Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'indicateur d'avantage comparatif révélé

L'indicateur d'avantage comparatif révélé

Publié le 26/07/2007
Auteur(s) : Lionel Fontagné

Selon la logique d'avantage comparatif utilisée dans la théorie du commerce international, une fois les nécessaires ajustements de taux de change réalisés, chaque pays a structurellement un avantage (un moindre désavantage) dans certains secteurs d'activité, et un désavantage (un moindre avantage) dans d'autres.

Afin de mesurer cet avantage ou ce désavantage, on calcule pour chaque produit la différence entre le solde commercial observé et le solde commercial théorique, ce dernier correspondant au solde commercial pour l'ensemble des produits, multiplié par le poids du produit considéré dans le commerce du pays : cette différence est une "contribution au solde commercial".

Lorsqu'un pays en situation d'équilibre commercial global présente pour un produit donné un solde commercial observé supérieur au solde théorique, ce pays possède un avantage révélé pour ce produit ou, autrement dit, un excédent structurel. Les avantages structurels des pays, liés à leur dotation en ressources ou en technologie, peuvent être temporairement masqués par des désajustements macro-économiques : un déficit commercial américain dans un secteur industriel ne signifie pas nécessairement un désavantage dans ce secteur, compte tenu du fort déficit des échanges extérieurs de ce pays.

Lionel FONTAGNÉ

Le calcul de l'indicateur d'avantage comparatif révélé