Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Rapports, études et 4 pages / Les politiques monétaires non conventionnelles. Banque de France. Février 2017.

Les politiques monétaires non conventionnelles. Banque de France. Février 2017.

Publié le 14/02/2017

Après son Dossier sur la politique monétaire conventionelle publié en décembre 2016, la Banque de France propose un nouveau document pédagogique sur les politiques non conventionelles, qui sont développées lorsque les instruments traditionnels (baisse des taux d'intérêt directeurs notamment) ne sont pas suffisants pour faire face à la crise financière.

Les mesures non conventionnelles mises en place par les banques centrales peuvent prendre des formes différentes : assouplissement qualitatif lorsqu'elles élargissent leurs conditions d'intervention, assouplissement quantitatif (quantitative easing) lorsqu'elles achètent massivement des titres sur les marchés financiers, taux d’intérêt négatifs lorsqu'elles font payer aux banques leurs dépôts à vue pour les inciter à prêter à l'économie, forward guidance consistant à annoncer à l'avance l'orientation future de la politique monétaire (guidage des anticipations des taux à court terme).

L'éco en bref, 13 février 2017.

Vous trouverez dans ce document synthétique des explications sur les mesures de politique monétaire non conventionnelles, un historique, des données chiffrées, ainsi que des liens vers des ressources complémentaires scientifiques ou pédagogiques.

En complément, nous vous signalons deux animations utilisables en classe sur ce sujet :

Politique monétaire non conventionnelle, par la Cité de l'économie et de la monnaie (2016).

Le Quantitative Easing, par Dessine-moi-l'éco (2015).

Sur SES-ENS :

- Les commentaires de Jérôme Creel (2016) et de Isabelle Bensidoun et Jézabel Couppey-Soubeyran (2015) sur la politique monétaire non conventionelle de la BCE.

- Une série de graphiques retraçant l'évolution d'indicateurs monétaires et financiers qui permet de mettre en évidence l'impact des mesures non conventionnelles de politique monétaire, en particulier sur les taux d'intérêt à long terme.