Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Dynamique économique : Croissance, Crises, Cycles

Dynamique économique : Croissance, Crises, Cycles

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Bosserelle, Eric
Gualino éditeur
2 84200 750 6,
image

Commentaires éditeur :
Les fluctuations économiques et les crises sont partie prenante de la dynamique du capitalisme. Quel bilan peut-on dresser de la croissance économique depuis le XIXe siècle ? Pourquoi la croissance s'est-elle ralentie dans le dernier quart du XXe siècle ? Les crises sont-elles inéluctables ? Le capitalisme peut-il se développer sans fluctuations ? Les cycles sont-ils produits par la dynamique même des économies capitalistes ou, au contraire, ne sont-ils que la résultante de chocs contingents ?

Face à ces questions et à bien d'autres, dans un contexte marqué par le retour du débat sur l'origine des crises et de l'instabilité des économies contemporaines, ce livre propose au lecteur un itinéraire dans le champ de la dynamique économique.


Nos commentaires :
Ce mémento traite de la croissance, des crises et des cycles en combinant les approches historiques et théoriques. Eric Bosserelle précise : « La dynamique économique, dont les ressorts vont être présentés dans ce mémento, a pour objet l'étude de l'économie en mouvement. Elle accorde, par conséquent une place centrale aux temporalités » (p 19).

Le livre est divisé en quatre parties :

La première après avoir abordée les problèmes de définition et de mesure de la croissance est consacrée à une mise en perspective historique du processus de croissance : présentation des phases de la croissance depuis 1820, identification des sources de la croissance et survol des mutations qui accompagnent ce processus. Ensuite les dernières phases sont analysées, celle de « l'âge d'or » (1945 1973 ) avec les différentes tentatives d'explication de cette période exceptionnelle de croissance, puis celle de la croissance ralentie (années 70 80) et enfin l'ère de la « nouvelle économie » (les années 90) ;

La deuxième aborde les faits stylisés identifiés par Kaldor, Romer, Barro et Sala-I-Martin, puis se penche sur les théories de la croissance avec les analyses classiques, marxistes, keynésiennes, néo-classiques, néo-cambridgiennes et l'analyse de la croissance cyclique de Richard Goodwin. Enfin, cette partie se termine par une synthèse très claire sur les « nouvelles théories de la croissance » avec les différentes variétés de modèles de croissance endogène ;

La troisième partie est consacrée à la description des crises et des cycles avec les différents types de crises, l'observation du cycle et sa modélisation, l'articulation des mouvements économiques (cycles Juglar, Kitchin, Kondratieff), les cycles financiers et les cycles politiques ;

Les grandes explications du cycles sont présentées dans la quatrième partie : cycles endogènes ou exogènes, oscillateur de Samuelson, le cycle chez Hicks, chez Kaldor, chez Kalecki, chez Schumpeter. Les nouvelles approches : cycle à l'équilibre chez Lucas, cycles réels, l'introduction des problèmes d'incertitude, d'hétérogénéité, de rationnement et de rigidité dans les explications des fluctuations par les nouveaux keynésiens, le renouveau des travaux sur le cycle long.


A noter :
  • Une liste des principaux symboles et acronymes utilisés
  • Une bibliographie à la fin de chaque chapitre et une bibliographie générale de 6 pages à la fin de l'ouvrage avec les sites internet de référence
  • De nombreuses figures, des tableaux et des schémas pour illustrer les raisonnements.
  • Usage limité des équations mathématiques avec une présentation très pédagogique
  • Un index de 5 pages
  • Un sommaire de 8 pages