Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Le laboratoire, le temple et le marché

Le laboratoire, le temple et le marché

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Harper, Sharon MP (dir.)
Editions Eska, coll. Eska Sciences Humaines
2747205363,
image

Nos commentaires :
Dans l'avant propos Pierre Beemans part d'un constat d'échec en ce qui concerne la lutte contre la pauvreté. Il écrit : « La plupart, sinon l'ensemble des organismes internationaux, sont inspirés par une vision du monde essentiellement scientifique, technologique, économique et positiviste. Peut-être n'avons-nous pas su entendre ce que disaient les gens à l'extérieur de notre vision du monde et de nos organisations. Les gens se placent généralement, comme ils placent leurs décisions de tous les jours et leurs espoirs, dans le contexte de systèmes de croyance moraux et religieux. Or , les organismes de développement ont généralement considéré ces systèmes de croyance comme extérieurs à nos modèles de développement, quand ils ne les y ont pas opposés » (p7). C'est sur la base de ce constat qu'il a été décidé au CRDI (centre de recherche pour le développement international) d'entreprendre une enquête pour tenter de comprendre la place de la dimension spirituelle et religieuse dans les problèmes de développement. C'est dans le cadre de ce travail qu'il a été demandé à quatre auteurs ayant des origines culturelles, religieuses et géographiques différentes d'explorer les relations entre science, religion et développement.

Après une introduction de Farzam Arbab qui met en perspective le projet du CRDI commencé en 1997 d'une réflexion sur science, religion et développement, quatre articles réunis dans cet ouvrage illustrent l'état des réflexions du groupe qui participe à ce projet.

Promilla Kapur, professeur de sociologie présente l'approche indouiste du développement. La vision catholique est développée par le professeur de théologie Gregory Baum. Le regard de l'Islam sur la science et le changement est présenté par le spécialiste de l'hstoire et de la philosophie des sciences, le docteur Azizan Baharuddin. Enfin, l'article ambitieux de Farzam Arbab se propose de promouvoir le débat sur la science, la religion et le développement en présentant sa propre expérience des analyses du développement depuis 1971.

Dans la postface, William F. Ryan qui est diplômé d'économie et qui appartient à l'ordre des jésuites montre les perspectives encourageantes de ce type de réflexion.


A noter :
  • Deux annexes : une présentation des auteurs et un lexique des acronymes et abréviations
  • Aucune formalisation

Pierre Beemans : vive-président du Centre de recherche pour le développement international