Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Économie Géographique - L'intégration des régions et des nations

Économie Géographique - L'intégration des régions et des nations

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Pierre-Philippe Combes
Thierry Mayer
Jacques-François Thisse
Economica
Fiche de lecture de l'ouvrage "Économie Géographique - L'intégration des régions et des nations", des auteurs Pierre-Philippe Combes, Thierry Mayer et Jacques-François Thisse. Leur travail offre une présentation claire des connaissances dans le domaine de l'économie géographique en y intégrant les apports des travaux les plus récents. Selon eux, l'économie géographique permet d'expliquer comment se réalise un développement spatial inégal qui est le produit d'interactions entre des forces de diffusion et des mouvements d'agglomération.

Présentation éditeur :

La diffusion spatiale du développement économique et social a toujours été - et demeure - très imparfaite. Ce livre a pour objectif de familiariser le lecteur avec les théories économiques les plus récentes, et leurs validations empiriques, visant à expliquer pourquoi, même dans des sociétés où la circulation des personnes, des biens et des idées est de plus en plus grande, les activités économiques sont et restent agglomérées dans un nombre relativement restreint d'entités géographiques. De par cette combinaison entre théorie et recherche empirique, ce livre propose une nouvelle perspective des problèmes d'aménagement du territoire et des inégalités régionales. Les résultats présentés ne confirment pas, bien au contraire, le déclin, voire la disparition, des effets de la distance annoncés par certains. Un effort particulier a été fait pour relier les thèmes abordés à d'autres grandes questions économiques et sociales.

 

Nos commentaires :

Voici un ouvrage, le premier de la nouvelle collection CorpusEconomie, qui se distingue d'abord par une édition particulièrement soignée et un contenu qui offre une présentation claire des connaissances dans le domaine de l'économie géographique en y intégrant les apports des travaux les plus récents. Les auteurs précisent : « l'objectif principal de ce livre est de comprendre comment, dans un monde caractérisé par une ouverture croissante des économies, les régions et leurs habitants sont affectés par la mobilité des biens, mais aussi par celle des facteurs de production. Autrement dit, alors que la théorie du commerce international privilégie l'échange des seuls biens en supposant que les facteurs de production sont immobiles, l'économie géographique intègre explicitement la mobilité des facteurs. En d'autres termes les localisations des agents économiques deviennent endogènes» (p 3). L'économie géographique en endogénéisant la constitution des avantages comparés permet d'expliquer comment se réalise un développement spatial inégal qui est le produit d'interactions entre des forces de diffusion et des mouvements d'agglomération.

Les mécanismes d'agglomération résultent de la préférence pour la variété (multiplication de biens et de services différenciés) et des rendements d'échelle croissants qui permettent de comprendre comment se constituent des centres qui polarisent les activités diversifiées, laissant à la périphérie une production plus standardisée. La question est alors de savoir si avec les progrès technologiques qui génèrent une forte baisse des coûts liés à la distance, il pourrait y avoir une redistribution des activités vers la périphérie lorsque apparaît des signes d'encombrement dans les zones centrales à forte densité. Cette réflexion prend toute sa signification quand on compare les inégalités régionales aux Etats-Unis et en Europe.

Les auteurs organisent la présentation de leurs analyses en trois temps :

  • une première partie consacrée à une approche historique à deux niveaux, d'abord celui des faits qui montre les inégalités entre les territoires depuis la révolution industrielle ; ensuite celui de la pensée avec la difficile intégration de l'espace dans la théorie économique ;
  • une seconde partie centrée sur la présentation des théories avec les modèles de concurrence monopolistique, le modèle gravitationnel, le modèle centre-périphérie et les modèles de concurrence spatiale ;
  • une troisième partie qui met en valeur les principales recherches empiriques pour comprendre la localisation observée des firmes.

A noter :

  • Les intéressantes réflexions du dernier chapitre sur « la théorie et les chiffres » qui conduisent à s'interroger sur les effets de l'intégration européenne.
  • Chaque partie commence par un cadrage général.
  • Chaque chapitre se termine par un choix de références bibliographiques
  • Cet ouvrage a été conçu pour des étudiants en mastère mais il reste très lisible par un lecteur curieux de comprendre comment se localisent les activités économiques.
  • Un index des termes utilisés de cinq pages à la fin de l'ouvrage.
Mots-clés associés :