Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Politique économique

Politique économique

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Benassy-Quéré, Agnès ; Coeuré, Benoît ; Jacquet, Pierre ; Pisani-Ferry, Jean
De Boeck, Collection : ouvertures économiques
2-8041-4653-7, novembre 2004

image

Commentaires éditeur :
Comment faire baisser le chômage ? L'objectif d'inflation de la banque centrale européenne est-il trop bas ? La dette publique est excessive ? Vaut-il mieux un taux de change fixe ou flottant ? Quels impôts réformer ? Le niveau de vie européen peut-il rattraper celui des Américains ? Autant de questions qui font les débats de politique économique, autant de questions auxquelles l'analyse économique peut et doit apporter des réponses précises et argumentées.

Les économistes ne manquent pas d'y travailler, mais leurs outils sont dispersés dans des champs disciplinaires distincts et il existe souvent une fracture entre la réflexion théorique et le débat de politique économique. C'est cette fracture que cet ouvrage tente de combler, en réunissant pour la première fois dans un seul volume les faits essentiels, les principaux enseignements théoriques et l'analyse des débats actuels de politique économique .

La démarche est d'abord méthodologique, puis thématique . Sans se départir de la rigueur scientifique , l'accent est mis sur l' utilisation pratique des outils de l'analyse économique .

L'ouvrage s'appuie sur un séminaire donné depuis plusieurs années par les auteurs à l'École polytechnique. L'exposé est clair et pédagogique :

La formalisation est présentée en encadré, ce qui permet différents niveaux de lecture de l'ouvrage ;

Les chapitres thématiques sont structurés en trois parties : enjeux, théories, politiques , ce qui permet à chacun d'organiser sa lecture selon ses besoins.

L'ouvrage satisfait ainsi un public très large : étudiants en licence ou master d'économie, de gestion ou de sciences politiques, praticiens et observateurs de la politique économique, acteurs de la vie économique


Nos commentaires :
A la question « pourquoi ce livre ? », les auteurs répondent : « L'idée de ce manuel est née du séminaire que nous avons créé en 1998-1999 à l'Ecole polytechnique, et animé depuis lors, pour amener nos étudiants à faire le lien entre l'enseignement théorique qu'ils reçoivent et l'élaboration des politiques économiques à laquelle certains d'entre eux se destinent » (p 7)

Le livre est divisé en huit chapitres. Les deux premiers présentent le cadre général de la politique économique :

- le chapitre 1 traite des fondements de la politique économique en commençant par rappeler les différentes approches en économie (avec une partie utile sur l'approche récente de « l'économie politique » qui endogénéise les comportements des décideurs politiques). Ensuite les auteurs s'intéressent aux fondements de l'intervention publique avec une présentation des arguments microéconomiques. A noter un encadré utile sur les cinq catégories de modèles de simulation de la politique économique et une présentation des moyens d'évaluation. Le chapitre se termine par une présentation des critères qui permettent d'interpréter les débats de politique économique : politiques d'offre ou (et) politiques de demande (avec la présentation des courbes d'offre et de demande agrégées et les réponses aux chocs d'offre et de demande) ; politique de régulation ou (et) politique structurelle (introduction du problème de l'arbitrage intertemporel.

- Le chapitre 2 sur « Les acteurs » apporte une synthèse sur les analyses qui renouvellent les approches des politiques économiques en commençant par étudier les critiques que les économistes ont formulées quant à la conduite des politiques économiques : limites de la modélisation, débats sur les anticipations, problème de la crédibilité, de l'aléa moral, de l'incohérence temporelle. Ensuite les auteurs listent les critiques qui concernent la capacité et la volonté des autorités publiques à servir le bien public : imperfection de l'information, difficulté de la délégation de service public, prise en compte d'un univers incertain. Ensuite est posé le problème du gouvernement à plusieurs voix avec les différents niveaux d'action publique. Le chapitre se termine sur une présentation de l'organisation actuelle de la conduite de la politique économique dans le cadre européen et une réflexion sur le problème de la gouvernance mondiale.

Les six chapitres suivants abordent les grands thèmes de la politique économique avec une structure commune en trois parties : les enjeux et faits stylisés, les théories et les politiques.

- le chapitre 3 traite de la politique budgétaire avec une analyse de la montée des déficits, une analyse théorique centrée sur le modèle de Mundell-Fleming et sa critique et une étude approfondie de la question de la soutenabilité de la dette. Enfin le chapitre se termine sur la présentation de l'évolution des règles de conduite des politiques budgétaires avec l'analyse du Pacte de stabilité et de croissance et les problèmes de coordination des politiques budgétaires.

- Le chapitre 4 est consacré à la politique monétaire avec le rôle des banques centrales, les canaux de transmission de la politique monétaire, la modélisation de la crédibilité des banques centrales, le problème du maintien de la stabilité financière, l'évolution dans la conduite des politiques monétaires, la zone euro et la résolution des crises bancaires.

- Le chapitre 5 aborde la politique de change : présentation du marché des changes, du taux de change, des régimes de change. A noter une importante partie théorique sur taux de change et équilibre macroéconomique avec la question de l'efficacité des interventions de change, le problème du surajustement du taux de change, la détermination du taux de change d'équilibre fondamental, la théorie des zones monétaires optimales et les modèles de crises de change. Enfin les politiques de change sont présentées à travers deux débats : le choix du régime de change et d'adhésion à une union monétaire.

- Le chapitre 6 se penche sur les politiques de croissance en reprenant les grandes observations sur longue période concernant l'accélération de la croissance, l'évolution des inégalités mondiales, les phénomènes de convergence, les facteurs de gains de productivité, le calcul de la croissance potentielle. La partie théorique offre un panorama des analyses du modèle de Harrod-Domar aux travaux de la croissance endogène avec les approches de l'innovation et le problème de la localisation des activités, les travaux sur le rôle des institutions et les débats sur la relation croissance inégalités. La partie sur les politiques revient sur la stratégie de Lisbonne avec l'encouragement à l'investissement, le rôle de l'épargne, le financement des grands projets, le développement régional, l'éducation, l'innovation et la concurrence, ce qui pose le problème du fonctionnement des marchés.

- Le chapitre 7 s'intéresse à la politique fiscale en commençant par présenter le rôle de l'impôt (avec une partie sur redistribution et efficacité), les types d'impôts, l'évolution et la structure des prélèvements obligatoires, le problème de la fiscalité dans les pays en développement. La partie théorique distingue la question de l'incidence fiscale en équilibre partiel (perte sociale, distorsions, courbe de Laffer...) et en équilibre général, puis pose le problème de l'arbitrage entre efficacité et équité, ce qui conduit à s'interroger sur la fiscalité optimale et la fiscalité correctrice. Enfin, est abordé le sujet de la fiscalité en économie ouverte. La partie sur les politiques s'intéresse à la répartition efficace et équitable de la charge fiscale (impôts - cotisations) ; aux problèmes des corrections du marché (fiscalité écologique...) et à la dimension internationale avec la concurrence fiscale, la coordination européenne et la mise en place d'une fiscalité internationale.

- Le chapitre 8 analyse les politiques d'emploi en commençant par poser le problème de la définition du chômage et en étudiants les évolutions par pays et par région, puis en insistant sur l'hétérogénéité du marché du travail avec le mouvement des entrées sorties. La partie théorique commence avec la représentation néoclassique du marché du travail, puis l'identification des différents types de chômage, la présentation de la notion de chômage d'équilibre et de la courbe de Phillips, enfin, le modèle WS-PS est présenté avec précision et l'analyse théorique se termine par les modèles d'appariement. Une importante partie sur les politique revient sur tout ce qui a été essayé et insiste sur les réformes du marché du travail qu'il faudrait engager pour améliorer son fonctionnement.


Sommaire :
CHAPITRE 1 Les fondements
CHAPITRE 2 Les acteurs
CHAPITRE 3 La politique budgétaire
CHAPITRE 4 La politique monétaire
CHAPITRE 5 La politique de change
CHAPITRE 6 Politiques de croissance
CHAPITRE 7 La politique fiscale
CHAPITRE 8 Politiques de l'emploi


A noter :

  • Les chapitres contiennent de nombreux encadrés qui présentent de manière pédagogique des raisonnements économiques, des modèles, des notions fondamentales.
  • Chaque chapitre se termine par une bibliographie détaillée et une liste de sites internet pour trouver des informations complémentaires
  • Les développements mathématiques sont présentés dans des encadrés techniques.
  • Un index de neuf pages
  • Une table des matières détaillée de huit pages


Agnès Benassy-Quéré : professeur à l'université Paris-X-Nanterre où elle enseigne l'économie monétaire internationale. Elle est aussi conseiller scientifique au CEPII (Centre d'études prospectives et d'informations internationales) et membre de la Commission économique de la nation. Ses travaux portent sur la politique économique et le système monétaire international.

Benoît Coeuré : Professeur chargé de cours de sciences économiques à l'Ecole polytechnique

Pierre Jacquet : Directeur exécutif et chef-économiste à l'Agence française de développement (AFD) ; Professeur d'économie politique internationale et Président du département «Sciences humaines, économie, gestion, finance» à l'École nationale des Ponts et Chaussées (ENPC) et membre du Conseil d'Analyse Économique.

Jean Pisani-Ferry : Professeur associé à l'université de Paris-Dauphine.

Olivier Blanchard : professeur d'économie au MIT """, 'dateCreation':'2007-07-27', 'complement':""" """},{'isbn':'2-226-13769-6', 'editeur':"""Albin Michel""", 'createur':'ssaidi', 'auteurs':'Margairaz, Michel','titre':""" Politiques et pratiques des banques d'émission en Europe (XVIIe - XXe siècle) """, 'sousTitre':""" mai 2003 """, 'text':""" image

Commentaires éditeur :
On prête généralement beaucoup aux banques d'émission. Leur influence sur l'activité économique, face à la crise comme face à la croissance, leur action sur le cours des relations monétaires internationales fondent cette opinion largement répandue, hier comme aujourd'hui. Les études ici rassemblées à l'occasion de la commémoration du bicentenaire de la Banque de France proposent de situer au fil du temps la marge de manoeuvre des banques d'émission européennes, acteurs parmi d'autres, mais autant que d'autres, de l'histoire économique et financière - donc aussi de la grande histoire - de l'Europe.

Ainsi comprise, l'analyse des normes et des pratqiues changeantes des banques d'émission (deux réalités qui ne se recoupent pas nécessairement), de l'époque moderne, pour les premières d'entre elles, à la fin du XXe siècle, aboutit à placer dans une lumière nouvelle et en longue durée l'éventuelle construction d'une identité monétaire européenne, liant entre elles de façon indissoluble les transformations des économies et des sociétés, dont les monnaies sont toujours le signe et parfois le facteur. L'achèvement possible de ce processus avec l'Euro semble ainsi avoir constitué à la fois l'apothéose des banques centrales mais sans doute aussi d'une certaine manière, pour elles, la fin de l'histoire


Nos commentaires :
Cet ouvrage repose sur les actes du colloque international intitulé : « La Banque de France, la monnaie et le crédit (XVIIe / XXe siècle). La construction d'une identité monétaire en Europe » qui s'est tenu à Paris les 19, 20, 21 janvier 2000 à l'occasion de la célébration du bicentenaire de la Banque de France.

L'ouvrage étudie les formes prises par les politiques successives des instituts d'émissions dans les pays européens en esquissant les contours des différentes « cultures monétaires nationales » et en s'interrogeant sur une « éventuelle identité monétaire nationale ».

Alain Plessis rappelle que les banques d'émission sont une invention européenne dont on peut suivre les évolutions à travers l'élargissement de leurs fonctions : émission de la monnaie, rôle de banque privée commerciale, contrôle de la politique du crédit, intervention sur les changes, régulation monétaire.

Le plan de l'ouvrage en six parties suit un déroulement chronologique : genèse des banque d'émission en Europe - Banques d'émission, banques et financement de l'économie avant 1914 ? Banques d'émission et relations monétaires internationales du XIXe au XXe siècle ? Banques centrales, Etats, marchés et sociétés d'une guerre à l'autre (1914 / 1945) ? Les Banques centrales et la croissance économique après 1945 ? Banques centrales et système monétaire européen après 1945.


A noter :

  • Présentation à la fin de l'ouvrage des 34 auteurs avec une liste sélective de leurs publications
  • Aucune formalisation
  • Un index détaillé de 14 page