Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Le praticien et le Général - Jean-Marcel Jeanneney et Charles de Gaulle (1958 - 1969)

Le praticien et le Général - Jean-Marcel Jeanneney et Charles de Gaulle (1958 - 1969)

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Kocher-Marboeuf, Eric
CHEFF (MINEFI), coll. Histoire économique et fiancière de la France
2-11-093697-5,
image

Nos commentaires :
L'ouvrage est tiré de la thèse d'Eric Kocher-Marboeuf. Il apporte d'abord des informations très riches à ceux qui s'intéressent à l'histoire de la Ve république. Ensuite, il met en lumière le rôle d'un ministre " atypique " à la fois professeur d'économie politique, expert et homme d'action, serviteur de l'Etat engagé dans des missions difficiles comme premier ambassadeur de France dans l'Algérie indépendante ou comme ministre des affaires sociales à partir de 1966.

Le premier chapitre présente l'histoire familiale avec la formation de J. M. Jeanneney et son entrée dans la vie universitaire. Mais aussi avec ses contributions dans les colonnes du Monde, ses missions comme expert et ses relations avec Charles Rist, Raymond Barre, François Bloch-Lainé, Claude Gruson, Simon Nora, Michel Debré, Jacques Rueff.

Le livre est divisé en cinq parties. Le première partie est consacrée à la période où Jean Marcel Jeanneney est ministre de l'industrie de Charles de Gaulle avec une présentation à la fois de la vie dans les ministères, de l'organisation du ministère de l'industrie avec ses différentes directions et des principes économiques qui orientent les choix industriels de J. M. Jeanneney en particulier en matière de politique énergétique. Enfin cette première partie se termine sur le rôle de J. M. Jeanneney dans la décentralisation industrielle avec une analyse des restructurations industrielles de l'époque et la mise en place du Bureau de Développement Industriel (BDI) qui sera le précurseur de la DATAR.

La deuxième partie aborde l'année 1962, période où J. M. Jeanneney est nommé premier ambassadeur de France en Algérie. Cette partie est largement consacrée à la situation politique au moment de l'indépendance avec la difficile mise en place de la coopération franco-algérienne.

La troisième partie couvre la période 1963 - 1965, pendant laquelle J. M. Jeanneney d'abord préside la commission chargée de la réflexion sur la politique de coopération. Le rapport est remis le 1er août 1963 à Louis Joxe avec ensuite des réactions tant nationales qu'étrangères. Ensuite J. M. Jeanneney retourne à la vie universitaire puis siège au Conseil économique et social.

La quatrième partie aborde en détail la période 1966 - 1968 où J. M. Jeanneney est ministre des affaires sociales avec les problème de la politique sociale gaulliste, les tensions de 1968 et les dossiers de la protection sociale et de la santé.

Enfin la cinquième partie traite des tensions politiques et de la tentative de réforme régionale sur la période qui va de juin 1968 à juin 1969 jusqu'à l'élection de Georges Pompidou.


A noter :
  • Trente cinq pages de sources et bibliographie
  • Illustrations photographiques dans l'ouvrage
  • Huit annexes
  • Vingt deux pages d'index des noms de personnes
  • Pas de formalisation
  • Une table des matières détaillée de 19 pages.

Eric Kocher-Marboeuf : Maître de Conférences d'Histoire Contemporaine à l'Université de Poitiers