Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / L'économie des logiciels

L'économie des logiciels

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Horn, François
La decouverte, coll. Repères
2-7071-3844-4,
image

Commentaires éditeur :
Pourquoi une activité aussi innovante que la production des logiciels, suscite-t-elle le mécontentement permanent des utilisateurs ? Pourquoi ces produits de haute technologie comportent-ils autant de défauts ? Comment expliquer la coexistence dans ce secteur de très grandes entreprises dont la position sur le marché semble incontestable et une myriade de petites entreprises parmi lesquelles certaines réussissent rapidement à jouer un rôle majeur ? Comment se fait-il que les logiciels soient souvent appropriés illégalement, tout en étant une activité qui engendre des taux de profit sans précédent ? Comment expliquer que la production des logiciels qui a permis de bâtir les plus grandes fortunes à la fin du vingtième siècle, soit simultanément le siège d'une intense activité désintéressée comme le montre le développement des logiciels libres ? L'économie des logiciels est un monde de contrastes et de paradoxes que ce livre rigoureux et accessible analyse en répondant notamment à ces questions.


Sommaire :
Introduction

- I. Les logiciels : des produits « insaisissables » ?

1. Qu'est-ce qu'un logiciel ? -
Un objet frontière entre le monde humain et le monde machinique - Un logiciel est un texte numérique actif - Un objet de plus en plus complexe - 2. Une profusion d'innovations et une instabilité technologique permanente - La jeunesse de l'économie des logiciels - La fréquence des innovations majeures - Un flux continu d'innovations incrémentales - Une instabilité technologique permanente - 3. Les logiciels entre les biens et les services - 4. Les progiciels : des biens partiellement collectifs ? - Encadré I : La protection juridique des logiciels : entre brevets et droits d'auteur

- II. L'importance croissante des logiciels : la « logicialisation » de l'activité économique et sociale
1. Le rôle croissant des technologies de l'information et de la communication -
Une économie de plus en plus fondée sur l'information et les connaissances - Le rôle majeur des technologies de l'information et de la communication dans cette évolution - 2. L'aspect essentiel des logiciels au sein des technologies de l'information et de la communication - La forte croissance de l'économie des logiciels - Encadré II : Une contribution plus faible des logiciels à l'économie française qu'à l'économie américaine ? - L'importance grandissante des logiciels dans l'histoire de l'informatique - Le rôle déterminant des logiciels dans de multiples domaines

- III. Les paradoxes de l'économie des logiciels

1. Une amélioration jugée insuffisante de la productivité dans la production des logiciels face à l'évolution de la demande -
La croissance de la productivité mesurée par des indicateurs techniques - La croissance de la productivité mesurée par des indicateurs économiques - 2. La qualité décevante des logiciels - Une conséquence des spécificités des logiciels... - ... Mais également une conséquence des conditions socio-économiques de leur production - Des progrès toutefois insuffisants par rapport à l'évolution des besoins - Encadré III : Le paradoxe de Solow -

- IV. La diversification croissante de l'économie des logiciels

1. La diversification des produits et des utilisateurs
- 2. La diversification des producteurs - « Faire » ou « faire faire » ? - Concentration permanente et création incessante de nouvelles entreprises sur de nouveaux segments - Encadré IV : Rendements croissants d'adoption, externalités de réseaux et processus d'autorenforcement - Des tendances apparemment contradictoires à la spécialisation et à la diversification

- V. L'économie des logiciels : quatre « mondes de production » différents

1. Les mondes de production -
Encadré V : Les mondes de production de Salais et Storper - 2. Le monde interpersonnel des logiciels sur mesure - 3. Le monde fordiste des progiciels commerciaux - La nécessité d'un développement très rapide au détriment de la qualité - Encadré VI : Pourquoi une solution technique peut ne pas être optimale et malgré tout perdurer ? - Des performances contrastées - L'irrésistible domination de Microsoft ? - 4. Le monde de la création des logiciels libres - L'originalité des logiciels libres - Les motivations pour développer des logiciels libres - Des qualités spécifiques en raison du mode de développement adopté - 5. Le monde de la production flexible des logiciels - Des logiciels standard accompagnés de services sur mesure - Des logiciels sur mesure à partir de composants standardisés - 6. Une explication des différences entre les États-Unis, le Japon et l'Europe - Encadré

- VII : La mesure des échanges extérieurs de logiciels

7. Une situation modifiée par le développement des logiciels libres ? -
L'importance du soutien de certaines entreprises informatiques... - ... Qui peut aller jusqu'à la contribution au développement des logiciels libres -Les limites des contributions des entreprises - Les contributions spontanées d'autres acteurs que les entreprises

Conclusion : Le rôle des pouvoirs publics

Repères bibliographiques


A noter :
François Horn : Maître de conférences en économie, détaché au CNRS (CLERSE-IFRESI)