Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Enfance, culture et socialisation

Enfance, culture et socialisation

Publié le 03/03/2011
Auteur(s) : Anne Châteauneuf-Malclès
Les recherches sur le rapport des enfants et des adolescents à la culture, jusque là restées en marge de la sociologie classique, ont connu des développements importants en France dans les années récentes. La connaissance dans ce champ de recherche a pu être enrichie par de nombreux travaux : des enquêtes quantitatives et qualitatives, des recherches sur des objets particuliers comme la musique, la lecture, les blogs, les téléphones portables, les mangas, etc., des études spécifiques sur la petite enfance, sur la pré-adolescence, ou encore sur le genre...[1]. A côté des traditionnelles - et désormais anciennes - enquêtes sur les pratiques culturelles des Français [2], qui concernent les "adultes" (les plus de 15 ans), les pratiques culturelles et les loisirs des enfants et adolescents ont commencé à être explorés au tournant des années 2000 à l'initiative du Ministère de la Culture, au moyen d'enquêtes statistiques de grande ampleur. En effet, il apparaissait de plus en plus évident que les moins de 18 ans étaient au coeur des transformations culturelles et que beaucoup de produits et de tendances en matière de culture naissaient sur les marchés de la jeunesse.

Notes : [1] et [2].

Ainsi, après une première enquête sur Les loisirs culturels des 6-14 ans en 2004[3], une vaste enquête longitudinale sur les loisirs des 11-17 ans a été réalisée par ce même ministère durant les années 2000. De visée plus ambitieuse, elle vient de faire l'objet d'une importante publication, L'enfance des loisirs, autour de laquelle est centré ce dossier. A cette occasion un colloque, intitulé "Enfance et culture" a été organisé par le DEPS du Ministère de la Culture et de la Communication et l'AISLF en décembre 2010. Il a rassemblé des chercheurs en sciences sociales travaillant au croisement de la sociologie de la culture et de la sociologie de l'enfance.

Les travaux entrepris dans ce domaine ont bénéficié à la fois du renouvellement de la sociologie de la culture en France, en particulier sous l'impulsion des travaux de Bernard Lahire, et de la constitution de l'enfance comme un champ de recherche à part entière, avec l'essor des Childhood Studies dans la sociologie anglosaxonne, puis l'émergence d'une sociologie de l'enfance dans la recherche francophone au cours des années 2000[4]. Dans cette nouvelle sociologie de l'enfance, les enfants ne sont considérés ni comme des «héritiers» ne faisant que reproduire mécaniquement les comportements et les postures de la génération précédente, ni comme des victimes passives des médias et des industries culturelles. Ils sont aussi des acteurs sociaux à part entière, avec une marge d'autonomie individuelle dans leurs choix de pratiques et dans leurs préférences. Etant placés dans différents espaces sociaux, en particulier la famille, l'école et les groupes de pairs, ils sont à la fois sujets et objets de socialisations. Le champ de la culture et des loisirs est particulièrement révélateur de la manière dont les différents cadres de socialisation de l'enfant entrent en relation, et parfois en contradiction. C'est à travers les loisirs, par des «négociations» avec ces différentes influences et héritages, par des affiliations et des différenciations, que l'enfant se fabrique son identité propre et son identité relationnelle, une identité à la fois d'âge, de genre, d'appartenance familiale... Dans ce nouveau regard, l'enfant construit son rapport à la culture et aux médias en s'appropriant, en réinterprétant, en déplaçant, en refusant parfois, les transmissions et les ressources mises à sa disposition par les différents espaces de socialisation.

C'est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce dossier...

"L'enfance des loisirs. Trajectoires communes et parcours individuels de la fin de l'enfance à l'adolescence"

Sylvie Octobre, Christine Détrez, Pierre Mercklé et Nathalie Berthomier ont publié fin 2010, un livre intitulé "L'enfance des loisirs. Trajectoires communes et parcours individuels de la fin de l'enfance à l'adolescence", dans la collection "Questions de culture" du Département des études, de la prospective et des statistiques (Ministère de la Culture et de la Communication, La Documentation française). Christine Détrez et Pierre Mercklé sont sociologues, maîtres de conférence à l'ENS de Lyon, et chercheur-e-s au Groupement de recherche sur la socialisation (GRS-CNRS) dirigé par Bernard Lahire [5]. Sylvie Octobre est également sociologue, chargée d'études au DEPS du ministère de la Culture et de la Communication et Nathalie Berthomier est statisticienne au DEPS. Cet ouvrage très riche, consacré aux loisirs des moins de 18 ans, de l'enfance à la grande adolescence, est l'aboutissement d'une recherche de longue haleine qui s'est appuyée sur une vaste enquête menée par le Ministère de la Culture.

Le travail des quatre chercheur-se-s est doublement intéressant et novateur. Premièrement, par la connaissance - inédite - qu'il apporte sur les cultures adolescentes au sens large. Il s'intéresse à l'évolution et la recomposition des pratiques culturelles et des loisirs des moins de 18 ans, de la fin du primaire au lycée, donc à un âge de transition de l'enfance vers l'adolescence où les enjeux de construction identitaire sont très forts et où les consommations culturelles et les loisirs participent pleinement à cette construction. Deuxièmement, par sa méthode d'investigation, également inédite, puisque la recherche a reposé sur l'exploitation d'une enquête statistique longitudinale qui s'est étalée sur une durée de six ans. Cette enquête a permis de recueillir des données très détaillées sur les comportements culturels des adolescents de 2002 à 2008, en suivant les mêmes enfants de 11 ans à 17 ans, mais également sur le rapport à la culture et aux loisirs de leurs parents.

Entretien avec Christine Détrez et Pierre Mercklé autour de "L'enfance des loisirs"

Christine Détrez et Pierre Mercklé ont accepté de nous accorder un long entretien à propos de l'ouvrage L'enfance des loisirs. Les deux chercheurs nous livrent les résultats marquants de l'enquête en expliquant comment se fabriquent les loisirs tout au long de l'adolescence. Ils nous dévoilent aussi leur démarche de sociologue, leur travail de construction de propositions et de catégorisation, à partir d'hypothèses de recherche, de concepts sociologiques précis, et sur la base d'un matériau empirique très riche tiré de l'enquête statistique. Les propositions sont complexes, jamais définitives. Les corrélations mises en évidence et les typologies élaborées sont obtenues en ajoutant des couches successives de variables (le genre, l'origine sociale, le niveau scolaire, le réseau d'amis, etc.) et en les combinant dans une analyse qui se veut multifactorielle. Cette recherche montre qu'on peut explorer des "trajectoires communes", mais aussi des "parcours individuels" à partir d'une approche macrosociologique, qu'on peut produire aussi des résultats de nature qualitative à partir d'une enquête quantitative. Elle souligne plus généralement la complémentarité des approches macro et microsociologiques pour saisir des phénomènes sociaux comme les pratiques culturelles.

Colloque « Enfance et culture »

Le colloque "Enfance et culture" s'est déroulé à Paris les 15, 16 et 17 décembre 2010. Il a été organisé conjointement par le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS-Ministère de la Culture et de la Communication) et l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF-comité de recherche 31 "Sociologie de l'enfance"). Il a rassemblé des chercheurs et des universitaires dans diverses sciences sociales (sociologues, mais également ethnologues, chercheurs en sciences de l'éducation, en communication, socio-psychologues...) travaillant à la croisée du champ de l'enfance/adolescence et de celui de la culture.

Plusieurs chercheurs étrangers de renom ont participé à ce colloque :

- Alan Prout, sociologue britannique, spécialiste de Childhood Studies (Institut de Sciences de l'éducation, Université de Warwick) ;

- David Buckingham, professeur de sciences de l'éducation (Centre for the Study of Children, Youth and Media, Université de Londres), spécialisé dans l'éducation aux médias et dans l'étude des interactions des enfants et des adolescents avec la culture de consommation et les médias électroniques ;

- Daniel Thomas Cook, professeur américain en sociologie de l'enfance (Centre de Childhood Studies, Université de Rutgers), spécialisé dans la culture consumériste des enfants.

- etc.

Présentation synthétique du thème du colloque par les organisateurs :

« La rencontre de deux "petits" objets scientifiques.

Enfance d'une part, et culture de l'autre, ont longtemps été cantonnées aux marges des sciences sociales, et la rencontre des deux champs plus encore. Est-il "sérieux" de se pencher sur les Barbie et autres Pokemons? Le discours des enfants sur les musées ou sur les livres est-il d'un quelconque intérêt pour comprendre les mécanismes électifs des goûts et dégoûts culturels ? Récemment les deux champs de recherche - enfance et culture - ont été travaillés par des refondations importantes : révision des âges de la vie et travail sur l'enfant acteur d'une part, révision des notions d'amateur, d'individu et d'homogénéité des dispositions individuelles, ainsi que prise en compte des dynamiques de réseaux d'autre part. Ces mutations invitent à une prise en compte transversale des sujets de recherche, qui soit à la fois thématique, épistémologique et méthodologique. »

Le site du colloque avec le programme et les intervenants : Enfance et cultures

Les actes du colloque avec les textes des intervenants à télécharger.

 

Anne Châteauneuf-Malclès pour SES-ENS.

Dossier réalisé en collaboration avec Pierre Mercklé et Christine Détrez (ENS de Lyon et Centre Max Weber), Sylvie Octobre et Edwige Millery (DEPS, ministère de la Culture et de la Communication).

 


Notes :

[1] Pour donner quelques exemples :
Christian Baudelot, Marie Cartier, Christine Détrez, Et pourtant ils lisent..., Le Seuil, coll. "L'épreuve des faits", 1999. Dominique Pasquier, Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité, Ed. Autrement, 2005. Olivier Vanhee, L'expérience culturelle de la bande dessinée, enquête qualitative sur les lecteurs de mangas, Rapport pour la BPI, 2008. Hervé Glevarec, La culture de la chambre. Préadolescence et culture contemporaine dans l'espace familial. DEPS/La Doc. franç., Coll. "Questions de culture", 2009 (voir notre fiche de lecture). Céline Metton-Gayon, Les adolescents, leur téléphone et internet. «Tu viens sur MSN», L'Harmattan, coll. "Débats-Jeunesse", 2009. Andy Arleo, Julie Delalande (dir.), Cultures enfantines. Universalité et diversité, PU Rennes, coll. "Le Sens social", 2010. Sylvie Octobre (dir.), Enfance et culture. Transmission, appropriation et représentation, DEPS/La Doc. franç., Coll. "Questions de culture", 2010.

[2] Olivier Donnat, Les pratiques culturelles des Français à l'ère numérique. Enquête 2008, DEPS/La Découverte, 2009. Les précédentes enquêtes sur les pratiques culturelles des Français ont été réalisées en 1973, 1981, 1989 et 1997.

[3] Sylvie Octobre, Les loisirs culturels des 6-14 ans, DEPS, Ministère de la Culture/La Documentation française, collection "Questions de culture", 2004. Voir cette synthèse des résultats (pdf) de l'enquête réalisée en 2001-2002.

[4] Le développement d'une sociologie de l'enfance francophone a été notamment impulsé par la création d'un comité de recherche sur la "sociologie de l'enfance" (CR 31) à l'Association internationale des sociologues de langue française (AISLF) au début des années 2000. Une réflexion sur ce thème est menée parallèlement au Cerlis (Centre de recherche sur les liens sociaux, Université Paris Descartes), dans l'axe de recherche "Enfance, adolescence et jeunesse" placé sous la responsabilité de Régine Sirota, professeur à Paris 5. Les premiers travaux du groupe de chercheurs en sociologie de l'enfance de l'AISLF sont rassemblés dans un ouvrage coordonné par Régine Sirota, Eléments pour une sociologie de l'enfance (PU de Rennes, coll. "Le sens social", 2006).

[5] Depuis le 1er janvier 2011 : équipe DPCS "Dispositions, Pouvoirs, Cultures, Socialisations" du Centre Max Weber (CNRS).

 

Mots-clés associés :