Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Le libre échange remis en cause ?

Le libre échange remis en cause ?

Publié le 10/06/2015
Auteur(s) : Michel Fouquin
Au cours de cette conférence, Michel Fouquin, Conseiller au CEPII et Professeur à l'Université catholique de Paris, revient sur la question d'une remise en cause du libre échange. L'entrée de la Chine à l'OMC en 2001 a marqué selon lui un "choc chinois" qui a bouleversé les hiérarchies et les échanges entre pays. La crise de 2008 a quant à elle produit une importante contraction du commerce mondial. Le chercheur nous éclaire ainsi sur les nouvelles dynamiques en présence et le poids des nouveaux acteurs. Cette présentation s'inscrit dans le cycle de conférences "La mondialisation après la crise".

Présentation de la conférence

La crise de 2007-2015 intervient à la suite d'un cycle de croissance international exceptionnel caractérisé par l'émergence de grands pays en développement et l'adhésion de la Chine à l'OMC, la conviction que la politique monétaire est capable de gérer finement les cycles économiques dans les pays développés, l'euphorie des matières premières qui sonne le réveil des pays producteurs de l'Afrique à l'Amérique Latine en passant par la Russie, jusqu'à ce qu'éclate la plus grave crise financière et économique de l'après seconde guerre mondiale.

Une des premières victimes réelles, c'est le commerce international, qui s'effondre, à la suite d'une crise de liquidité bancaire brutale : simple victime collatérale ou cause de la crise ? Pour colmater la crise, les Etats prennent en charge les méga-banques qui frisent l'implosion accroissant massivement la dette publique qui se combine à des déficits extérieurs abyssaux. L'importance des déséquilibres commerciaux mondiaux et intra-régionaux bloquent la sortie de crise des pays européens. Dès lors, l'Euro est sur la sellette et la tentation de la dévaluation compétitive forte.

L'échec du Doha round, la montée du régionalisme commercial, la montée en fin de compte marginale du protectionnisme sont-ils autant de signes d'une remise en cause du libre échange ? On constate depuis 2008 un retour des échanges à courte distance par rapport aux échanges au long court : comment l'expliquer ?

La guerre des monnaies, lancée depuis deux ans par le Japon pour relancer son économie par les exportations, qui sera suivi par l'Inde, l'Indonésie et depuis peu par la Chine, n'est-elle pas un risque majeur pour l'avenir des échanges ?

Page perso de Michel Fouquin.

La conférence de Michel Fouquin : "Le libre-échange remis en cause ?"



Le libre-échange remis en cause ?

Plan de l'intervention

  • Qu'est-ce que le libre-échange?
  • Constat 2015 : où en sommes nous?
  • Retour sur la construction d'un système ouvert
  • Avant 1945 : commerce et puissance
  • Le système de l'ONU où le triomphe du multilatéralisme
  • Le Conseil de sécurité et l'Assemblée générale
  • Le FMI, la Banque Mondiale, le GATT, l'OIT, l'OMS, etc.
  • La finance mondialisée : ça commence en 1973
  • L'OMC 1994

 


Autres conférences du cycle "La mondialisation après la crise" :

Rien de nouveau sous le soleil de la mondialisation ? Au contraire nous disent l'histoire et l'analyse économiques, par Yves Crozet.
Mondialisation et dynamique des inégalités, par François Bourguignon.
Mondialisation et territoires : quelles évolutions depuis la crise ?, par Olivier Bouba-Olga.
Le SMI à la dérive ?, par Patrick Artus.
Vers une mondialisation civilisée ?, par Pascal Lamy.


Retour vers la page de présentation du cycle.

 

- Liens vérifiés le 30/03/2016 -

 

Mots-clés associés :