Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Crises et régulation du système financier

Crises et régulation du système financier

Publié le 01/07/2020
Auteur(s) : Patrick Artus
« Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ? » est une nouvelle question au programme de l'enseignement de SES en terminale. Après un retour sur l'origine des crises financières depuis les années 1980, Patrick Artus évalue les risques d'une nouvelle crise financière, en analysant la situation présente dans les pays avancés et émergents. Il aborde ensuite le débat sur la régulation des intermédiaires financiers et donne des pistes de solutions pour limiter l'instabilité financière des économies.

Patrick Artus est chef économiste de Natixis et professeur associé à Paris School of Economics (PSE-École d'économie de Paris). Spécialiste en macroéconomie, finance et politique monétaire, il a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels La folie des banques centrales. Pourquoi la prochaine crise sera pire (avec Marie-Paule Virard, Fayard, 2016), Discipliner la finance (Odile Jacob, 2019) et, dernièrement, 40 ans d'austérité salariale. Comment en sortir ? (Odile Jacob, 2020).

Cette conférence a été présentée dans le cadre du séminaire national sur les nouveaux programmes de Sciences économiques et sociales organisé par le Ministère de l'E.N., en février 2020.

Patrick Artus : Crises et régulation du système financier

Conférence enregistrée le 6 février 2020 à PSE-École d'économie de Paris.

crises_et_regulation_du_systeme_financier

crises_et_regulation_du_systeme_financier  
Introduction 00:00:02
Partie 1 : L'origine des crises 00:01:49
Partie 2 : Une crise financière est-elle possible aujourd'hui ? 00:16:30
Partie 3 : La situation des pays émergents 00:40:54
Partie 4 : Le débat sur la régulation des intermédiaires financiers 00:46:35
Partie 5 : Quelles sont les pistes pour éviter une crise financière ? 00:59:42
Questions 01:05:52
  • La prévention de la formation de bulles et la politique monétaire « Leaning against the wind »
01:05:52
  • Le risque lié à la montée de bulles d'endettement dans certains secteurs aux États-Unis
01:16:24
  • La désintermédiation et la régulation des intermédiaires financiers
01:19:35

Pour télécharger la vidéo, cliquez sur l'icône de droite en bas de la vidéo ou clic droit et "enregistrer sous".
Version audio mp3.

Télécharger le diaporama de présentation de la conférence.

Questions du public :

1) Si les banques centrales avaient suivi une politique monétaire du type « Leaning against the wind » avant 2008, est-ce que cela signifie qu'elles auraient remonté leurs taux directeurs plus tôt, en se basant sur les prix des actifs (immobiliers et financiers) et non sur le seul indicateur de l'inflation, afin de prévenir la formation de bulles d'actifs ?

2) Pourquoi les banques centrales sont-elles réticentes à adopter le « Leaning against the wind » si cela permet de lutter contre le développement de bulles sur les prix d'actifs ?

3) Une politique de contrôle des loyers pourrait-elle permettre d'éviter une hausse excessive des prix sur le marché de l'immobilier ?

4) Que pensez-vous du retour de crédits subprimes aux États-Unis dans certains secteurs comme les crédits automobile aux chauffeurs Uber ou les prêts étudiants, dont une partie est titrisée ? Les bulles qui se développent autour de ces dettes représentent-elles un risque localisé dans ces secteurs ou bien un risque plus global, de nouvelle crise financière ?

5) Deux questions à propos de la désintermédiation et du risque de disparition des intermédiaires financiers.

- La désintermédiation est plus faible en Europe par rapport aux États-Unis. On peut penser que cela est lié à la structure des entreprises et au poids des petites et moyennes entreprises, notamment en France, qui ont plus de difficultés à accéder au marché financier, ce qui maintiendrait le rôle des intermédiaires financiers.

- Selon vous, cette désintermédiation s'explique par l'asymétrie de la régulation entre les intermédiaires financiers. Ne faudrait-il pas réguler davantage les acteurs financiers qui sont hors du système bancaire traditionnel comme Black Rock ou d'autres, afin de rétablir l'équilibre ?

Le thème des crises et de la régulation financières dans le nouveau programme de SES

Programme d'enseignement de spécialité de sciences économiques et sociales en classe de terminale (science économique).

Questionnement : Comment expliquer les crises financières et réguler le système financier ?

Objectifs d'apprentissage :

  • Connaître les principales caractéristiques de la crise financière des années 1930 et de celle de 2008 (effondrement boursier, faillites en chaîne, chute du PIB et accroissement du chômage).
  • Comprendre et savoir illustrer la formation et l'éclatement d'une bulle spéculative (comportements mimétiques et prophéties auto réalisatrices).
  • Comprendre les phénomènes de panique bancaire et de faillites bancaires en chaîne.
  • Connaître les principaux canaux de transmission d'une crise financière à l'économie réelle : effets de richesse négatif, baisse du prix du collatéral et ventes forcées, contraction du crédit.
  • Connaître les principaux instruments de régulation du système bancaire et financier qui permettent de réduire l'aléa moral des banques : supervision des banques par la banque centrale, ratio de solvabilité.

Pour aller plus loin

Pour approfondir certains points de la conférence, nous avons sélectionné une série de billets de Patrick Artus (Flash Économie de Natixis Recherche), ainsi que d'autres publications en ligne sur l'instabilité et la régulation financières.

Patrick Artus, C'est quoi la « financiarisation » de l'économie ? Flash Économie, 160, 4 février 2020.

Les fragilités financières et le risque de crise financière :

Flash Économie de Patrick Artus :
Peut-il y avoir à nouveau une crise financière ? (FE 1674, 18 décembre 2019)
La hausse des prix de l'immobilier annonce-t-elle nécessairement l'instabilité financière ? (FE 65, 15 janvier 2020)
OCDE : voit-on la dynamique « marxiste » ? (FE 207, 17 février 2020)
La question que tout le monde se pose : l'endettement va-t-il déclencher une crise dans les pays de l'OCDE ? (FE 285, 6 mars 2020).

Aglietta M. (2019), Persistance des fragilités financières. In L'économie mondiale 2020, La Découverte, coll. Repères, p. 73-88. Voir l'interview de Michel Aglietta sur Xerfi Canal réalisée en janvier 2020 : Le risque de crise financière en 2020, Blog du CEPII, 26 mars 2020.

Bazillier R., Héricourt J. (2015), Inégalités et instabilité financière : des maux liés ? Dans CEPII, L'économie mondiale 2016, La Découverte, coll. Repères.

Blot C., Hubert P., Odry R. (2018), Où en sommes-nous des bulles de prix d'actifs en zone euro ? Revue de l'OFCE, 2018/4, 158, p. 183-205. Cet article aborde également le lien entre politique monétaire et bulles d'actifs.

Couaillier C., Henricot D., Idier J. (2020), Les grandes entreprises très endettées : un risque systémique ? Banque de France, Bloc-notes Éco, 147, 7 janvier 2020.

Coudert V., Idier J. (2018), Prédire les crises financières : un exercice d'équilibriste. Banque de France, Bloc-notes Éco, 56, 28 mars 2018.

Taux d'intérêt et inflation :

Flash Économie de Patrick Artus :
D'où viennent les taux d'intérêt à long terme bas dans la zone euro ? Une question centrale (FE 1654, 13 décembre 2019)
La hausse des prix de l'immobilier annonce-t-elle nécessairement l'instabilité financière ? (FE 65, 15 janvier 2020)
Refaire la macroéconomie avec les prix des actifs à la place des prix des biens et services (FE 238, 25 février 2020)
Une correction du partage des revenus dans les pays de l'OCDE peut-elle ne pas être inflationniste et donc ne pas déclencher de crise financière ? (FE 255, 28 février 2020)
Avec les taux d'intérêt nuls, le risque est-il la remontée des taux d'intérêt ou les dangers des taux d'intérêt nuls ? (FE 806, 24 juin 2020)
Pays de l'OCDE : si l'inflation ne revient pas et si les taux d'intérêt restent bas, peut-il y avoir une crise (une récession) ? (FE 1086, 8 août 2019)
Quatre débats importants sur les taux d'intérêt à long terme (FE 1496, 6 novembre 2019).

Auray S., Challe E. (2020), Pourquoi l'inflation européenne est-elle si faible ? Blog de l'OFCE, 27 février 2020.

Bara Y.-E. et al. (2017), Pourquoi l'inflation reste-t-elle si faible dans le monde ? DG Trésor, Trésor-Éco, 208, 30 octobre 2017.

Blot C., Hubert P. (2016), Causes et conséquences des taux d'intérêt négatifs. Revue de l'OFCE, 2016/4, 148, p. 219-245.

Boungou W. (2019), Taux d'intérêt négatifs : un défi ou une opportunité pour les banques européennes ? Blog de l'OFCE, 2 septembre 2019.

Les politiques de stabilité financière et le débat sur les politiques monétaires face aux bulles (« leaning against the wind » vs « cleaning afterward ») :

Flash Économie de Patrick Artus :
Trois solutions pour réduire le risque de crise financière (FE 1622, 6 décembre 2019)
Les Banques Centrales des pays de l'OCDE se sont encore plus éloignées du « Leaning Against the Wind » (FE 190, 11 février 2020)
Combien de temps la BCE peut-elle conserver des taux d'intérêt très bas sans déclencher de catastrophe ? (FE 205, 17 février 2020)
Un besoin fort de politiques macroprudentielles après cette crise (FE 543, 5 mai 2020)
Faut-il ne jamais revenir à une politique monétaire plus restrictive ? (FE 675, 4 juin 2020)
Vers des politiques monétaires tout le temps expansionnistes et vers les déséquilibres associés (FE 690, 8 juin 2020)
Politiques macroprudentielles ou « Leaning Against the Wind » ? « Vue séparable » ou « vue non séparable » ? (FE 921, 9 juillet 2020).

Allegret J.P. (2017), Le renouvellement de la politique monétaire (II) : quelle place pour la stabilité financière dans les objectifs de la banque centrale ? SES-ENS, 29 avril 2017.

Banque de France (2018), La stabilité financière. L'éco en bref, 19 septembre.

Cardot-Martin R., Labondance F. (2020), La mise en œuvre des politiques macroprudentielles dans l'Union européenne. Dans OFCE, L'économie européenne 2020, La Découverte, coll. Repères, p. 56 à 68.

Anne Épaulard A. (2017), Que doit faire la politique monétaire face aux emballements du prix des actifs et au développement du crédit ? Revue de l'OFCE, 2017/4, 153, p. 327-344.

Les banques et leur supervision, la désintermédiation :

Flash Économie de Patrick Artus :
Peut-on se passer des banques ? (FE 1618, 5 décembre 2019)
Désintermédiation du financement des entreprises dans la zone euro : est-ce une bonne idée ? (FE 37, 9 janvier 2020).
Pourquoi les banques et les assureurs-vie peuvent disparaître (FE 95, 22 janvier 2020).

Banque de France (2018), La supervision des banques. L'éco en bref, 14 septembre.

Couppey-Soubeyran J. (2016), 3 questions à Jézabel Couppey-Soubeyran sur les réformes du système bancaire. SES-ENS, 16 septembre 2016.

Couppey-Soubeyran J., Renault T. (2018), 10 ans après la faillite de Lehman Brothers, le risque systémique a-t-il baissé ? La Lettre du CEPII, 391, septembre.

Couppey-Soubeyran J., Renault T. (2018), Conversation avec J. Couppey-Soubeyran et T. Renault. La faillite d'une banque peut-elle encore à elle seule déclencher une crise financière ? Blog du CEPII, 29 octobre 2018.

Couppey-Soubeyran J., Perego E., Tripier F. (2020), Les banques européennes à l'épreuve de la crise du Covid-19. CEPII, Policy Brief, 32 FR, mai.

Durant D., Toader O., Violon A. (2019), La réglementation des banques systémiques mondiales a atteint son but. Banque de France, Bloc-notes Éco, 123, 17 juillet 2019.

Grjebine T. (2015), 5 questions à Thomas Grjebine sur le modèle européen de financement de l'économie. SES-ENS, 25 septembre 2015.

Sur SES-ENS : conférences de Patrick Artus sur La crise de l'euro (2014) et Le SMI à la dérive (2015).

Nous remercions Patrick Artus qui nous a autorisé à diffuser ses billets de Natixis Recherche.


Autres conférences du séminaire national 2020 :

Jérôme Gautié : Emploi, chômage et travail à l'ère du numérique

Frédérique Matonti : L'engagement politique dans les sociétés démocratiques