Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'écho de la recherche : peut-on améliorer l'affectation des enseignants dans les établissements ?

L'écho de la recherche : peut-on améliorer l'affectation des enseignants dans les établissements ?

Publié le 21/02/2020
Auteur(s) : Camille Terrier
Camille Terrier est professeure à HEC Lausanne et spécialiste en économie du travail et de l'éducation. Elle étudie notamment les mécanismes d'appariements entre écoles et enseignants ou élèves, et l'effet des biais de genre des professeurs sur les performances de leurs élèves. Dans cette interview, elle présente ses travaux sur un mécanisme d'aide à la décision, les algorithmes d'affectation, et leur utilisation pour le mouvement des enseignants.

« L'écho de la recherche » donne la parole à un ou une économiste, sociologue ou politiste pour présenter, dans un format court, son domaine et ses travaux de recherche. Cette vidéo a été réalisée lors des « Jéco étudiants » de novembre 2019. Camille Terrier a participé à la table ronde À la rencontre des grands économistes de demain.

Présentation

Professeure assistante au département d'économie de la faculté des hautes études commerciales de l'université de Lausanne, Camille Terrier effectue des recherches au croisement de l'économie du travail et de l'économie de l'éducation. Elle s'intéresse aux mécanismes d'appariements et étudie notamment les algorithmes d'affectation, qui sont des outils permettant d'allouer les ressources lorsque les marchés n'ont pas de prix pour réguler l'offre et la demande. C'est le cas par exemple pour l'affectation des places en crèches, des logements sociaux ou des élèves dans les établissements scolaires [1].

Dans son article « The Design of Teacher Assignment: Theory and Evidence », co-écrit avec Julien Combe et Olivier Tercieux, elle analyse les algorithmes d'affectation des enseignants en France et leur impact sur les taux de mobilité. En s'appuyant sur des données du Ministère de l'Éducation nationale, elle montre qu'en développant des algorithmes d'affectation alternatifs à ceux actuellement à l'œuvre, qui ne permettent qu'à 43 % des demandeurs d'obtenir la mutation de leur choix, il est possible de procéder à une meilleure répartition des enseignants et enseignantes entre académies et établissements publics. Ses travaux nous apprennent aussi que le choix d'un algorithme d'affectation va de pair avec un arbitrage entre différents objectifs : la satisfaction des préférences des enseignants ou des élèves, le respect du barème, la réponse aux besoins des établissements et une distribution équilibrée des enseignants ou des élèves entre établissements sur un territoire. Si l'algorithme est un mécanisme d'aide à la décision dans les administrations publiques, le choix de celui-ci et de ses paramètres reflète ainsi des priorités qui relèvent d'un choix politique.

Camille Terrier a également étudié l'effet des biais de genre dans la notation des élèves par les professeurs ou encore le rôle des directeurs et directrices d'établissements dans les performances éducatives. Son travail a été largement diffusé auprès de Think Tanks comme Terra Nova ou d'acteurs publics comme le Ministère de l'Éducation nationale.

Interview de Camille Terrier

Interview de Camille Terrier

Pour télécharger la vidéo, cliquez sur l'icône de droite en bas de la vidéo ou clic droit et "enregistrer sous".
Version audio mp3.

Pour aller plus loin

Combe J., Hiller V., Tercieux T., Terrier C. (2018), Faut-il sauver les algorithmes d'affectation ? Affelnet, affectation des enseignants et Parcoursup. Terra Nova, Note, 6 juin 2018.

Sur l'affectation des enseignants :

Combe J., Tercieux O., Terrier C. (2017), The Design of Teacher Assignment: Theory and Evidence.

Combe J., Tercieux O., Terrier C. (2016), Améliorer la mobilité des enseignants : un nouvel algorithme ne pénalisant pas les académies les moins attractives. Education & Formation, 92, décembre, p. 57-75.

Combe J., Tercieux O., Terrier C. (2016), Améliorer la mobilité des enseignants sans pénaliser les académies les moins attractives ? Le rôle clé d'un nouvel algorithme d'affectation. Institut des politiques publiques, Note de l'IPP, 24, avril.

Sur des biais dans les notes attribuées par les enseignants en fonction du genre et les effets de la discrimination positive envers les filles l'école :

Terrier C. (2016), Boys Lag Behind: How Teachers' Gender Biases Affect Student Achievement. SEII Discussion Paper #2016.07.

Terrier C. (2014), Un coup de pouce pour les filles ? Les biais de genre dans les notes et leurs effets sur le progrès. Institut des politiques publiques, Note de l'IPP, 14, décembre.

Note

[1] En France, l'algorithme Affelnet est utilisé pour affecter les élèves de troisième aux lycées et la procédure d'affectation des élèves dans l'enseignement supérieur est désormais gérée par l'application Parcoursup.

 

Interview réalisée avec le concours de la section d'économie de l'ENS de Lyon (département des sciences sociales). Texte de présentation rédigé par Charlotte Combier, élève à l'ENS de Lyon.

Mots-clés associés :