Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / L'engagement politique : conférence de Lilian Mathieu

L'engagement politique : conférence de Lilian Mathieu

Publié le 19/10/2022
Auteur(s) - Autrice(s) : Lilian Mathieu
L'engagement politique est au programme de l'enseignement de SES en Terminale depuis 2020. Dans cette conférence organisée dans le cadre du Plan Académique de Formation, Lilian Mathieu apporte des éclaircissements (terminologiques, théoriques, conceptuels…) et des illustrations sur les différents objectifs d'apprentissage du programme.

Lilian Mathieu est sociologue, directeur de recherche au CNRS (centre Max-Weber, ENS de Lyon). Il est spécialiste de l’étude de la prostitution et des mouvements sociaux. Outre ses nombreuses publications scientifiques, direction ou co-direction de numéros de revues (Actes de la recherche en sciences sociales, …), Lilian Mathieu a écrit et/ou contribué à des ouvrages ou manuels devenus des classiques comme La démocratie protestataire (Presses de Sciences Po, 2011), L’espace des mouvements sociaux(Le Croquant, 2012) ou Le Dictionnaire des mouvements sociaux co-dirigé avec Olivier Fillieule et Cécile Péchu (Presses de Sciences Po, 2020).

Conférences enregistrées le 30 novembre 2021 et le 15 décembre 2021 au lycée Saint-Exupéry (Lyon), animées par Mounia Chabrot-Ghezali et Christèle Garcia. La captation et le montage ont été réalisés par Anne Châteauneuf-Malclès. 

Le thème de l'engagement politique dans le nouveau programme de SES

Programme d'enseignement de spécialité de sciences économiques et sociales en classe de terminale (sociologie et science politique).

Questionnement : Comment expliquer l'engagement politique dans les sociétés démocratiques ?

Objectifs d'apprentissage :

  • Comprendre que l'engagement politique prend des formes variées (vote, militantisme, engagement associatif, consommation engagée).
  • Comprendre pourquoi, malgré le paradoxe de l'action collective, les individus s'engagent (incitations sélectives, rétributions symboliques, structure des opportunités politiques).
  • Comprendre que l'engagement politique dépend notamment de variables sociodémographiques (catégorie socioprofessionnelle, diplôme, âge et génération, sexe).
  • Comprendre la diversité et les transformations des objets de l'action collective (conflits du travail, nouveaux enjeux de mobilisation, luttes minoritaires), des acteurs (partis politiques, syndicats, associations, groupements) et de leurs répertoires.

 

Photo par Ying Ge sur Unsplash

 

Lilian Mathieu : Qu'est-ce que l'engagement?

partie_1_definir_engagement

partie_1_definir_engagement  
Sociologie et science politique face à l'engagement 00:00:00
Comment distinguer engagement et participation politique? 00:07:05
Sympathiser, adhérer, militer 00:13:28
Différents statuts de militants : les apports du courant de la mobilisation des ressources 00:17:27
Quelles spécificités du militantisme partisan? 00:27:44
La dimension collective de l'engagement : un enjeu et une source de légitimité 00:39:34
Action collective, mouvement social, mobilisation : clarification du vocabulaire 00:46:16
Des comportements aux frontières de l'individuel et du collectif 00:47:53
Groupements et mouvements plus informels 00:56:28
Question : faut-il inclure le militantisme syndical dans l'engagement? 01:07:36
Compléments sur le terme de groupement 01:09:30
Critique de l'opposition entre participation conventionnelle et non conventionnelle 01:12:00

 

 

Lilian Mathieu : Autour du paradoxe de l'action collective

partie_2_paradoxe_action_collective

partie_2_paradoxe_action_collective  
Une introduction de la rationalité dans l'analyse des mouvements sociaux 00:00:00
Les modèles d'analyse antérieurs à l'ouvrage d'Olson 00:01:11
Le paradoxe de l'action collective 00:06:27
Les solutions du paradoxe : la petite taille du groupe et (surtout) les incitations sélectives 00:09:53
Les rétributions symboliques, au-delà du calcul coûts-avantages 00:15:34
Les autres critiques adressées au modèle d'Olson 00:27:26
Le lien entre les incitations sélectives et les propriétés sociales des militants 00:30:07

 

 

Lilian Mathieu : La structure des opportunités politiques

partie_3_structure_opportunites_politiques

partie_3_structure_opportunites_politiques  
Un tout autre niveau d'analyse, celui de la structure de la société 00:00:00
Un travail fondateur : l'étude du mouvement pour les droits civiques par Doug McAdam 00:00:51
Le rôle de la SOP dans le développement du mouvement dans les années 1950 00:03:23
Les effets de la SOP sur les formes de la protestation 00:09:20
D'une perspective diachronique à une perspective synchronique : l'accent mis sur les facteurs institutionnels 00:11: 31
L'analyse des mouvements sociaux  en Italie dans les années 1970-1980 par Sidney Tarrow 00:13:53
Des tentatives de comparaison de l'ouverture de la SOP entre systèmes institutionnels 00:15:21
Première critique : la notion de "structure" induit une approche trop statique 00:20:17
Deuxième critique : le système politique et les mouvements sociaux ne sont complètement étanches les uns aux autres 00:23:52
Troisième critique : les mouvements sociaux peuvent aussi affecter la marge du système politique 00:25:50
Une approche plus adaptée à l'étude du destin des mouvements sociaux qu'à celle de l'engagement 00:27:00
Confrontation du concept de SOP à des exemples récents : les Gilets Jaunes, la ZAD de Notre-Dame des Landes 00:28:35
Quel usage du concept de SOP dans la science politique aujourd'hui? 00:31:18
Question sur le mouvement pour les droits civiques dans les années 1960 00:33:08
Quelques perspectives de recherche contemporaines sur les mobilisations 00:35:08

 

 

Lilian Mathieu : Les variables socio-démographiques de l'engagement

partie_4_variables_socio_demographiques_engagement  
Le capital culturel et l'âge, des variables explicatives majeures 00:00:00
Le rôle des émotions dans l'engagement et la protestation 00:00:55
Le rôle de la disponibilité biographique 00:06:27
Les conséquences biographiques de l'engagement 00:10:01
Question : comment aborder les associations dans ce chapitre? 00:12:50

 

références de la conférence

Agrikoliansky É.,Carrières militantes et vocation à la morale : les militants de la Ligue des Droits de l'Homme dans les années 1980 », Revue française de science politique, vol. 51, 2001/1-2, p. 27-46.

Bayat A., Life as Politics: How Ordinary People Change the Middle East (Second Edition), Stanford University Press, 2013. 

Becker H. S. (2006), « Sur le concept d’engagement », SociologieS [En ligne], Découvertes / Redécouvertes, mis en ligne le 22 octobre 2006 (article original publié dans l'American Journal of Sociology en 1960).

Boltanski L., Darré Y., Schiltz M-A., « La dénonciation », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. 51, 1984, p. 3-40. 

Boudon R., « La crise universitaire française : essai de diagnostic sociologique », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, vol. 24, 1969/3, p. 738-764.

Bourdieu P., Homo academicus,  Editions de Minuit, 1984.

Broqua C., Fillieule O., « Act Up ou les raisons de la colère », dans Traïni C., Émotions... Mobilisation !, Paris, Presses de Sciences Po, 2009, p. 141-167.

Gaxie D., « Économie des partis et rétributions du militantisme », Revue française de science politique, vol. 27, 1977/1, p. 123-154.

Gurr T., Why Men Rebel, Londres, Routledge, 1970.

Hirschman A., Bonheur privé, action publique, Paris, Fayard, 1983.

Ion J., La fin des militants?, Editions de l'Atelier, 1997.

Jasper J.M, The Art of Moral Protest, University of Chicago Press, 1999.

Jasper J.M., Poulsen J. D. « Recruiting strangers and friends : Moral shocks and social networks in animal rights and anti-nuclear protests », Social Problems, vol. 42, 1995/4, p. 493-512.

Kornhauser W., The Politics of mass society, The Free Press of Glencoe, Illinois, 1959 (traduction de la conclusion)

Kriesi H. et al., « New social movements and political opportunities in Western Europe », European Journal of Political Research, vol. 22, 1992/2.

Le Bon G., Psychologie des foules, Paris, 1895.

McAdam D., Political Process and the Development of Black Insurgency, University of Chicago Press, 1982.

McAdam D., Freedom Summer. Luttes pour les droits civiques, Mississippi 1964, Marseille, Agone, 2012.

McCarthy J.D., Zald M., « Resource Mobilization and Social Movements : A Partial Theory », American Journal of Sociology, vol. 82, 1977/6, p. 1212–1241.

Mathieu L., «Les ressorts sociaux de l'indignation militante. L'engagement au sein d'un collectif départemental du Réseau éducation sans frontière », Sociologie, vol.1, 2010/3 (Vol. 1), p. 303-318.

Olson M.,The Logic of Collective Action : public goods and the theory of groups, Cambridge, Harvard University Press, 1971.

Perrineau P., L'engagement politique. Déclin ou mutation, Presses de Sciences Po, 1994.

Traïni C., « Entre dégoût et indignation morale. Sociogenèse d'une pratique militante », Revue française de science politique, vol. 62, 2012/4, p. 559-581. 

pour approfondir

Télécharger la bibliographie complémentaire

Cette bibliographie a été composée par Mounia Chabrot-Ghezali à partir de la bibliographie fournie par Frédérique Matonti dans le cadre du séminaire national sur les nouveaux programmes de Sciences économiques et sociales organisé par le Ministère de l'E.N., en février 2020.

pour aller plus loin

Dubuisson-Quellier S., (2011), La consommation comme espace de contestation et de mobilisation sociale, SES-ENS, août.

Martinache I., (2022), Les partis sont-ils sur le retour?, SES-ENS, avril.

Matonti F., (2020), L'engagement politique dans les sociétés démocratiques, SES-ENS, juin.

Siméant J., (2010), La grève de la faim, SES-ENS, février.