Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / II - Comment ça marche l'économie ?

II - Comment ça marche l'économie ?

Publié le 08/05/2013
La deuxième partie de l'exposition est consacrée aux mécanismes d'échange sur les marchés et hors marché. Les installations et les jeux de simulation d'échange proposés permettent d'abord de mieux comprendre le fonctionnement théorique des marchés et les règles qui les encadrent. Le visiteur traverse ensuite une ville imaginaire composée de plusieurs îlots dans laquelle il expérimente des cas concrets d'échange dans les sphères marchande et non marchande : marché des capitaux, marché du travail, économie domestique, mais aussi rôle de l'Etat qui régule et redistribue.

Présentation sur le site de l'exposition.

1. Les mécanismes du marché

Le premier îlot est dédié au fonctionnement des marchés concurrentiels et aux outils théoriques dont disposent les économistes pour les analyser. Il aborde aussi les défaillances des marchés (externalités) et les règles qui encadrent les marchés pour leur bon fonctionnement.
- Film d'animation pédagogique "Concurrence" (5mn31), visible sur le site de l'exposition. Ce film permet de comprendre le modèle théorique de la concurrence parfaite (formation des prix de marché, hypothèses de concurrence parfaite) et de réfléchir à ses limites : dans la réalité beaucoup de marchés sont imparfaits (monopole, oligopoles...) et la concurrence n'est pas toujours favorable au consommateur (économies d'échelles, monopoles publics, investissements en RD et droits de propriété intellectuelle...).
- Jeu de manipulation "Offre, demande et prix". Le visiteur actionne deux grosses mollettes qui symbolisent l'offre et la demande et observe comment le prix évolue lorsque les quantités d'offre ou de demande varient. Une explication sur la fixation du prix avec un graphique (courbes d'offre et de demande) introduit ce dispositif.


- Jeu de manipulation "Etrange élasticité..." pour comprendre que la demande est plus ou moins sensible au prix. Le visiteur expérimente la notion d'élasticité avec 4 exemples de biens (l'essence, le pain, l'avion, le parfum) pour lesquels il observe la variation de la demande lorsque qu'il modifie le prix à l'aide de molettes. Sont ainsi illustrés des cas d'élasticité faible ou forte, négative ou positive. Les effets Giffen et Veblen sont expliqués sur le panneau de présentation de la notion.


- Fresque murale "Les externalités". Des exemples viennent illustrer les notions d'élasticité positive (ruche, ravalement de façade, formation, vaccins, logiciels libres) et négative (embouteillages, pollution, cigarette, fête de nuit, téléphoner en conduisant).
- Fresque murale "Des marchés encadrés". Cette fresque montre qu'un certain nombre de règles sont nécessaires pour que les échanges se déroulent bien : interdiction des publicités mensongères, étiquetage des produits, contrôle des pratiques anticoncurrentielles, offre de logement social, contrats de vente, garantie de la stabilité des prix, etc.

2. Les sphères marchande et non marchande


- Installation "La ville imaginaire" : une représentation en miniature d'une économie de marché. Le visiteur découvre dans cette partie la diversité des marchés réels (biens, services, capitaux, travail) dans chacun des "quartiers" de cette ville : les halles, la bourse, la maison, la mairie, Pôle emploi. L'installation vise à montrer que les différentes sphères d'activités ne sont pas isolées et que notre économie fonctionne en combinant des activités sur les marchés, du travail domestique au sein des ménages, et des interventions de l'Etat, chargé de produire et redistribuer une partie de la richesse.

Les marchés financiers (îlot "Bourse")

- Jeu multimédia "Gérez votre portefeuille". Ce jeu imitant une salle des marchés permet de s'initier au fonctionnement du marché des capitaux. Les joueurs (5 au maximum) disposent chacun d'un capital identique fictif au début du jeu (un portefeuille de 100 actions de 2 sociétés et un capital financier de 10000 euros) qu'ils doivent tenter de faire grossir le plus possible. Le jeu simule 4 semaines de cotation durant lesquelles le joueur peut acheter et vendre des actions des deux sociétés à l'aide d'un écran tactile. Pour anticiper l'évolution des cours et spéculer, il observe leur évolution graphique sur le grand écran et écoute les flashs d'information donnés régulièrement. A l'issue du jeu, l'opérateur peut constater les gains (ou les pertes) réalisées sur son capital initial.

 

Les marchés d'enchères (îlot "Halles")

- Jeu multimédia "Achetez aux enchères". Ce jeu simule une vente aux enchères montantes et descendantes. Les joueurs sont des acheteurs, ils ont chacun des contraintes d'achat données. La vente se passe par lot : pour chaque lot successif le prix s'affiche sur le grand écran et commence à décroître. Le visiteur appuie sur un bouton pour faire une offre d'achat. A la fin du jeu, les bénéfices de chacun sont calculés. La notion d'enchère est explicitée sur les panneaux et des exemples de marchés d'enchères sont donnés.

Le marché du travail (îlot "Pôle Emploi")

- Film d'animation pédagogique "Marché du Travail" (5mn51), visible sur le site de l'exposition. Ce film explique la notion de population active et de marché du travail. Il aborde aussi la segmentation du marché du travail, le chômage, les travailleurs pauvres, les stratégies de baisse du coût du travail mises en œuvre par les entreprises (délocalisations, substitution de capital au travail), et les différentes politiques de l'emploi possibles en direction des travailleurs non qualifiés (suppression du salaire minimum, exonération de cotisations sociales sur les bas salaires, ou formation).
- Fresque murale composée de bulles avec des données de l'Insee sur l'emploi et le chômage.

Les activités non marchandes des ménages (îlot "Maison")

- Panneaux explicatifs sur "L'économie domestique", "L'économie conviviale", "L'électroménager et nous", complétés de bulles sur les murs de la maison avec des données sur les ménages, la production domestique et les activités bénévoles.
- Jeu multimédia "Valorisez votre temps". Ce jeu a pour objectif de montrer que le travail domestique contribue à la richesse d'un pays. Le visiteur peut calculer le prix de ses activités domestiques à l'aide d'une calculette géante, en indiquant sur un écran tactile le temps qu'il consacre chaque jour ou durant son week-end à 9 tâches domestiques (cuisine, ménage, bricolage, linge, aide aux devoirs, aide aux personnes âgées, soins aux animaux, jardinage et couture). Un tableau donne la moyenne du temps consacré aux tâches domestiques et leur coût si elles étaient déléguées à une personne rémunérée sur le marché du travail.
Ce jeu, conçu en partenariat avec l'Insee, est disponible sous forme de WebApp sur le site de l'exposition avec des fiches élaborées par l'Insee apportant des informations complémentaires sur le travail domestique.
- Installation "L'économie numérique" : bulles sur les murs du bureau comportant des données sur la place du numérique dans les loisirs des ménages et le travail, sur l'e-commerce et l'importance des achats/ventes en ligne.
- Installation "L'économie souterraine". Le visiteur est invité à découvrir les réponses à des questions sur les activités illégales posées sur une palissade (fraude fiscale, contrefaçon, trafics...). Les réponses sont données dans les ouvertures.

L'Etat (îlot "Mairie")

- Fresque "Le budget des administrations publiques". Cette fresque synthétise les recettes et dépenses de l'Etat ("d'où vient l'argent", "où va l'argent") et montre la répartition des flux entrants (par type de prélèvement obligatoire) et des flux sortants (par poste de dépenses). La ventilation des ressources et des emplois est chiffrée à l'aide des données de l'Insee.
- Jeu de manipulation "Recettes ou dépenses publiques ?". Ce dispositif se présente sous forme d'une grosse machine à sous dans laquelle le visiteur doit remplir 2 colonnes avec des pièces représentant des recettes ou des dépenses de l'état pris au sens large (état, collectivités locales, sécurité sociale). Il s'aide de la fresque explicative pour distinguer les recettes des dépenses. Après validation, il vérifie si son classement est correct (indiqué par une couleur verte).

 


Télécharger le texte complet de la deuxième séquence de l'exposition.


Retour à la page d'accueil du dossier.
Séquence 1 : Qui fait l'économie ?
Séquence 3 : Quel est l'état du monde ?