Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil

Résultats de recherche

Il y a 112 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément














Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Le modèle social français dans la crise
La crise du capitalisme financier a fait apparaître tous les défauts du modèle anglo-saxon libéral : accroissement des inégalités, hausse de l'endettement des ménages, formation de bulles financières. L'Europe doit donc chercher une autre voie pour son modèle social. Cet article étudie en quoi le modèle français est mieux armé pour résister à la crise, en quoi certaines de ces caractéristiques sont des atouts pour les années à venir, mais aussi quelles réformes seraient nécessaires.
Rattaché à Articles
Le paquet fiscal : un premier bilan
La loi TEPA ou "paquet fiscal" de 2007 vise à réduire la pression fiscale dans le but de relancer la croissance. Les principaux dispositifs votés sont la défiscalisation des heures supplémentaires, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt pour l'acquisition de la résidence principale, le bouclier fiscal (50% des revenus en 2008), la réforme de l'ISF et des successions. Cet article dresse un premier bilan du paquet fiscal en étudiant l'impact macroéconomique des deux premières mesures et leurs principaux bénéficiaires. Il se demande si le supplément de croissance et éventuellement d'emplois permis par ces mesures permettra de les financer.
Rattaché à Articles
Le RSA, entre incitation et redistribution
La loi "TEPA" de 2007 prévoit l'expérimentation d'un revenu de solidarité active (RSA) permettant de cumuler minima sociaux et revenus d'activité. Entre redistribution et incitation, cet instrument vise à lutter contre la pauvreté laborieuse et les trappes à inactivité, conséquence d'un écart trop faible entre les revenus de transfert et les revenus d'activité. Cet article analyse les atouts et limites du RSA relativement au RMI et à la PPE. Au-delà, il se demande quelle norme d'emploi (travail à temps plein ou à temps partiel, mono ou bi-activité) privilégier pour le système socio-fiscal encadrant les bas revenus.
Rattaché à Articles
Le secteur bancaire français dans la crise
La crise financière de 2008 a fortement affecté les systèmes bancaires américains et européens et a entraîné un ralentissement du crédit aux agents privés. Les auteurs de cet article, issu du Repères "L'économie française 2016", se penchent sur le secteur bancaire français et montrent qu'il a plutôt mieux résisté à la crise financière comparé à d'autres pays européens, grâce notamment à un soutien public aux banques françaises. Cependant, sa concentration reste une source de risque systémique en cas de crise financière.
Rattaché à Articles
Le temps partiel
Cet article, écrit par l'économiste Françoise Milewski responsable du groupe de recherche «Genre, emploi et politiques publiques» (SciencePo/OFCE) et issu du Repères "L'économie française 2015", fait le point sur l'évolution des emplois à temps partiel depuis quarante ans et leurs principales caractéristiques (sectorielles, socio-démographiques, salariales, etc.). L'article alimente également le débat sur la flexibilité, non seulement de la durée du contrat (CDI ou CDD), mais aussi de la durée du travail.
Rattaché à Articles
Les banques dans la crise
Issue de la crise des subprimes, la crise bancaire a connu son point d'orgue le 15 septembre 2008 avec la faillite de Lehman Brothers. À partir de cette date, la crise a pris une autre dimension et, d'une crise bancaire, nous sommes passés à une crise financière planétaire aux effets économiques et sociaux sans précédents depuis la Seconde Guerre mondiale. Cet article présente la mécanique infernale qui a conduit à la situation actuelle et tente de tirer les leçons de la crise du point de vue des acteurs bancaires. Il explique pourquoi le modèle de la banque universelle à mieux résisté à la crise et pourquoi le modèle de la banque d'investissement indépendante se trouve fragilisé.
Rattaché à Articles
Les banques françaises : entre crise de la zone euro et nouveaux défis
Depuis 2008, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour les banques françaises : crise américaine des subprime, forte dépréciation de la valeur de leurs engagements dans les pays du sud de la zone euro (Grèce, Italie, Portugal, Espagne), dégradations de leurs notes par les agences de notation... En 2012, non seulement les banques françaises doivent faire face à une crise de la zone euro qui est loin d'être résolue, mais elles sont également confrontées à de nouveaux défis de taille. Outre la nouvelle réglementation prudentielle Bâle III, qui pèse lourdement sur leurs bilans, le gouvernement pourrait mettre en œuvre en 2013 plusieurs des mesures annoncées lors de la campagne de François Hollande, lesquelles affecteraient leur profitabilité.
Rattaché à Articles
Les enjeux du Pacte de responsabilité pour l'économie française
Cet article des économistes Eric Heyer et Bruno Ducoudré, rédigé pour le Repères "L'économie française 2015", apporte un éclairage sur le contenu et les enjeux du Pacte de responsabilité proposé par le gouvernement français en 2014. Les auteurs analysent ses effets attendus sur l'économie, en tenant compte de la situation conjoncturelle en Europe et en France, et font des propositions pour améliorer ce dispositif.
Rattaché à Articles
Les impacts macroéconomiques de la transition énergétique
Avant la tenue de la COP21 à Paris, les spécialistes Gissela Landa, Paul Maillet et Aurélien Saussay cherchent à évaluer l'impact économique d'une transition énergétique en France, dans cet article issu du Repères "L'économie française 2015". Après un rappel du cadre législatif européen et français de réduction des émissions de GES, les trois auteurs nous éclairent sur l'effet que pourrait avoir la transition énergétique sur la croissance, la consommation, le marché de l'emploi et l'investissement.
Rattaché à Articles
Les politiques budgétaires dans la zone euro
Quatre pays appartenant à la zone euro, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Grèce ont encore fait l'objet d'une procédure de déficit excessif en 2004 ; cette procédure a aussi été ouverte à l'encontre de l'Italie en 2005. Le non-respect des engagements pris par les pays dans les Programmes de stabilité de décembre 2003 n'a pas pour autant réanimé la croissance. L'absence de coordination entre les pays de la zone s'est traduite par une grande timidité doublée d'inefficacité de la politique budgétaire.
Rattaché à Articles