Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'écho de la recherche : média et opinion envers les réfugiés

L'écho de la recherche : média et opinion envers les réfugiés

Publié le 10/02/2020
Auteur(s) : Claire Adida
Claire Adida, professeur de science politique à l'Université de Californie San Diego, est spécialiste des discriminations envers les minorités vulnérables et des politiques d'intégration. Dans cette interview, elle présente son domaine de recherche, ses méthodes et une enquête expérimentale qu'elle a réalisée pour analyser l'impact des messages médiatiques sur le comportement des citoyens américains à l'égard des réfugiés. Cette étude empirique nous donne un aperçu de l'orientation actuelle de la recherche américaine en science politique.

Cette vidéo inaugure une nouvelle série de publications sur notre site, « L'écho de la recherche », qui donne la parole à un·e économiste, sociologue ou politiste pour présenter, dans un format court, son domaine et ses travaux de recherche. Elle a été réalisée lors des « Jéco étudiants » de novembre 2019.

Claire Adida est Associate Professor en science politique à l'Université de Californie San Diego et professeure invitée en 2019-20 au département GATE de l'ENS de Lyon. Ses recherches portent sur les discriminations envers les minorités vulnérables, les politiques publiques de gestion de la diversité et les conditions qui facilitent l'intégration des migrants, immigrés et réfugiés, ou qui exacerbent au contraire la discrimination à leur encontre. Elle a notamment enquêté sur les migrants économiques en Afrique de l'Ouest urbaine, les immigrés musulmans en France et les immigrés africains aux États-Unis.

Claire Adida a participé à la table ronde Média et démocratie organisée à l'ENS de Lyon en partenariat avec l'Université de Lyon, dans le cadre du parcours « Jéco étudiants » des Journées de l'économie de novembre 2019. Son intervention a porté sur le rôle des médias dans la formation des croyances et des attitudes envers l'immigration. Dans l'interview réalisée à cette occasion, Claire Adida présente une enquête qu'elle a réalisée en 2016 avec ses collègues pour analyser l'impact des messages favorisant les attitudes inclusives sur l'opinion publique américaine vis-à-vis des réfugiés politiques syriens [1].

Pour mener ses recherches, Claire Adida utilise principalement des méthodes quantitatives expérimentales afin de tester les opinions et les comportements des individus à l'égard des minorités et mettre en évidence des relations de causalité : enquêtes par testing, expériences aléatoires contrôlées (randomized control trial, essai contrôlé randomisé), expériences par sondage en ligne, ou encore jeux comportementaux, sans exclure les méthodes qualitatives (entretiens).

http://video.ens-lyon.fr/eduscol-ses/2019/2019-11-06_echo-recherche_Adida.mp4

Pour aller plus loin

Classement par date (antéchronologique).

Adida C. L., Lo A., Platas M. R. (2019), Americans preferred Syrian refugees who are female, English-speaking, and Christian on the eve of Donald Trump's election. PLoS ONE [en ligne], vol. 14, 10 : e0222504, october 10. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0222504

Adida C. L., Lo A., Platas M. R. (2018), Perspective taking can promote short-term inclusionary behavior toward Syrian refugees. Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 115, 38, p. 9521-9526. https://doi.org/10.1073/pnas.1804002115

Adida C. L., Dionne K. Y., Platas M. R. (2018), Ebola, elections, and immigration: how politicizing an epidemic can shape public attitudes. Politics, Groups, and Identities. https://doi.org/10.1080/21565503.2018.1484376

Adida C. L., Laitin D. D., Valfort M.-A. (2016), Why Muslim Integration Fails in Christian-Heritage Societies. Harvard University Press.

Adida C., Laitin D., Valfort M.-A. (2013), Mesurer la discrimination. Apports de l'économie expérimentale. La Vie des idées [en ligne], 3 mai 2013. ISSN : 2105-3030.

Adida C., Laitin D., Valfort M.-A. (2010), Les Français musulmans sont-ils discriminés dans leur propre pays ? Une étude expérimentale sur le marché du travail. Rapport de la Fondation franco-américaine et de Sciences Po.

Note

[1] L'enquête a été menée aux États-Unis auprès d'un échantillon représentatif de plus de 5 000 citoyens américains dans les semaines précédant l'élection présidentielle de 2016.

 

Anne Châteauneuf-Malclès pour SES-ENS, avec le concours de la section d'économie de l'ENS de Lyon (département des sciences sociales). 

Mots-clés associés :