Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Ce que les big data nous disent de la société française

Ce que les big data nous disent de la société française

Publié le 23/05/2017
Auteur(s) : Hervé Le Bras
Pablo Jensen
Le séminaire "Re/lire les sciences sociales" a reçu en décembre 2016 le démographe et historien Hervé Le Bras pour discuter de son ouvrage, "Anatomie sociale de la France. Ce que les big data disent de nous", paru en 2016. Grâce à l'exploitation de la vaste base de données du recensement, ce livre dresse un portrait inattendu de la société française, loin des représentations traditionnelles ou spontanées de celles-ci. Le discutant de cette séance, dont nous diffusons ici les vidéos, était le physicien Pablo Jensen, spécialiste de l'analyse des systèmes sociaux.

Hervé Le Bras, directeur d'études à l'EHESS (chaire de Démographie) et chercheur émérite à l'INED, était l'invité du séminaire Re/Lire les sciences sociales [1] le 12 décembre 2016 à l'ENS de Lyon. Lors de cette séance, le démographe a présenté et illustré la méthode d'analyse originale qu'il a développée dans son livre Anatomie sociale de la France (Robert Laffont, mars 2016). Sa démarche consiste à saisir statistiquement les comportements sociaux en croisant les différentes caractéristiques socio-démographiques des individus (âge, sexe, CSP, niveau de diplôme, milieu familial, lieu de résidence…) et en étudiant leurs interactions, plutôt qu'en considérant ces variables séparément comme le font par exemple les sondages. La mise en évidence de la complexité du social et des corrélations statistiques a été permise par l'exploitation des millions de données du recensement de la population de 2011 par l'Insee [2]. Le séminaire a été l'occasion pour Hervé Le Bras de nous livrer certains des enseignements de ces big data et du croisement de ces multiples données sur les comportements individuels des Français dans des domaines tels que le vote (le genre ou la CSP expliquent-ils le vote FN ?), l'emploi (comment l'âge, le niveau de diplôme et l'origine se conjuguent pour déterminer le taux de chômage) ou encore la fécondité (les effets contradictoires du niveau de diplôme selon l'origine – immigrée ou non).

Pablo Jensen, Directeur de Recherche CNRS au laboratoire de Physique de l'ENS de Lyon et à l'Institut rhônalpin des systèmes complexes, fait des recherches sur la modélisation des systèmes sociaux en collaboration avec des sociologues. Au cours de cette séance, a commenté certains exemples présentés par Hervé Le Bras afin de souligner l'enjeu du développement de nouvelles méthodes formelles pour l'analyse des big data. Il est également intervenu sur le rôle de l'explosion des big data dans le renouvellement des sciences sociales, sur leur usage décentralisé par les acteurs privés, et sur la question du dialogue interdisciplinaire.

Intervention d'Hervé Le Bras : Autour du livre "Anatomie sociale de la France"

Visionner la présentation d'Hervé Le Bras

photo d'Hervé Le Bras

Télécharger le diaporama complet d'Hervé Le Bras.

Intervention de Pablo Jensen sur l'usage et l'analyse des big data

Ce que les Big Data disent de nous - Pablo Jensen

Échange avec le public

Première partie de la discussion

Deuxième partie de la discussion

Conférence du cycle (Re)lire les sciences sociales » sur le thème « Anatomie sociale de la France. Ce que les Big Data disent de nous » - 12 décembre 2016
Organisateurs : Département de sciences sociales de l'ENS de Lyon et Centre Max Weber (Lyon), en partenariat avec Liens socio et Lectures.
Prise de vue et réalisation : Anne Chateauneuf-Malclès, SES-ENS — © 2016 ENS-Lyon

Compte rendu de la séance

Lire le compte rendu de Robin Lenoir et Tom Cluzeau, élèves à l'ENS de Lyon, sur le carnet hypothèses du séminaire re/lire les sciences sociales.


Pour aller plus loin :

Une série cartographique "La France inégale" publiée dans The Conversation, dans laquelle Hervé Le Bras explore la géographie de l'espace social français.

Une courte interview d'Hervé Le Bras sur XerfiCanal autour de certains résultats de son enquête : La face cachée du chômage révélée par le big data (17/10/2016).

Conférence d'Hervé Le Bras à Lyon organisée par Confluence des savoirs : Exercices de votes (février 2016).

Hervé Le Bras, Atlas des inégalités. Les Français face à la crise, Éditions Autrement, collection "Atlas/Monde", 2014.

Pablo Jensen, "Misère et splendeurs de la sociophysique"EspacesTemps.net, Dans l’air, 03/03/2014.


Notes :

[1] Ce cycle annuel de conférence-débat à l'ENS de Lyon, dont l'objectif est de lire et discuter les travaux les plus récents en sciences sociales, en compagnie de leurs auteurs, de chercheurs et de grands témoins, est organisé environ une fois par mois par le département des sciences sociales de l'ENS de Lyon et le Centre Max Weber, en partenariat avec Liens Socio et Lectures.

[2] La base de données des fichiers détails fournis par l'Insee comporte 22 millions de personnes classées par ménage pour lesquelles 85 variables sont observées, ce qui permet de multiplier les croisements. On n'est donc pas loin des "big data" en termes de volume de données.