Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Veille / Vingt ans de participation électorale : en 2022, les écarts selon l'âge et le diplôme continuent de se creuser. Insee. 2022.

Vingt ans de participation électorale : en 2022, les écarts selon l'âge et le diplôme continuent de se creuser. Insee. 2022.

Publié le 23/11/2022

Insee Première n° 1929, 17 novembre 2022.

Version imprimable.

par Élisabeth Algava, Kilian Bloch (Insee).

Résumé

Voter la même année à tous les tours des élections nationales (présidentielle et législatives) était le comportement de vote dominant lors des élections de 2002 à 2012 (48 % ou plus des inscrits sur les listes électorales). Depuis 2017, le vote intermittent dépasse désormais le vote systématique (respectivement 47 % et 37 % des inscrits en 2022). Ne voter à aucun des tours des élections nationales devient plus fréquent au fil des scrutins, à l'exception des élections de 2007. L'abstention systématique concerne 16 % des électeurs en 2022, contre 9 % en 2007 (12 % en 2002).

Les écarts de participation selon l'âge, déjà très marqués en 2002, se sont accrus en vingt ans, surtout pour les législatives. Seuls 28 % des moins 30 ans ont voté au second tour des législatives en 2022, contre 59 % des 65 ans ou plus, soit 31 points d'écart. C'était 25 points en 2002 (45 % contre 70 %).

Les écarts selon le diplôme se sont aussi creusés. En 2022, hors étudiants, 29 % des inscrits sans diplôme ont voté à tous les tours de la présidentielle et des législatives, contre 44 % des diplômés de l'enseignement supérieur, soit 15 points d'écart. C'était 9 points en 2002 (46 % contre 55 %).

Sommaire

  • Depuis les élections de 2017, le vote intermittent devance le vote systématique
  • Entre 2017 et 2022, seule la participation au second tour des législatives augmente
  • Seuls les septuagénaires continuent de voter en majorité de façon systématique
  • Les écarts de participation selon le niveau de diplôme se sont creusés
  • En vingt ans, l'abstention systématique est devenue majoritaire parmi les jeunes non diplômés
  • Les jeunes femmes participent davantage que les jeunes hommes
  • En 2002 comme en 2022, davantage de vote systématique dans les zones rurales que dans les zones urbaines
  • Annexe : Définitions

Cliquez sur les images pour agrandir les figures.

Graphique : Vote systématique, vote intermittent et abstention systématique de 2002 à 2022

Graphique : Comportements de vote de 2002 à 2022 selon l'âge

Graphique : Comportements de vote de 2002 à 2022 selon le niveau de diplôme

Source : Insee Première n° 1929, novembre 2022.

Pour aller plus loin :

Téléchargez le cours du Campus de l'innovation pour les lycées (Collège de France) : « Voter : une affaire individuelle ou collective ? ».