Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Des ressources pour compléter la conférence "Qu'est-ce qu'une école juste ?"

Des ressources pour compléter la conférence "Qu'est-ce qu'une école juste ?"

Publié le 05/03/2010
Cette ressource est composée d'une contribution de François Dubet à la réflexion sur l'égalité des chances méritocratique comme principe de justice, et d'une sélection de ressources pour aller plus loin sur ce thème.

Une contribution de François Dubet à la réflexion sur l'égalité des chances méritocratique comme principe de justice

L'égalité des chances est un concept juste, mais aveugle aux inégalités sociales. L'analyse de François Dubet, professeur de sociologie à l'université de Bordeaux et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), à lire sur le site de l'Observatoire des inégalités : "Les paradoxes de l'égalité des chances".

F. Dubet est l'auteur de L'école des chances. Qu'est-ce qu'une école juste ? (2004) et de l'ouvrage Les places et les chances. Repenser la justice sociale. publié en 2010 (Seuil, La République des Idées).
Dans Les places et les chances, François Dubet montre qu'il existe deux manières de concevoir la justice sociale, l'égalité des places et l'égalité des chances, qui sont deux manières différentes de gérer la tension propre aux sociétés démocratiques entre l'affirmation de l'égalité des individus et l'existence de positions sociales inégales. L'égalité des places vise à resserrer les inégalités de positions sociales, par exemple réduire la distance entre les conditions de vie des cadres et des ouvriers. L'égalité des chances cherche à permettre aux individus d'atteindre les meilleures places au terme d'une compétition équitable, sans modifier les positions sociales : il s'agit de faire en sorte qu'à chaque génération, tous les individus, en fonction de leur mérite, de leur talent, etc. puissent avoir des chances équivalentes d'accéder à toutes les positions sociales. Ces deux modèles correspondent à deux représentations de la société et des inégalités : d'un côté une société divisée en classes sociales ayant des conditions de vie inégales, de l'autre une société où certaines minorités n'ont pas les mêmes chances (femmes, handicapés, immigrés...) et où les inégalités sont vues en termes de discriminations.
Face à l'affaiblissement et la crise du modèle de l'égalité des places depuis les années 1980, le principe d'égalité des chances est apparu et semble de plus en plus consensuel et hégémonique aujourd'hui. La société accepte les inégalités des places et met en place des dispositifs pour accroître les chances des minorités désavantagées d'accéder aux meilleures positions. A contre-courant de cette tendance, François Dubet plaide en faveur du modèle de l'égalité des places, le seul susceptible selon lui de combattre réellement les inégalités et d'accroître la cohésion sociale. Il formule deux grandes critiques à l'égard du modèle d'égalité des chances. D'abord, il conduit à légitimer les inégalités des positions et leur creusement, et à laisser de côté, voire à blâmer, les vaincus de la compétition équitable. Or dans une société plus inégale (y compris à l'école), les possibilités de mobilité sociale sont limitées. Dans ce modèle, seuls les plus méritants des classes défavorisées peuvent connaître une ascension sociale. Ensuite, il entraîne une sorte d'obligation à l'assignation : pour avoir des droits sociaux, les acteurs sociaux doivent se définir par leur «identité» et les discriminations associées à cette identité. Cette conception de la justice risque donc de conduire au communautarisme et à la disparition des solidarités si on lui donne la priorité.
Alors que le modèle de l'égalité des chances est centré sur les élites et comporte le risque de produire une société compétitive et violente s'il est mis au cœur de notre conception de la justice, la défense de l'égalité des places est pour F. Dubet le meilleur moyen d'assurer l'égalité des chances et une certaine mobilité sociale. Permettre à une minorité d'enfants boursiers d'accéder aux filières d'excellence par des mesures de discrimination positive est assurément juste du point de vue des individus, mais cela ne résoudra pas le problème des milliers de jeunes qui sortent chaque année de l'école sans diplôme. F. Dubet doute même cela soit juste pour la société et les classes sociales défavorisées dans leur ensemble : privés de leurs éléments les meilleurs, les quartiers difficiles risquent de se ghettoïser encore davantage et leurs éléments les moins «méritants» d'être encore plus stigmatisés. La priorité doit donc être donnée à l'égalité des places et des conditions plutôt qu'à l'égalité des chances.

Pour aller plus loin :

- Dossier SES-ENS «Agnès Van Zanten et les stratégies des acteurs du système éducatif».
- Christian BAUDELOT, Roger ESTABLET, L'élitisme républicain. L'école française à l'épreuve des comparaisons internationales, Seuil, Coll. La République des Idées, 2009.
- François DUBET, Les places et les chances. Repenser la justice sociale, Seuil, Coll. La République des Idées, 2010. Regarder l'entretien vidéo avec François Dubet sur le site de la République des Idées.
- François DUBET, L'école des chances. Qu'est-ce qu'une école juste? Seuil, Coll. La République des Idées, 2004.
- François DUBET, «L'égalité et le mérite dans l'école démocratique de masse», L'année Sociologique, vol.50, n°2, 2000, p.383-408.
- François DUBET, Marie DURU-BELLAT, «Qu'est-ce qu'une école juste?», Revue Française de Pédagogie, n°146, 2004, p.105-115.
- Marie DURU-BELLAT, Le mérite contre la justice, Presses de SciencesPo, Coll. Nouveaux débats, 2009. Lire la présentation sur lien-socio.
- Marie DURU-BELLAT, L'inflation scolaire. Les désillusions de la méritocratie, Seuil, Coll. La République des Idées, 2006.
- Marie DURU-BELLAT, L'école des filles : quelle formation pour quels rôles sociaux? L'Harmattan, 2004, 4ème édition.
- Marie DURU-BELLAT, «Les effets de la ségrégation sociale de l'environnement scolaire : l'éclairage de la recherche», Synthèse pour la Commission du débat national sur l'avenir de l'école : Quel est l'impact des politiques éducatives ? Les apports de la recherche, avril 2004.
- Marie DURU-BELLAT, Inégalités sociales à l'école et politiques éducatives. UNESCO, Institut international de planification de l'éducation, Coll. Principes de la planification de l'éducation, n°78, 2003.
- Marie DURU-BELLAT, Les inégalités sociales à l'école. Genèse et mythes, Paris, Puf, 2002.
- Marie DURU-BELLAT, Yaël BRINBAUM, «La méritocratie scolaire, une idéologie partagée ?», Communication au 2ème congrès de l'AFS, 2006.
- Marie DURU-BELLAT, Nathalie MONS, Bruno SUCHAUT, «Caractéristiques des systèmes éducatifs et compétences des jeunes de 15 ans : l'éclairage des comparaisons entre pays», Cahiers de l'IREDU n°66, 2004, 158 p. Synthèse en 4 pages : «Inégalités sociales entre élèves et organisation des systèmes éducatifs : quelques enseignements de l'enquête PISA», Notes de l'IREDU, mars 2004.
- Marie DURU-BELLAT, Agnès VAN ZANTEN (eds), Sociologie du système éducatif. Les inégalités scolaires, Puf, 2009.
- Marie DURU-BELLAT, Agnès VAN ZANTEN, Sociologie de l'école, Armand Colin, 2006, 3ème édition.
- Patrick SAVIDAN, Repenser l'égalité des chances, Grasset, 2007 (édition poche, Hachette Littérature, 2010). Lire l'avant-propos sur le site de l'Observatoire des inégalités : "Repenser l'égalité des chances".
- L'état de l'école. Edition 2009, Rapport du Ministère de l'éducation nationale, DEPP (30 indicateurs sur le système éducatif français), n°19, octobre 2009.
- L'état de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Edition 2007, Rapport du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, DEPP (29 indicateurs sur l'enseignement supérieur et la recherche en France) n°1, 01/11/2007.
- « Comparaisons internationales », Education & formations, n°78, novembre 2008. Articles téléchargeables en PDF. (Exemple de thèmes abordés par dans numéro : le système éducatif français apprécié au moyen des indicateurs de comparaison internationale, le métier d'enseignant et sa spécificité en France, le redoublement, l'équité des systèmes éducatifs en Europe, la valorisation des compétences sur le marché du travail en fonction du genre, etc.)
- «Mesurer les inégalités sociales de scolarisation : méthodes et résultats», Education & formations, n°74, avril 2007. Articles téléchargeables en PDF.
- Regards sur l'éducation 2009 : Les indicateurs de l'OCDE, OCDE, sept. 2008. Cette publication est téléchargeable en ligne sur la page «Regards sur l'éducation 2009». Y figure également une interview d'Eric Charbonnier sur les résultats du rapport. Consulter le résumé des principales conclusions du rapport 2009.
- Rapport PISA 2006. Les compétences en sciences : un atout pour la vie, OCDE, 2007. Consulter la note de présentation de l'OCDE.

D'autres ressources en ligne :

- Une interview de Marie Duru-Bellat sur le site de Libération : «Le mérite scolaire, un maquillage moral» (18/09/09).
- Une interview vidéo de Marie Duru-Bellat à propos de son dernier ouvrage «Le mérite contre la justice» (4mn50) pour le SE-UNSA.
- Un entretien avec Marie Duru-Bellat pour le magazine Débat Formation n°1, oct. 2009 : «Stoppez l'inflation scolaire».
- Interview d'Eric Charbonnier sur le site des professionnels de l'éducation, education.weka.fr : «il faut diminuer le nombre de jeunes qui sortent du système éducatif sans aucun diplôme» (4/01/2010).
- Un entretien audio avec Eric Charbonnier à propos de l'édition 2007 de Regards sur l'Education publiée par l'OCDE.
- France Info 18/09/07 «Education : les bons points de la France» (à propos du rapport de l'OCDE Regards sur l'Education).
- Chat avec Eric Charbonnier sur le site du Monde, 13/10/09 «En France, les maths ont pris trop d'importance dans le système d'éducation».
- "Finlande : le bon élève des systèmes éducatifs occidentaux peut-il être un modèle ?", Rapport d'information du Sénat, avril 2010.

Retour à la page d'accueil du dossier

Mots-clés associés :