Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Les fiches de lecture / Initiation à l'économie internationale

Initiation à l'économie internationale

Publié le 27/07/2007
Auteur(s) : Gérard Lafay
Economica
Fiche de lecture de l'ouvrage "Initiation à l'économie internationale" de Gérard Lafay. L'analyse empirique de l'auteur décrit les évolutions structurelles depuis les années soixante jusqu'à la période actuelle. Elle s'applique aux poids respectifs des nations, à leurs niveaux relatifs de prix et de salaires, aux taux de change entre les monnaies, aux mouvements de capitaux, à l'articulation entre les nations et les entreprises, aux défi s rencontrés par la politique économique, à la régionalisation des pays proches les uns des autres, à la compétition sur chaque groupe de produits, à la dynamique de croissance et de spécialisation de chacune des économies. Partant des principales théories de l'échange international, les éléments explicatifs proposent un nouvel éclairage à la lumière du phénomène de mondialisation.

Présentation éditeur :

imageCet ouvrage s'adresse aussi bien aux étudiants qu'à tous ceux qui désirent s'initier aux fondements de l'économie internationale, afin de se forger une vision cohérente et une grille de compréhension des grands événements de la planète. Il fournit à la fois une analyse empirique et des éléments explicatifs de nature plus théorique.

L'analyse empirique décrit les évolutions structurelles depuis les années soixante jusqu'à la période actuelle. Elle s'applique aux poids respectifs des nations, à leurs niveaux relatifs de prix et de salaires, aux taux de change entre les monnaies, aux mouvements de capitaux, à l'articulation entre les nations et les entreprises, aux défi s rencontrés par la politique économique, à la régionalisation des pays proches les uns des autres, à la compétition sur chaque groupe de produits, à la dynamique de croissance et de spécialisation de chacune des économies.

Partant des principales théories de l'échange international, les éléments explicatifs proposent un nouvel éclairage à la lumière du phénomène de mondialisation. L'accent est mis sur la dynamique nationale et sur une comptabilité mondiale, car les entreprises choisissent désormais leur localisation en comparant les coûts de production convertis dans la même monnaie. Le rôle du taux de change réel est donc plus important que celui généralement admis, s'exerçant tant sur les fl ux réels (demande intérieure) que sur les fl ux fi nanciers (investissement extérieur).

Nos commentaires :

Comme le souligne Bernard Lassudrie-Duchêne : « Le livre de Gérard Lafay n'est ni un cours ni un manuel classique d'économie internationale. C'est surtout un ouvrage d'initiation à l'économie mondiale contemporaine ». Cette orientation apparaît clairement dès la première partie intitulée : « Panorama de l'économie mondiale » avec un premier chapitre consacré au cadre comptable multinational (présentation des postes de la balance des paiements, des comptes simplifiés de la comptabilité nationale, des définitions du taux de change et des éléments de base d'une comptabilité mondiale). Le second chapitre analyse la recomposition de l'espace mondial en montrant les changements dans le poids relatif des trois grandes zones : Amérique, Eurafrique, Asie-Océanie en termes démographiques, poids dans le PIB mondial, niveaux de développement. Le chapitre trois aborde le problème de la segmentation des espaces monétaires en montrant le rôle des écarts de taux de change dans les distorsions de la concurrence internationale. Le rôle grandissant des entreprises dans le processus de mondialisation est traité au chapitre quatre (formes d'internationalisation, entreprise réseau, mouvements de capitaux).

La deuxième partie présente : « le fonctionnement de la mondialisation » : fixation du taux de change à court et à long terme, taux de change et solde courant, le rôle des opérations financières, l'impact du change sur la demande intérieure, les réponses nationales face à la mondialisation (les modèles nationaux, les réformes à engager, la régulation internationale).

La troisième partie est centrée sur l'analyse du commerce international avec la théorie des avantages comparatifs, le problème de la compétitivité et celui de la spécialisation incomplète, la compétition internationale pour chaque groupe de produits. Les flux intra-branche retiennent particulièrement l'attention de Gérard Lafay car ils permettent d'identifier les avantages structurels que construisent les nations (il analyse la spécialisation dans deux grandes zones : « zones extra-communautraires » et « spécialisation des nations de l?Union européenne ». Le dernier chapitre est consacré à la Politique commerciale et à la régionalisation avec les justifications de la protection, le développement du commerce intra-zone, l'essor des unions régionales et le survol des négociations commerciales multilatérales.

La conclusion se penche sur les conditions d'une économie mondiale plus harmonieuse : refondre l'architecture des institutions internationales, en particulier celle du FMI qui n'a pas réussi à définir des normes raisonnables de taux de change ; affirmer l'autorité des Etats nationaux et ne pas laisser les experts dicter les politiques économiques.

A noter :

  • 14 encadrés sur les points techniques.
  • De nombreux tableaux et graphiques exploitant la base CHELEM du CEPII.
  • 21 figures illustrent les raisonnements
  • Une bibliographie de quatre pages à la fin de l'ouvrage
  • Peu de formalisation et généralement celle-ci est renvoyée dans les encadrés.
  • Une table des matières détaillée de six pages.

À propos de l'auteur :

Gérard Lafay : Professeur de sciences économiques à l'Université Panthéon-Assas Paris II, où il est directeur du Centre de recherche 3DI (Développement, Dérégulation, Défense, International). Auparavant, il avait passé 27 ans au CEPII, où il a notamment créé la banque de données CHELEM. Il est l'auteur de divers ouvrages et de nombreux articles sur l'économie mondiale, les échanges internationaux et les problèmes de la construction européenne.

 

Préface : Bernard Lassudrie-Duchene.

Mots-clés associés :