Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'euro n'est pas condamné à l'échec, mais...

L'euro n'est pas condamné à l'échec, mais...

Publié le 27/06/2013
Auteur(s) : Pascal Le Merrer
Au cours de son intervention, Pascal Le Merrer présente les différentes dimensions de la crise de la zone euro, puis évoque deux explications possibles à cette crise, l'une optimiste (l'incomplétude de l'union monétaire) et l'autre pessimiste (l'incohérence des fondements de la monnaie unique, avant de faire le point sur les réformes et stratégies mises en oeuvre.

Jacques Sapir qui devait intervenir le 6 mai 2013 sur "Est-il possible de sauver l'euro ?" n'a pu être présent. En remplacement, Pascal Le Merrer a assuré une conférence sur le thème "L'euro n'est pas condamné à l'échec".

La conférence de Pascal Le Merrer : "L'euro n'est pas condamné à l'échec, mais..."


Partie 1 :


L’euro n’est pas condamné à l’échec, mais...

Partie 2 :


L’euro n’est pas condamné à l’échec, mais...

 

Plan de l'intervention


Introduction (Partie 1 : 00' à 17'40)

1. Les différentes dimensions de la crise de la zone euro

Partie 1 : 17'41 à fin

- une crise de croissance et de l'emploi
- une divergence des taux d'intérêt (financement des Etats et des entreprises)
- la dégradation des bilans bancaires
- le surendettement des agents privés et publics
- les écarts de compétitivité
- les défaillances de la gouvernance de la zone euro

2. La thèse optimiste : l'explication par l'incomplétude de l'Union monétaire

Partie 2 : 00' à 21'30

- les mécanismes mis en place depuis 2011-2012 et les faiblesses de la zone euro : libre circulation des capitaux et dérive généralisée de l'endettement ; échec de la stratégie de Lisbonne ; l'insoutenable polarisation industrielle ; le manque de gouvernance politique.
- les propositions du Conseil d'Analyse Economique pour compéter l'architecture de la zone euro : régulation des banques, gouvernance budgétaire, politiques de croissance, gestion de la transition.

3. La thèse pessimiste : l'explication par l'incohérence des fondements de la monnaie unique

Partie 2 : 21'30 à 36'13

- une crise de la dette : la monnaie unique a imposé un financement des Etats sur les marchés financiers avec l'impossibilité de recourir aux avances de la Banque Centrale.
- une crise structurelle de croissance due à un euro surévalué, des taux d'intérêt élevés et un système inadapté à une zone économique hétérogène.
- une crise des institutions qui encadrent la monnaie unique : absence de gouvernance économique de la zone euro et de mécanismes de transferts à l'intérieur de la zone.
- une monnaie unique créée pour rendre compatible libéralisation des marchés financiers et stabilité des taux de change.
- les 3 voies de sortie de la crise : cohabitation entre monnaies nationales et monnaie commune ; scission entre euro du nord et euro du sud ; sortie de l'euro.

4. Où en est-on des réformes et des stratégies mises en oeuvre ?

Partie 2 : 36'13 à 43'00

- la difficile construction d'une union bancaire : supervision unique des banques pour 2014, mais pas d'accord sur la garantie des dépôts et les mécanismes de gestion des crises.
- le renforcement de la surveillance macroéconomique : du Pacte de stabilité et de croissance au Pacte budgétaire européen (TSCG) et aux Two-Pack de 2013.
- un mécanisme d'aide financière : le mécanisme européen de stabilité.
- une transformation du rôle de la BCE : les politiques non conventionnelles de rachat d'obligations souveraines sur les marchés secondaires.
- mais pas de consensus sur la stratégie de croissance et les réformes institutionnelles à mettre en oeuvre.

Pour aller plus loin

"Compléter l'Euro", Note du CAE n°3, avril 2013, par Patrick Artus, Agnès Bénassy-Quéré, Laurence Boone, Jacques Cailloux, Jacques Delpla, Emmanuel Farhi, Pierre-Olivier Gourinchas, Jean Tirole et Guntram Wolff. Une note sur les solutions à mettre en oeuvre pour renforcer la zone euro.

P. Artus et I. Gravet, "Trois possibilités seulement pour la zone euro", Flash Economie n°729, Natixis, 25/10/2012.

Jacques Sapir, Faut-il sortir de l'euro ?, Seuil, collection Essais, 2012. Présentation de l'ouvrage dans Le Cercle-Les Echos, 31/01/2012.

Jacques Sapir, "Pour l'Euro, l'heure du bilan a sonné. Quinze leçons et six conclusions", MSH-WP n°12, juin 2012.

Voir également le blog de Jacques Sapir, en particulier l'article "La dissolution de la zone Euro: une solution raisonnable pour éviter la catastrophe" (19/07/2012).

Christian Saint-Etienne, La fin de l'euro, François Bourin Editeur, 2011 (nouvelle édition revue et augmentée). Entretien avec C. Saint Etienne sur Canal Académie.

Michel Aglietta, Zone Euro : éclatement ou fédération, Michalon, Paris, 2012.

Michel Aglietta, Thomas Brand, Un New Deal pour l'Europe, Ed. Odile Jacob, 2013. Note de lecture de Bernard Devron.

"La crise de la zone euro: quelles sont les solutions durables ?", par Florence Huart, Bulletin de l'OPEE n°28, Été 2013.

 


Naviguer dans le dossier :

L'Union Européenne : une bonne idée ?, par Pascal Le Merrer
Politiques environnementale et fiscale : deux défis pour l'UE ?, par Jacques Le Cacheux.
Compétitivité et croissance : quelle stratégie pour l'UE ?, par Patrick Artus.
Les défis de la politique monétaire en zone euro, par Alexis Penot.
Les réformes de la gouvernance économique européenne, par Jérôme Creel.
L'euro n'est pas condamné à l'échec, mais..., par Pascal Le Merrer
(vous êtes ici).

Retour vers la page d'accueil du dossier.

Mots-clés associés :