Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil

Résultats de recherche

Il y a 66 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément














Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Comment raisonnent les économistes ?
La science économique a connu récemment des évolutions importantes qui renouvellent profondément la manière de raisonner des économistes. Un cycle de conférences organisé à l'ENS de Lyon en 2010-2011 se propose d'illustrer ces transformations en présentant les travaux les plus récents et les plus révélateurs des mutations de la discipline, grâce à l'intervention de spécialistes en microéconomie, théorie des jeux, économie comportementale ou expérimentale, histoire de la pensée... Après une introduction au cycle par l'économiste Marie-Claire Villeval, cette page permet d'accéder à l'ensemble des conférences.
Rattaché à Articles
Les auteurs : Quesnay et les physiocrates
Cet article présente les auteurs de l'école physiocratique, en commençant par son fondateur François Quesnay, ainsi que ses principaux disciples, et le cas plus particulier de Turgot.
Rattaché à Articles
Les auteurs : Grecs, Romains et période Médiévale
Dans cette partie du feuilleton sur l'histoire de la pensée économique sont présentés les auteurs grecs et romains, ainsi que les intellectuels scolastiques de la période médiévale.
Rattaché à Articles
Les auteurs : pionniers et acteurs de la révolution marginaliste
Cet article du feuilleton de l'histoire de la pensée économique présente les différentes générations d'auteurs de la "Révolution marginaliste", des pionniers de la première moitié du XIXème siècle aux auteurs de la deuxième génération du marginalisme.
Rattaché à Articles
Les auteurs : entre libéralisme et socialisme
Durant la première moitié du XIXe siècle, la pensée économique classique fait l'objet de nombreuses critiques qui proviennent d'horizon très divers : philanthropes, réformateurs sociaux et socialistes, conservateurs et nationalistes. Les critiques sont d'ordre méthodologique et théorique, elles portent aussi sur le libéralisme et le rôle très restreint de l'Etat dans l'économie.
Rattaché à Articles
Les auteurs : Smith et Ricardo, les classiques
Les économistes "classiques" sont souvent tenus pour les véritables fondateurs de la science économique, en raison de leur recherche de "lois naturelles" gouvernant le fonctionnement de l'économie capitaliste. Cet article présente deux de ces économistes classiques : Smith et Ricardo.
Rattaché à Articles
Les auteurs : les Classiques II
Cet article présente trois économistes classiques de la période de la fin du XVIIIe siècle et les années 1870 : Robert Malthus, Jean-Baptiste Say et John Stuart Mill.
Rattaché à Articles
Les concepts de la Renaissance : Les grands thèmes
Entre le XVIe et le milieu du XVIIIe siècle, les idées économiques se transforment avec des colorations nationales très marquées. Il n'existe donc pas de véritable "école mercantiliste", ou de "système économique mercantiliste". Il est toutefois possible de dégager un fond commun d'idées, un certain nombre de grands thèmes "mercantilistes", qui reviennent de façon plus ou moins récurrente chez la plupart des auteurs, du XVIe au milieu du XVIIe siècle. En revanche, du milieu du XVIIe jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, les contributions de William Petty, de Boisguilbert et de Richard Cantillon, s'accordent mal avec la notion de "mercantilisme", tant du point de leurs apports analytiques que du point de vue de leurs propositions de politique économique.
Rattaché à Articles
D'Aristote à Thomas d'Aquin : Les grands thèmes
Dans cette partie du feuilleton sur l'histoire de la pensée économique sont présentées les grandes thématiques abordées par les penseurs de l'Antiquité et de la période médiévale.
Rattaché à Articles
Mill, Malthus et Say : Les grands thèmes
Nos trois auteurs prennent position sur plusieurs thèmes importants, objets de vives polémiques durant la première moitié du XIXe siècle. Tout d'abord, les questions de la croissance démographique et de l'assistance publique aux pauvres, abordées par Malthus, sont fortement débattues en Angleterre et en France. La théorie de la valeur est toujours discutée, puisque Say polémique âprement contre Ricardo à ce sujet. La querelle des débouchés est sans conteste un moment théorique crucial dans les écrits des économistes classiques. Il est utile aussi de souligner ce qui permettra d'établir un pont en direction de la pensée marginaliste: l'abandon chez Say d'une analyse en termes de classes sociales au profit de catégories fonctionnelles; par ce moyen, le personnage de l'entrepreneur va prendre pleinement sa place dans la pensée économique. Enfin, notons la spécificité du libéralisme social défendu en Angleterre par John Stuart Mill.
Rattaché à Articles