Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / I - Qui fait l'économie ?

I - Qui fait l'économie ?

Publié le 08/05/2013
La première partie de l'exposition "L'économie : krach, boom, mue ?" permet de découvrir ce qu'est l'économie : un système dont les acteurs sont en interaction permanente. Elle présente des différents acteurs de l'économie et le circuit économique, en montrant que chacun de nous est impliqué personnellement dans l'économie et la fait fonctionner de multiples manières, en tant que consommateur, travailleur, épargnant, etc. Les visiteurs sont amenés à observer la société avec un regard d'économiste. Ils sont familiarisés avec le vocabulaire, les outils et la démarche des économistes. Ils découvrent également les principaux économistes et courants théoriques de la pensée économique apparus depuis la fin du XVIIIème siècle.

Présentation sur le site de l'exposition.

1. Des individus et des organisations

Le premier îlot aborde les différents acteurs de l'économie (ménages, entreprises, banques, Etat, associations, reste du monde), leurs grandes fonctions économiques (production, consommation, investissement, prêts, etc.), les relations entre les acteurs économiques (flux réels et monétaires), le rôle de la monnaie dans les échanges, les échanges économiques internationaux.

- Fresques murales "Le mur des échanges" (échange et confiance) et "Les acteurs à la loupe" (les six grandes catégories d'agents économiques et leur fonction avec des données chiffrées).

- Vitrine des monnaies : les différentes formes prises par la monnaie au cours de l'histoire sont illustrées par une exposition de pré-monnaies (monnaies marchandises : fèves, sel, tresses, coquillages...), de monnaies métalliques (pièces en or...), de billets et pièces (monnaie fiduciaire) et de documents comptables (monnaie scripturale). Les fonctions de la monnaie sont expliquées sur étiquette. Une vitrine des documents évoque la notion de contrat, "trace écrite de transactions avec accords entre les parties".


- Film d'animation pédagogique "Circuit économique" (4mn47), visible sur le site de l'exposition. Ce film explique les mécanismes "dépense - production - répartition" du circuit économique et les interactions existant entre les différents acteurs de l'économie.

- Jeu "Reliez les acteurs". Il s'agit d'un jeu consistant à reconstituer les liens entre les différents acteurs de l'économie (flux réels, monétaires et financiers) au moyen d'une table tactile.


- Dispositif mécanique et multimédia "Made in partout". Ce dispositif imite un scanner d'aéroport : le visiteur choisit l'un des 5 objets présentés dans une cagette (yaourt, ordinateur, jeu vidéo, jean, Airbus, crème de beauté), le passe dans la "boîte-scanner", ce qui déclenche un film d'animation de 2 minutes environ racontant son parcours de conception, de fabrication et de vente dans le monde. Il permet de visualiser toute la chaîne de production mondialisée d'objets du quotidien et d'aborder les échanges internationaux.


- Installation de photos "Made in France". Trois diptyques du photographe Matthieu Sartre apportent une réponse à la question : pourrait-on vivre aujourd'hui sans importer ? Les clichés présentent un compositeur, un vétérinaire et un professeur de ski avec, puis sans, les produits fabriqués hors de France. Il est précisé que les services ne sont pas représentés sur les images et que, contrairement aux biens, ceux-ci restent essentiellement locaux.
Photos visibles sur le site de Matthieu Sartre (avec d'autres publiés dans Le Monde Magazine).

2. La pensée économique

Le deuxième îlot permet la découverte des grands économistes (Smith, Ricardo, Marx, Schumpeter, Keynes...) et des principales écoles de pensée de l'économie.

- Fresque murale "L'histoire de la pensée économique" qui retrace l'histoire et les courants de la pensée économique : les précurseurs (Aristote, physiocrates et mercantilistes), les classiques et les néoclassiques, l'école historique, le courant marxiste, les keynésiens, les néo-autrichiens, les institutionnalistes et l'école de la régulation, les approches renouvelées (rationalité limité, théorie des jeux, économie du bien-être, économie expérimentale...). Cette installation montre la diversité des courants théoriques en économie et les liens de filiation entre les différentes écoles de pensée.


- Animation audio "Raconte-moi l'économie". Six émissions radiophoniques fictives permettent d'aborder, en 3 mn environ, un sujet spécifique : la rationalité, la confiance, la monnaie, la régulation, l'entreprise, la mondialisation. Les économistes cités dans chacune des émissions (18 au total) font l'objet d'une biographie. Ces audios permettent de découvrir différents objets d'étude de l'économie et la manière dont ils ont été analysés par les grands courants de la pensée économique. Ils sont aussi prétexte à découvrir des économistes de renom qui ont largement influencé la pensée économique (par exemple Smith, Marx, Coase, Williamson, Schumpeter sur le thème de l'entreprise).
Les six séquences audio peuvent être écoutées sur le site de l'exposition, complétées par la biographie des économistes cités : "Raconte-moi l'éco" en ligne.

3. La méthodologie des économistes

Le dernier îlot vise à montrer comment les économistes travaillent, en s'efforçant de suivre une démarche scientifique (qui a cependant ses limites). Différents outils de l'économiste sont illustrés : utilisation de données, des statistiques, expériences pour analyser les choix des acteurs.

- Jeu multimédia "Faites parler les données". Un jeu pour découvrir comment les économistes utilisent des données statistiques individuelles pour en déduire des comportements collectifs. Le visiteur est invité à choisir 2 indicateurs sur 4 proposés et à observer ensuite sur un graphique la corrélation entre ces 2 indicateurs (par exemple le revenu moyen par habitant et le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans). Le nuage de points est constitué à partir des données de 184 pays. L'audio explique à la fin le lien de causalité existant entre les 2 variables. Cette animation est accompagnée d'une présentation de l'Insee : L'Insee c'est quoi ? Que fait l'Insee ?

- Jeu multimédia "Comptez les bonbons". Ce jeu permet d'aborder le rôle des enquêtes et sondages dans la collecte des données et de comprendre l'intérêt de l'utilisation des outils statistiques (comment de nombreuses réponses inexactes permettent d'obtenir la bonne réponse). Le visiteur doit estimer le nombre de bonbons stockés dans un bocal et entrer sa réponse sur l'écran. Il s'affiche ensuite un graphique en forme de "cloche" représentant l'ensemble des réponses des visiteurs au cours des derniers jours (ainsi que la sienne en rouge). La distribution statistique des réponses suit une courbe de Gauss et la moyenne des réponses obtenues permet d'obtenir une bonne estimation du nombre réel de bonbons dans le bocal. Ce jeu est complété par une explication de la loi des grands nombres.


- Fresque murale "A chacun son choix" pour se familiariser avec l'analyse microéconomique. Cette installation traite de nos choix économiques et de leur explication par les économistes, en partant de l'exemple un enfant face à la décision de manger ou non un bonbon. Elle montre que la prise de décision repose sur 4 principes : la contrainte de ressources ("pourquoi ne puis-je pas avoir tout le paquet de bonbons ?"), le coût d'opportunité ("manger un bonbon tout de suite ou attendre pour en avoir deux ?"), la décision à la marge ("combien de temps suis-je prêt à attendre pour un bonbon supplémentaire ?"), le système d'incitation (choisir pour améliorer sa situation). La fresque évoque l'hypothèse de rationalité individuelle, mais aussi les motivations échappant à la rationalité, comme la gourmandise !

- Tables de jeu collectif "A vous de jouer". Ce jeu permet de comprendre les stratégies des individus lorsqu'ils doivent prendre des décisions, en particulier lors des échanges économiques. Dans la partie "l'addition salée", les joueurs doivent choisir les plats qu'ils vont consommer au restaurant dans différentes contextes de paiement de l'addition. Le but du jeu est de montrer qu'on a tendance à dépenser plus lorsque l'addition est partagée, et donc que la somme de comportements individuels rationnels peut produire le résultat inverse à celui qui était attendu. Les parties "la bonne tactique" et "le p'tit joueur" permettent d'expérimenter chacune deux situations de prise de risque, à partir d'exemples de gains et de pertes au jeu, qui évoquent les décisions prises sur les marchés financiers. Elles mettent au jour les comportements habituels des individus face au risque (par exemple la préférence pour un gain modéré mais sûr à un gain important mais aléatoire) et amènent les joueurs à réfléchir sur les conséquences de nos choix (une série de décisions parfaitement rationnelles peut avoir des conséquences globales que nous jugerions irrationnelles) et sur nos comportements et motivations face au risque (aversion face au risque, recherche de la sécurité, de l'émotion...).


Télécharger le texte complet de la première séquence de l'exposition


Retour à la page d'accueil du dossier.
Séquence 2 : Comment ça marche l'économie ?
Séquence 3 : Quel est l'état du monde ?