mis en évidence les faiblesses et les vulnérabilités des chaînes d'approvisionnement mondiales. Depuis, les appels en faveur de chaînes de valeur (CVM) plus robustes et plus résilientes, et d'une moindre dépendance à l'égard des pays asiatiques, se multiplient. Les entreprises travaillent ainsi à renforcer la résilience de leur approvisionnement à travers une meilleure transparence des chaînes de valeur, davantage de redondance au sein des réseaux de fournisseurs, de transport et de logistique. Au niveau macroéconomique, les États-Unis comme l'Union européenne revoient leur stratégie industrielle afin d'être plus autonomes dans certains secteurs clés. Cependant, les chaînes de valeur mondiales ne constituent pas un problème en soi. Au contraire, durant la crise du Covid-19, elles ont été une solution car elles ont permis d'amortir les chocs d'offre sur les produits de consommation mondiale.

Sommaire

  • L'âge d'or de la mondialisation
  • Ralentissement de la mondialisation et concentration régionale
  • Rupture des chaînes d'approvisionnement pendant la crise du Covid-19
  • Construire des chaînes d'approvisionnement plus résilientes

Cliquez sur les images pour agrandir les graphiques.

Graphique : EXPORTATIONS DE BIENS INTERMÉDIAIRES ET PIB MONDIAL (1995=100)

Graphique : TARIFS DOUANIERS MOYENS APPLIQUÉS AUX IMPORTATIONS MONDIALES

Graphique : PARTICIPATION AUX CVM D'UNE SÉLECTION DE PAYS EN 2018 (%)

Source : BNP Paribas, Conjoncture n° 9, décembre 2021.

Pour aller plus loin

La mondialisation des chaînes de valeur : entretien avec Ariell Reshef et Gianluca Santoni, SES-ENS, 7 novembre 2020.