Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Economie politique

Economie politique

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Jurion, Bernard
De Boeck, coll. Ouvertures économiques série Prémisses
2-8041-4358-9,
image

Commentaires éditeur :
Clair et rigoureux, cet ouvrage destiné aux étudiants du 1er cycle universitaire et aux professeurs de l'enseignement secondaire, est également accessible à tout lecteur souhaitant se familiariser avec les notions de base de la science économique. L'auteur insiste tout particulièrement sur la logique des mécanismes micro et macroéconomiques et fait abondamment usage de l'analyse graphique. S'il utilise, par
moment, des outils mathématiques simples, il veille aussi à établir clairement le lien entre les résultats obtenus et la rigueur de l'analyse économique. Présenté en trois parties ? l'analyse microéconomique, l'analyse macroéconomique et les relations économiques internationales ? le manuel consacre une attention toute particulière à certains thèmes: l'explication des propriétés de la demande par la théorie de l'utilité, la théorie de la production, la formation des prix en concurrence imparfaite notamment sur les marchés d'oligopole, les modèles macroéconomiques à prix variables, les raisons de la croissance et des fluctuations de l'activité économique. Pour cette 2e édition, en raison principalement de la mise en circulation de l'euro et de la création de la Banque centrale européenne, les chapitres portant sur les modes de création de la monnaie, les mécanismes de change et les comptes nationaux ont été profondément remaniés.


Nos commentaires :
L'ouvrage est divisé en trois parties : approche microéconomique, approche macroéconomique et relations économiques internationales.

Les deux premiers chapitres sont une introduction qui présente « l'objet de la science économique » (définition, approches positive et normative, rapport aux autre sciences, science des choix;) et le rôle du système des prix dans les choix économiques avec la place de l'Etat dans le capitalisme avancé.

La première partie consacrée à la microéconomie traite de la demande, de l'utilité, de la production, des facteurs de production, des rendements, des coûts, de l'équilibre de la firme, du progrès technique, de la fonction Cobb-Douglas, de la concurrence parfaite imparfaite, monopolistique, oligopolistique et du monopole, des marchés des facteurs avec les problèmes de rente et de négociation salariale.

La partie macroéconomique commence par une analyse des mesures de la production nationale, puis l'étude de la consommation, de l'épargne et de l'investissement pour en arriver à la détermination du revenu national avec présentation du multiplicateur et des problèmes d'écart déflationniste ou inflationniste. Ensuite est présenté l'impact de la politique budgétaire sur la détermination du revenu national (dépenses publiques, transferts sociaux, taxes, stabilisateurs automatiques) puis le raisonnement en économie ouverte (multiplicateur en économie ouverte, tableau entrées-sorties »).Les trois chapitres suivant sont consacrés à la monnaie (demande et offre de monnaie, politique monétaire. Enfin les trois derniers chapitres de la partie macroéconomique traitent : de la présentation de l'offre et de la demande agrégées dans les modèles à prix variables, le chômage et l'inflation, la croissance et les fluctuations économiques.

La troisième partie aborde la question de la spécialisation internationale (théorie des avantages comparés, politiques protectionnistes) et la présentation de la balance des paiements et des mécanismes de changes (avec présentation d'IS-LM en économie ouverte).


A noter :
  • Chaque chapitre se termine par un résumé.
  • Peu de formalisation, la présentation graphique est privilégiée sous une forme très pédagogique.
  • Une table des matières détaillée de 12 pages.

Bernard Jurion : Docteur en Science économique et Professeur à l'Université de Liège, il y enseigne l'économie politique et les finances publiques. Il est aussi Président de la section "Fiscalité et Parafiscalité" du Conseil supérieur des Finances et membre du Collège des Censeurs de la Banque nationale de Belgique. Ses recherches portent principalement sur le fédéralisme budgétaire et sur l'analyse économique de la fiscalité.