Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'économie collaborative, pour innover en commun

L'économie collaborative, pour innover en commun

Publié le 15/07/2017
Auteur(s) : Valérie Revest
Quatrième conférence du cycle "À qui profite l'ubérisation de l'économie ?" organisé à l'ENS de Lyon en 2016-17. L'économiste Valérie Revest analyse les changements dans les pratiques d'innovation des entreprises permises par l'essor du web 2.0 et de l'économie collaborative. Après avoir explicité la notion d'innovation ouverte, elle montre le rôle joué par les plateformes d'innovation, un outil de stimulation de l'innovation mais dont la logique propriétaire et marchande est critiquable. À l'opposé, l'innovation collaborative sans propriété intellectuelle représente une autre manière d'innover ensemble, à l'instar du mouvement des logiciels libres.

Valérie Revest est Maîtresse de conférences/HDR en sciences économiques à l'Université Lumière Lyon-2 et membre Laboratoire Triangle où elle est responsable de l'axe Économie des Institutions et Économie Sociale (Pôle Economie : Institutions, Histoire et Société). Elle travaille dans les domaines de l'économie institutionnelle, des organisations et de l'innovation, et elle étudie en particulier le financement des entreprises innovantes et les politiques publiques de soutien à l'innovation. 

Programme du cycle "À qui profite l'ubérisation de l'économie ?" et conférence introductive de David Vallat.

Conférence de Valérie Revest

Conférence enregistrée le 13 mars 2017.


L'économie collaborative, pour innover en commun

Plan détaillé de l'intervention :

1. La notion d'innovation et le processus innovant

  • Typologie de l'innovation
  • Les caractéristiques du processus innovant : complexité, incertitude, cumulativité, part de connaissances tacites…

2. L'innovation ouverte (open innovation)

  • Deux stratégies qui peuvent être combinées : les stratégies "inside-out" et "outside-in"
  • Les différentes formes de l'open innovation : marchandes ou non marchandes
  • L'association innovation ouverte et web 2.0 : le "crowdsourcing"

3. Les plateformes d'innovation, un outil de stimulation de l'innovation

  • Elles mettent en relation des demandeurs de solutions (seekers) et des apporteurs de solutions (solvers)
  • Elles reposent sur des concours d'innovation avec incitation par une prime
  • Les concours d'innovation : un mécanisme très ancien (XVIIIe, XIXe siècle), un renouveau depuis la fin des années 1990
  • Un cas concret pour comprendre le fonctionnement des plateformes d'innovation : Innocentive

4. Les critiques adressées aux plateformes d'innovation

  • Critiques des droits de propriété intellectuelle et de l'extension de la brevetabilité
  • À l'opposé de la logique propriétaire et marchande : le logiciel libre
  • Le rôle des acteurs publics : les concours d'innovation, un élément de la politique fédérale de soutien à l'innovation aux États-Unis

Pour aller plus loin

Liotard Isabelle et Revest Valérie, "Le renouveau des concours aux États-Unis : dispositifs publics de stimulation à l'innovation, complémentaires aux brevets", Revue d'économie industrielle nᵒ153, 2016, p.91-122.

Liotard Isabelle et Revest Valérie, "Innocentive : un modèle hybride basé sur l'appel à la foule et l'innovation ouverte", in Benjamin Coriat (dir.), Le retour des communs : la crise de l'idéologie propriétaire, Ed. Les liens qui libèrent, 2015 (chap. 7).

D'autres publications de Valérie Revest sur sa page du laboratoire Triangle.

Lelong Benoît et Gayoso Émile, "Innovation avec l'usager et plateformes collaboratives. Des modes d'engagement hétérogènes", Réseaux n°164, 2010/6.

Numéros de la revue Innovations : "Modèles collaboratifs d'innovation" (n°49, 2016), "Open innovation. Coopération, collaboration, coordination" (n°39, 2012)

 

Dossier réalisé en partenariat avec Toutéconomie et Journées de l'économie.