Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / La place des théories dans l'enseignement des SES

La place des théories dans l'enseignement des SES

Publié le 08/03/2006
Auteur(s) : Alain Beitone
Cette ressource donne accès à l'article "La place des théories dans l'enseignement des SES" d'Alain Beitone et propose un bref extrait de son contenu.

Par Alain Beitone, Lycée Thiers (Marseille), IUFM Aix-Marseille.

Extrait

L’enseignement des sciences économiques et sociales est traversé depuis son origine par un débat récurrent sur la place des théories. Ce débat a toujours vu s’entrecroiser des arguments de nature épistémologique et des arguments de nature pédagogique. Presque quarante ans après la naissance des SES, il est peut être temps d’en finir avec ce débat devenu quelque peu rituel.

Plus récemment, un nouveau thème de débat a surgit, il porte sur la question des « fondamentaux ». Il faudrait, selon certains, recentrer l’enseignement des SES sur des « fondamentaux » ce qui conduirait à mettre l’accent sur des « mécanismes » plutôt que sur des analyses théoriques, à mettre l’accent sur des savoirs qui font l’accord des économistes et des sociologues plutôt que sur des controverses scientifiques (pour un plaidoyer en faveur de cette approche voir Montoussé, 2004, et, pour une réponse, Buisson-Fenet, 2005). Les arguments avancés sont essentiellement pédagogiques : il s’agirait de s’adapter au niveau des élèves et de faciliter leurs apprentissages.

Nous voudrions, dans le texte qui suit, soumettre à examen ces différentes thèses, proposer quelques pistes pour sortir des faux débats et cerner, éventuellement, les divergences et leurs enjeux.

Lire le texte au format pdf.