Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Histoire des crises et des cycles économiques - Des crises industrielles du 19e aux crises fiancières du 20e siècle

Histoire des crises et des cycles économiques - Des crises industrielles du 19e aux crises fiancières du 20e siècle

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Gilles, Philippe
Armand Colin
2 200 26647 2,
image

Nos commentaires :
L'auteur annonce trois objectifs : " exposer les principales théories des crises et des cycles économiques et financiers;analyser, à l'aide de ces théories, les crises et les cycles observés; enfin démontrer que la crise est un stimulus nécessaire à la dynamique du système capitaliste par sa fonction de restitution d'ordre " (p5).

L'ouvrage est divisé en trois parties :
- La première partie présente les premières analyses des crises et des cycles : les débats autour de la loi des débouchés, les analyses des crises de T.Malthus, J. C. L. Sismondi et K. Marx, les premières théories du cycle avec C. Juglar et J. Lescure, les cycles longs de N. D. Kondratieff, l'analyse des cycles de J. Schumpeter.

- La deuxième partie : " Des crises générales & périodiques à la grande crise de 1929 et à la révolution keynésienne " commence par un historique des cycles longs et des " crises classiques de 1780 à 1920, puis continue par une analyse des causes de la crise de 1929 et une présentation du déroulement de la dépression des années 30. Enfin Philippe Gilles présente les interprétations de la crise en développant particulièrement la " Révolution keynésienne " avec la démonstration de l'équilibre de sous-emploi.

- La troisième partie est consacrée à la période après 1945 avec une analyse détaillée de la phase longue de croissance (1945 - 1968/73), puis des éléments d'explication de l'effondrement de " l'âge d'or ". L'auteur présente la période des années 1974 aux années 1990 comme étant celle du retour à la dépression longue et de la montée de l'instabilité financière dans le cadre du processus de globalisation. Le dernier chapitre traite des débats économiques actuels : critique de la courbe de Phillips, nouvelles écoles classique et keynésienne, reconstruction de l'architecture financière internationale


A noter :
  • Une bibliographie de 7 pages.
  • Très peu de formalisation
  • Une table des matières détaillée

Philippe Gilles : Doyen de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Toulon ; Chercheur au CEFI