Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Des francs-tireurs aux experts - L'organisation de la prévision économique au ministère des Finances 1948-1968

Des francs-tireurs aux experts - L'organisation de la prévision économique au ministère des Finances 1948-1968

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Terray, Aude
CHEFF (MINEFI)
image

Commentaires éditeur :
Cet ouvrage retrace l'histoire du Service des études économiques et financières, structure à l'origine de la direction de la Prévision, un des pôles essentiels de l'expertise économique au sein du ministère des Finances.
Aude Terray étudie les étapes d'une transformation lente mais non linéaire d'un petit groupe de clandestins en une direction d'administration centrale. Elle évalue le rôle des "technocrates " dans l'aide à la décision publique, l'évolution de leurs outils et plus largement leur influence auprès des politiques.
Une question centrale traverse ce travail : l'innovation peut-elle éclore et s'épanouir au sein de l'État ?

Nos commentaires :
Un résumé utile du livre par Aude Terray est publié dans Les Notes Bleues de Bercy N°250 du 1er au 15 avril 2003. 'L'organisation de la prévision économique au ministère des Finances entre 1948 et 1968' (8 pages).
Histoire des institutions statistiques et économiques de la France entre 1948 et 1968 (le Service des Etudes Economiques et Financières du ministère des Finances qui deviendra la direction de la prévision en 1965, les relations avec l'INSEE et le Plan, la mise en place du Centre d'Etude des Programmes Economiques.

Présentation des étapes du développement de la fonction d'études et prévision au sein du ministère des Finances ), avec trois périodes identifiées dans l'histoire du SEEF : de 1948 à 1957, « l'émergence de l'innovation administrative et intellectuelle » - de 1957 à 1964, « la période d'instabilité et de précarité marquée par un conflit de type administratif et une crise interne » - de 1964 à 1968, « l'accession au rang de direction et l'extension de ses missions ».

A noter :
  • Nombreuses informations sur la mise en place de la comptabilité nationale et de la Rationalisation des Choix Budgétaires
  • Analyse du rôle de Claude Gruson puis de Jean Saint-Geours.
  • Liste détaillée des sources utilisées (12 pages)
  • Bibliographie classée par thème et par période (18 pages)
  • 14 annexes
  • Aucune formalisation
  • Index des noms de personnes (12 pages)
  • Table des matières très précise (12 pages)