Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Economie publique : une tradition française oubliée ?

Economie publique : une tradition française oubliée ?

Publié le 27/06/2014
Auteur(s) : Nicolas Gravel
Cette conférence de Nicolas Gravel, Professeur à l'Université Aix Marseille II et chercheur au GREQAM, s'inscrit dans le cycle de conférences "Évaluer les politiques publiques: pourquoi et comment ?" organisé à l'ENS de Lyon en 2013-2014. L'économiste y revient sur les outils et apports de l'économie publique, en insistant sur l'utilité du monopole de la violence légitime et les fondements théoriques de l'intervention publique. Puis il examine les différents champs de l'intervention publique et le partage public-privé en faisant des comparaisons dans le temps et l'espace.

Présentation de la conférence

Nous sommes tous, dans notre vie quotidienne, affecté par les décisions publiques. Nous obéissons à des lois et à des décrets rédigés par des élus ou des bureaucrates. Nous versons à l'état des sommes considérables en impôt sur le revenu, charges sociales, taxes sur la consommation ou sur certains produits spécifiques comme la télévision, les tabacs et alcools et l'essence. Nous recevons de l'Etat des allocations chômage, des bourses d'étude, de l'accès gratuit ou subventionné à un grand nombre de biens comme l'enseignement public, les soins médicaux ainsi que des routes ou des parcs publics. Globalement, les dépenses publiques mobilisent entre 25% (dans les pays les plus "libéraux" comme les Etats-Unis) et 55% (dans les pays les plus "étatistes" comme la France et la Suède) des ressources d'une nation. Pourquoi l'Etat joue-t-il un rôle économique aussi important dans nos sociétés ? Comment les autorités publiques prennent-elles leurs décisions ? Sur quels critères devrions-nous évaluer les politiques publiques ? Quels sont les principaux effets économiques de celles-ci ? Telles sont les quatre grandes questions qui seront abordées dans cette conférence.

La conférence de Nicolas Gravel : "Economie publique : une tradition française oubliée ?"


Economie publique : une tradition française...

Télécharger le diaporama complet associé à la conférence.

Les différents points abordés lors de l'intervention :

1) Qu'est-ce que l'économie publique ?

2) La spécificité de l'Etat relativement aux autres acteurs économiques

  • L'Etat est-il une firme ?
  • L'avantage comparatif de l'Etat : le monopole de la violence légitime
  • Parabole : état de nature vs monopole de la violence et droits de propriété
  • Interprétation de la parabole

3) L'Etat ou le marché ?

  • La typologie des biens à partir des caractéristiques d'exclusion et de rivalité (privés/publics/communs/de club)
  • L'avantage comparatif de l'autorité publique dans la production de biens publics ou collectifs
  • Le recours au marché concurrentiel est efficace pour la production de biens privés (efficacité Parétienne)... mais crée des injustices que l'Etat doit corriger
  • Le rôle limité de l'Etat dans un monde "marchandisé" : privatisations, correction des injustices
  • Les limites de la production marchande : biens publics, externalités, asymétries d'information, monopoles naturels
  • 3 types de biens dans les économies contemporaines : biens incontestablement publics, biens incontestablement privés, biens hybrides

4) Les champs de l'intervention publique : le partage public-privé dans différents pays et à différents moments

  • Observation de la part des dépenses publiques dans le PIB (évolution et comparaisons internationales)
  • La loi de Wagner est-elle vérifiée ?
  • Contribution des dépenses publiques à la production de biens publics (collectifs) et de biens privés (individuels)
  • Dépenses pour les missions régaliennes de l'Etat
  • Dépenses de protection sociale, part du public et du privé dans la santé
  • L'éducation : un bien individuel (excluable), un monopole naturel (certification), un bien public pour l'éducation de base mais une composante privée qui croît avec le niveau d'éducation
  • Les prélèvements obligatoires
  • Les différents échelons de l'action publique et son caractère multi-juridictionnel

5) Conclusion : l'économie publique, une tradition un peu oubliée

 

Page perso de Nicolas Gravel.

Accéder aux documents en ligne des enseignements de Nicolas Gravel.

 


Autres conférences du cycle "Evaluer les politiques publiques : pourquoi et comment ?" :

Quel rôle pour l'économie expérimentale dans la conception et l'évaluation des politiques publiques, par Stéphane Robin.
L'ambition d'un calcul économique public renouvelé ?, par Luc Baumstark.
Grands projets d'infrastructure de transport : comment l'évaluation guide-t-elle la décision publique ?, par Yves Crozet.
L'évaluation en expérience naturelle des politiques d'exonérations socio-fiscales, par Clément Carbonnier.
Evaluer les politiques d'emploi : de la Cour des Comptes à la Randomisation, par Francis Kramarz.

Retour vers la page de présentation du cycle.