Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'économie française 2016 : Introduction

L'économie française 2016 : Introduction

Publié le 01/01/2016
Auteur(s) : Éric Heyer
L'économiste Éric Heyer, Directeur du département analyse et prévision de l'OFCE, présente les enjeux et les thématiques de l'édition 2016 du Repères "L'économie française" dont il a assuré la conception et la coordination. L'édition 2016 fait le point sur l'état de la conjoncture, les principales tendances et les grands problèmes.

Nous sommes au cœur de la première grande crise de la mondialisation. Aucune zone n'a été épargnée ni n'a échappé à une brutale et franche chute de son activité en 2008 et 2009, la plus violente depuis les années 1930. Cette crise est intervenue au moment où la croissance française, dans le sillage de celle observée ailleurs en zone euro, reprenait des couleurs après être restée engluée dans une croissance médiocre à la suite du ralentissement marqué de l'économie mondiale en 2001 : l'ajustement nécessaire des bilans et des appareils de production des entreprises après l'euphorie de la fin des années 1990 a été d'autant plus laborieux qu'aucun instrument macroéconomique n'a été mobilisé pour maintenir la croissance à flot. L'appréciation de l'euro, inévitable sans politique de change, des politiques non coordonnées, voire non coopératives, et une politique budgétaire corsetée n'ont évidemment rien arrangé au marasme de l'après-bulle Internet.

L'Union européenne apparaît aujourd'hui très faible, prisonnière de leaderships politiques myopes, fragmentée par de nombreuses politiques économiques choisies par les vingt-sept États membres. La crise, en revanche, pourrait être l'occasion de lancer de nouvelles politiques communes sur la cohésion sociale, le secteur financier, la politique fiscale. La crise encore pourrait être l'occasion d'une réinvention de la politique qui prenne acte de la limite de la centralité nationale en acceptant la perte du contrôle illusoire sur la société.

Y aurait-il une fatalité européenne rendant les phases de croissance toujours plus brèves et moins intenses en France et en Europe qu'aux États-Unis ? Ou alors, le chômage et la faible croissance ne sont-ils que les résultats de choix peu judicieux ?

L'examen de notre histoire macroéconomique récente fournit assurément quelques éléments de réponse aux questions sur la dynamique en cours. Cet ouvrage, dans une première partie, analyse l'économie française dans toutes ses composantes, en situant les années 2014 et 2015 dans les évolutions de longue période. La seconde partie propose des analyses plus approfondies de certains thèmes qui constituent des aspects majeurs des débats actuels. Quelles ont été les conséquences de la crise financière sur le secteur bancaire français ? Quel est l'impact du durcissement des conditions financières sur la croissance française ? Quel gain de compétitivité pour la France doit-on attendre de la baisse de l'euro ? Quels sont les enjeux pour l'économie française de la contribution climat-énergie ? Quels effets peut-on espérer de la baisse du prix du pétrole sur l'économie française ? Faut-il réformer les aides personnelles au logement ? La France est-elle le mauvais élève de l'Europe ?

Éric Heyer [1]

[1] Éric Heyer a assuré la conception et la coordination de l'ouvrage. Amel Falah et Claudine Houdin en ont assuré la réalisation.

 

Mots-clés associés :