Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Croissance - Innovations - Bulles spéculatives

Croissance - Innovations - Bulles spéculatives

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Abraham-Frois, Gilbert
Economica
2-7178-4689-1,
image

Commentaires éditeur :
Cet ouvrage propose une vision intégrée de l'analyse de la croissance, des innovations et des bulles spéculatives dont l'éclatement a marqué les dernières années. L'utilisation
des outils contemporains (croissance « endogène », formalisations des phénomènes de « mimétisme ») permet de préciser la pertinence des cycles « Kondratieff », de la
vision « schumpeterienne » (« vertus » du monopole, destruction « créatrice »), du rôle des « nouvelles technologies de l'information et de la communication » dans la croissance et les crises, économiques et financières. En tenant compte d'un ajustement progressif des prix, on peut en se situant dans une optique de keynésianisme rénové, proposer un nouveau cadre de la politique monétaire dans une économie en croissance.

Nos commentaires :
Ce livre est issu d'un enseignement donné en DEA. L'ouvrage est divisé en quatre parties :
  • Dans la première partie Gilbert Abraham-Frois analyse « les modalités et les conséquences de l'accumulation de capital productif dans l'économie » en commençant par développer le modèle à bien unique avec comportement d'épargne simplifié, c'est à dire proportionnel au revenu que Solow à présenté en 1956 (avec construction du diagramme des phases). Ensuite est introduit l'hypothèse de taux d'épargne variable (modèle de croissance optimale) avec présentation de la « règle d'or généralisée » et analyse des caractéristiques de l'équilibre de point-selle. L'auteur démontre dans cette partie que l'on ne peut pas parler réellement de « modèles de croissance en ce qui concerne le modèle de Solow et le modèle de Ramsey-Cass-Koopmans. Toutefois ces modèles sont un point de départ pour l'analyse de la croissance qui est utile si on remet en cause l'hypothèse de décroissance de la productivité marginale du capital.
  • C'est la démarche adoptée dans la deuxième partie : « les sources de la croissance : Smith, Schumpeter; ou Von Neumann ? » où sont analysés les modèles de croissance endogène : modèle de Romer avec rôle des externalités et de la division du travail ; modèles de Grossman - Helpman et modèle Aghion ? Howitt qui se centrent sur les innovations. Gilbert Abraham-Frois montre dans cette partie qu'une croissance plus soutenue n'améliore pas nécessairement l'emploi ; il précise les relations entre innovations, fluctuations et croissance et il s'intéresse au rôle des NTIC dans la croissance des Etats-Unis et de la France.
  • La troisième partie est consacrée à l'étude de la spéculation et des crises financières avec une analyse des notions de : valeur fondamentale, « bulle rationnelle », phénomènes de contagion, accélérateur financier. Deux questions fondamentales sont posées : Les innovations financières sont-elles un facteur de crise ? Les marchés sont-ils irrationnels ?
  • La dernière partie se centre sur la question : « Comment piloter une économie en croissance ? « en commençant par expliquer les raisons de la remise en cause de la macroéconomie traditionnelle fondée sur IS-LM, puis en développant une alternative avec le modèle « ISTRI ». Cette partie introduit le problème des rigidités nominales, le débat règle ou discrétion, le rôle des politiques budgétaires et monétaires aujourd'hui.

A noter :
  • Une bibliographie de 9 pages
  • Une formalisation qui suppose un niveau de deuxième cycle en économie
  • Un index détaillé de 7 pages



A noter :