Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Nouveau manuel de sociologie.

Nouveau manuel de sociologie.

Publié le 21/07/2011
Auteur(s) : De Singly François, Giraud Christophe, Martin Olivier (dir.)
Armand Colin
978-2-200-24870-3 , François de Singly, Christophe Giraud et Olivier Martin sont enseignants et chercheurs au Cerlis (Université Paris Descartes, CNRS).


Présentation éditeur :


"Un manuel pour apprendre à faire de la sociologie"

Comment faire de la sociologie ? Comment réaliser une analyse sociologique d'un fait de société ? À partir de terrains qui leur sont familiers, une vingtaine de sociologues expérimentés montrent comment ils font de la sociologie. En partant d'expériences ordinaires de la vie («je joue au foot» ; «je deviens ingénieure» ; «je lis des BD» ; «je sèche des cours») ils révèlent la manière dont ces expériences peuvent faire l'objet d'analyses sociologiques.
Seize exemples très variés permettent de se familiariser avec les étapes du raisonnement sociologique : illustrant les trois grandes variables sociologiques (sexe, âge et position sociale), ils indiquent comment articuler questionnement, concepts et enquête de terrain.
Rompant avec une approche académique et abstraite, ce manuel propose une nouvelle manière d'apprendre à faire de la sociologie. Avec lui, les étudiants et les lecteurs curieux disposeront de tous les outils utiles à l'apprentissage de la démarche sociologique.

Sommaire :

Avant-propos
1. Apprendre la sociologie sans séparer théorie et empirie
2. Découvrir le continent social

Partie 1 : La sociologie d'enquête
1. Choisir des «lunettes» sociologiques pour mieux voir la réalité sociale
2. Les variables en sociologie
3. Les techniques d'enquête en sociologie
4. Les mots pour faire dire et écrire
5. Transformer une question sociale en question sociologique
6. Rencontres imaginaires entre l'amateur et les sociologues

Partie 2 : La perspective du «milieu social»
7. «Je ne suis pas vraiment un ouvrier»
8. «Vivre comme tout le monde...»
9. «Ce soir, on va tous à l'AG»
10. Non, je ne suis pas un assisté !»
11. « J'allaite mon bébé»
12; «Hier je suis allé au musée»

Partie 3 : La perspective du «genre»
13. «Je suis une salope»
14. «J'en fais plus à la maison. Pourquoi ?»
15. «Je veux être ingénieure»
16. «Je lis des BD de super-héros»
17. Jouer au Foot dans les townships
18. «Faut avoir une force mentale»

Partie 4 : La perspective des «âge et génération»
19. «On va traîner devant le collège. Enfin, pas traîner...»
20. «Ce matin, je sèche les cours !»
21. «J'écoute Skyrock, d'autres Fun Radio, NRJ...»
22. «Je ne tolère pas un jeune malpoli»

Annexes : les techniques utilisées dans chaque chapitre

Les commentaires de Frédérique Giraud pour Liens Socio :

Voilà le dernier né de la série des manuels de sociologie à destination des étudiants. Et ce nouveau venu gagne à être consulté ! Intitulé par ses auteurs Nouveau manuel de sociologie celui-ci donne en effet un coup de jeune aux sempiternels manuels de découverte de la discipline. Dirigé par François de Singly, Christophe Giraud et Olivier Martin l'effet d'accroche est en soi alléchant et le contenu ne trahit pas les attentes du lecteur. Rompant avec une approche académique et abstraite cet ouvrage a l'ambition de familiariser le lecteur avec la sociologie à partir d'enquêtes récentes de terrain. La première partie de l'ouvrage pose des jalons : qu'est-ce un raisonnement sociologique ?, quelles sont les principales techniques d'enquête ?, qu'est-ce qu'une variable en sociologie ? Kit de survie avant de partir à l'assaut de la discipline, ces principes essentiels sont approfondis en cours de route. Les trois autres parties constituent une exploration du monde social, chacune donnant la primeur à une variable principale : le milieu social, l'âge et la génération ou le sexe.

Reprenant la veine de l'ouvrage dirigé par Mendras et Oberti Le sociologue et son terrain[1] il propose un regard ancré sur le terrain. Pragmatique et constructif, la démarche d'enquête est explicitée pas à pas. Chaque chapitre donne la parole à l'auteur d'une enquête (Anne Gotman, Séverine Gojard, François Dubet, Hervé Glévarec, Olivier Schwartz, Marie Cartier, Isabelle Coutant, Sylvain Cubizolles, Etienne Douat, Nicolas Duvoux, Muriel Letrait, Eric Maigret, Catherine Marry, Danilo Martucelli, Olivier Masclet, Séverine Misset, Sarra Mougel, Franck Poupeau, Elsa Ramos, Yasmine Siblot) à charge pour lui de présenter un pan du raisonnement sociologique sans séparer théorie et empirie : collecter des données, transformer une question sociale en question sociologique, analyse des prénotions, attention au discours des enquêtés, amender une théorie... L'ambition réussie de ce manuel est donc de familiariser l'étudiant en sociologie avec la théorie (comment conduire un raisonnement sociologique) et des enquêtes concrètes.

Ce manuel choisit donc la voie de la sociologie française nouvelle et met de côté les «grands-parents» fondateurs de la sociologie française. Il ne s'agit pas de penser l'histoire de la discipline mais bel et bien de donner à voir le «métier de sociologue» [2] tel qu'il s'exerce réellement aujourd'hui. Résolument ancré dans le terrain donc, les titres des chapitres sont des expressions tout droit sorties des entretiens : «Je ne suis pas vraiment un ouvrier», «Je suis une salope», Ce soir, on va tous à l'AG », «On va traîner devant le collège, enfin pas traîner...», «J'écoute Skyrock, d'autres Fun Radio, NRJ...»... : surprenant au premier abord mais à tout le moins efficace et attrayant ! La force de l'ouvrage vient aussi de la variété des thèmes traités : bronzage, pratiques culturelles, militantisme, allaitement, répartition des tâches domestiques, études des filles... thèmes qui sauront, cela est certain, séduire le lecteur. Chaque chapitre part de l'expérience des individus pour construire pas à pas le sens des expériences vécues. Le début du chapitre «Je ne suis pas vraiment un ouvrier» rédigé par Séverine Misset est exemplaire de cette manière de procéder, comme en témoignent ces premières lignes : «Une sonnerie retentit. Cédric se dépêche de poser ses outils, d'enlever ses gants, d'aller au distributeur se servir un café, puis rejoint en toute hâte l'espace fumeur» (p 95). Les coordinateurs de l'ouvrage François de Singly, Christophe Giraud et Olivier Martin proposent en tête de chaque chapitre un résumé constructif et problématisé guidant le lecteur dans son apprentissage, repérant les manières de faire de la sociologie que le chapitre explicite. Une courte bibliographie accompagne chaque chapitre, l'occasion de faire le point sur des références pour aller plus loin. En annexe, un tableau récapitule les techniques d'enquête utilisées dans chaque chapitre : enquête par questionnaire, par entretien, observation ou corpus documentaire. Autant d'éléments qui font de ce manuel un indispensable de cette rentrée ! On regrettera uniquement l'absence d'index et d'un lexique qui auraient été les bienvenus, permettant à la fois de stabiliser du vocabulaire et de constituer une boite à outils. Pertinence, originalité, facilité de lecture font de ce manuel une aubaine pour les étudiants.

[1] Publié dans la collection U chez Armand Colin.
[2] Bourdieu, Passeron, Le métier de sociologue, 1968.

Extrait :

Sur le site de l'éditeur, le 1er chapitre de l'ouvrage est téléchargeable :
"Choisir des « lunettes » sociologiques pour mieux voir la réalité sociale, par François de Singly.