Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Crises financières internationales et risque systémique

Crises financières internationales et risque systémique

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Le Page, Jean-Marie
De Boeck, coll. Questions d'économie et de gestion
2-8041-4401-1,
image

Nos commentaires :

Jean Marie Le Page traite de la fragilité du système financier international. Il écrit en introduction : « L'objet principal de cet ouvrage est d'analyser ce risque systémique à partir d'outils de la théorie économique contemporaine comme la surréaction des taux de changes, les asymétries d'information, les modèles dynamiques d'endettement, les phénomènes de bulles financières, le mimétisme des marchés financiers » (p9).

Le livre est divisé en trois parties. La première : « Déséquilibres macroéconomiques et globalisation financière » identifie les facteurs de cette montée de la fragilité du système financier international en commençant par identifier ce que l'on appelle la globalisation financière avec les déséquilibres macroéconomiques qu'elle recouvre, puis en s'interrogeant sur la mesure des mouvements de capitaux (présentation du test de Feldstein et Horioka).

La deuxième partie présente le déroulement des grandes crises financières depuis les années 1990 en distinguant les crises des pays émergents : Mexique en 1994-1995, Asie en 1997, Russie en 1998, Brésil en 1999, Argentine et Turquie à partir de 2000 ; puis l'instabilité financière dans les économies occidentales avec la crise financière de 2002.

La troisième partie développe les analyses économiques des crises financières : mécanismes de contagion, montée des risques avec les asymétries d'information, phénomènes de surréaction, bulles spéculatives, comportements mimétiques.

La conclusion se penche sur les remèdes possibles aux crises financières à travers les voies de réforme du système financier international.

A noter :
  • 14 encadré fournissent des explications claires et synthétiques sur par exemple : la parité des taux d'intérêts, le consensus de Washington, le système du Currency Board, le Club de Paris et le Club de Londres;
  • A la fin de chaque chapitre on trouve : une lite de mots clés, des question pour traiter se compréhension du chapitre et des références bibliographiques pour aller plus loin.
  • Une liste des abréviations utilisées.
  • Pas de formalisation
  • Un index de trois pages

Jean-Marie Le Page : Professeur de sciences économiques à l'Université Paris II-Panthéon-Assas, membre du CEFIB