Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Les Éditions d'Organisation

Les Éditions d'Organisation

Publié le 23/05/2007
Cette page propose une présentation de la collection des Éditions d'Organisation, ainsi que les descriptions de quatre ouvrages de cette collection : "Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?", "L'entreprise, le marché et le droit", "Eloge du libre échange", et "Le processus du développement économique".
image"Cette collection est née d'une frustration du lecteur que je suis. D'une part, je pestais de ne pouvoir lire Coase en français. D'autre part, j'étais abasourdi par la connaissance très parcellaire que les Français avaient des progrès de la science économique à travers le monde.

Très concrètement, le public français ne connaît généralement que ce qui a été traduit : ils connaissent Galbraith, Friedman, Sen, Stiglitz et un peu Hayek, mais ignorent Becker, Romer, Coase, North, Kirzner... Pourquoi les uns plutôt que les autres ? Pire, nombre de traductions de livres excellents passent totalement inaperçues faute d'un minimum de promotion et de suivi commercial. Enfin, toutes ces traductions paraissent éparses, déconnectées des débats qui les ont fait naître et des œuvres auxquelles elles répondent. Et si les économistes suivent généralement la recherche dans leur domaine d'expertise, ils sont très rarement au fait des avancées de leur discipline ailleurs.

Pour toutes ces raisons, il m'a semblé qu'il y avait un vide à combler et un service à rendre à ceux qui s'intéressent à l'économie. J'ai donc voulu lancer une vraie collection, de haut niveau, avec des livres indispensables écrits par les meilleurs économistes actuels. Et afin de ne pas restreindre mon public, j'ai aussi voulu des livres accessibles, lisibles par des personnes peu averties, ni trop longs ni trop mathématiques. Malgré toutes ces contraintes - toutes ces exigences, en fait ! - je me suis trouvé avoir vraiment le choix. Les titres qui pouvaient prétendre à ce statut étaient assez nombreux pour faire une collection.

J'ai tout naturellement commencé par Coase. Ses textes sont lumineux, parfaitement actuels à tout point de vue, et je suis surpris qu'on ne lui accorde pas dans l'histoire de la pensée économique une place égale à celle de Keynes ou de Ricardo. Dans la continuité de Coase, North s'est imposé, et j'ai trouvé admirable son dernier livre sur la croissance, qui venait de sortir lorsque j'ai pris la décision de lancer la collection. Outre l'importance de la question et l'originalité de son traitement (en prenant en compte les institutions), la connexion qu'il fait avec les neurosciences est tout à fait intéressante. J'ai également retenu Bhagwati, cette fois non pour son dernier opus, un peu long, mais pour son précédent, incisif et qui répond bien aux débats actuels sur la mondialisation et ses dégâts. Enfin, je ne pouvais manquer la magnifique étude d'Easterly sur les politiques de développement, qui constitue une des meilleures synthèses qui soit en la matière, et dont les avis sont particulièrement pertinents pour un pays comme le nôtre qui est fortement impliqué en Afrique.

J'espère continuer ce travail. Je pense apporter ainsi quelque chose à la compréhension du monde contemporain. Les ventes de cette première série me diront si le marché répond ou non, si cette tentative a été reçue. À suivre donc."

Guillaume de Lacoste Lareymondie, Éditeur aux Éditions d'Organisation / Groupe Eyrolles.
 

Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?

ISBN : 2-7081-3150-8

Parution : juin 2006

Couverture de "Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?" de William EasterleyWilliam Easterly alors économiste à la Banque mondiale, a dû quitter l'institution suite à la parution de l'ouvrage Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?. Expert reconnu du développement économique et de l'Afrique, il est aujourd'hui professeur d'économie à l'université de New York et chercheur au Center for Global Development.

Présentation éditeur

"Tous les étudiants qui militent contre le libre-échange devraient lire ce livre extraordinaire. Easterly y expose à la fois la puissance théorique des modèles économiques de la croissance et le triste résultat de l'aide officielle au développement. Il écrit avec talent sur ce sujet qui, de toute évidence, lui tient particulièrement à coeur."
Paul Romer, Université de Stanford

"William Easterly est non seulement un excellent économiste, mais aussi un spécialiste des pays en voie de développement. Il a écrit ce livre fulgurant sur le problème le plus terrible de tous : comment conduire les pays les plus pauvres sur la voie de la croissance durable."
Robert Solow, MIT, prix Nobel d'économie (1987)

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les économistes ont cherché à comprendre comment les pays pauvres pourraient rejoindre le niveau de vie des pays développés d'Europe et d'Amérique du Nord. Ils ont inventé nombre de solutions prétendument miracles, qui ont été relayées par les politiques publiques d'aide au développement, mais dont aucune n'a tenu ses promesses : l'écart entre les pays riches et les pays en voie de développement n'a cessé de se creuser. Pourquoi ces échecs répétés et d'autant plus graves qu'il s'agit de vies humaines et de peuples entiers ?

À travers analyses, récits et anecdotes vécues, ce livre est une critique pénétrante des politiques d'aide au développement qui ont été mises en oeuvre un peu partout dans le monde, principalement sous l'égide du FMI et de la Banque mondiale, et des théories de la croissance qui les sous-tendent. Mais il ne s'arrête pas là et explore les solutions possibles pour sortir du sous-développement.

Sur le site de l'éditeur : Table des matières ; le Chapitre 4 : Instruit, mais pour quoi ?

Sommaire

  • La quête de la croissance
  • Pourquoi cherchons-nous la croissance ?
Aider les pauvres
  • Ces panacées qui ont failli
L'aide à l'investissement
La surprise de Solow : l'investissement n'est pas la clé de la croissance
Instruit, mais pour quoi ?
Des subventions pour les préservatifs ?
Les prêts étaient au rendez-vous, pas la croissance
Remettez-nous nos dettes
Les pays pauvres sont-ils condamnés à le rester ?
  • Les gens réagissent aux incitations
Les rendements croissants : connaissances, compétences et trappes à pauvreté
La destruction créatrice, ou le pouvoir de la technologie
Nés sous une mauvaise étoile
Les gouvernements peuvent tuer la croissance
Corruption et croissance
Les sociétés divisées
  • Conclusion - Retour à Lahore

L'entreprise, le marché et le droit

ISBN : 2-7081-2000-X

Parution : septembre 2005

Couverture de "L'entreprise, le marché et le droit" de Ronald CoaseRonald H. Coase (né en 1910) a été formé dans les années 1930 à la London School of Economies, où il a enseigné jusqu'en 1951, date à laquelle il a migré aux États-Unis. H a ensuite été professeur dans les universités de Buffalo, de Virginie puis du Kansas. H a rejoint en 1964 la faculté de droit de l'université de Chicago, où il est toujours titulaire de la chaire de sciences économiques. II a créé et dirigé le Journal of Law and Economies. Il est également docteur honoris causa de l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne. Il a connu tous les économistes qui ont fait le XXe siècle et a mené de nombreux débats avec la plupart d'entre eux.

Il a reçu le prix Nobel en 1991.

Présentation éditeur

Peu d'auteurs ont eu autant d'influence sur l'économie que Ronald Coase.
Il est en particulier à l'origine des notions décisives de coût de transaction et d'externalité, et plus largement de l'économie des institutions, au point de rencontre de l'économie et des sciences sociales.

Cet ouvrage réunit les articles fondamentaux de Coase, dont "La nature de la firme", "Le problème du coût social", "La controverse du coût marginal" et "Le phare en économie", précédés par un chapitre introductif où l'auteur présente les articulations majeures de sa pensée.

La portée de ces textes est immense et plus que jamais d'actualité. Coase y aborde, en économiste visionnaire, des questions essentielles : les externalités négatives (la pollution et la régulation des nuisances, dont le principe du "pollueur-payeur"), les services publics, ou encore l'arbitrage entre externalisation et internalisation des activités au sein de l'entreprise... Le monde des affaires est aujourd'hui largement modélisé au prisme des concepts clés qu'a introduits Ronald Coase.

Sur le site de l'éditeur : Table des matières; Chapitre 1 : L'entreprise, le marché et le droit

Sommaire

  • Présentation
  • Préface
  • L'entreprise, le marché et le droit
  • La nature de la firme
  • L'organisation industrielle : un projet de recherche
  • La controverse du coût marginal
  • Le problème du coût social
  • Commentaires à propos du problème du coût social
  • Le phare en économie
  • Index

Eloge du libre échange

ISBN : 2-7081-3210-5

Parution : septembre 2005

imageJagdish Bhagwati est né en 1934 en Inde. Il a été formé à l'université de Cambridge, en Angleterre, et au MIT, aux États-Unis. II a d'abord enseigné en Inde, notamment à la Delhi School of Economies, puis au MIT, avant de rejoindre en 1980 l'université de Columbia, où il est actuellement (et où il a eu entre autres comme élève Paul Krugman). Il a également été conseiller pour le GATT, les Nations unies et l'OIT.

Il compte aujourd'hui parmi les plus grands experts mondiaux en matière de commerce international et il donne régulièrement des conférences à travers le monde.

Présentation éditeur

Dans cet essai rigoureux, Jagdish Bhagwati expose de manière synthétique l'état des connaissances actuelles en économie sur le commerce international.

La conclusion qui se dégage avec force des recherches les plus récentes est que, non seulement le libre échange des marchandises et des services favorise le développement économique mondial, mais surtout ce n'est pas en s'y opposant que les droits sociaux et l'environnement seront mieux protégés. Bhagwati montre que les tentations protectionnistes qui se manifestent aujourd'hui, en particulier avec le mouvement antimondialisation, se font toujours au détriment de la prospérité non seulement des pays qui y succombent, mais aussi des autres.

Ce volume comprend également la traduction de l'article sur le "mythe du laissez-faire financier", où Bhagwati dénonce vigoureusement la libre circulation des capitaux. Initialement publié par la revue Foreign Affairs, il a suscité une vive polémique à sa parution en 1998 ; il fait désormais référence.

Sur le site de l'éditeur : Table des matières ; Introduction à l'édition française ; Introduction à l'édition originale

Sommaire

  • Une réponse aux remises en cause traditionnelles du libre échange
  • Commerce équitable, distribution des revenus et revendications sociales
  • Instaurer le libre échange
  • Le mythe du laisser-faire financier

Le processus du développement économique

ISBN : 2-7081-3397-7

Parution : septembre 2005

Couverture de "Le processus du développement économique" de Douglass NorthDouglass C. North (né en 1920) est diplômé de l'université de Californie à Berkeley, il a servi dans la marine marchande comme navigateur de 1942 à 1946 avant de s'orienter vers une carrière universitaire. Professeur à l'université Washington de Saint-Louis (Missouri) depuis 1983, il y a créé un institut de recherche, le Centre d'économie politique. Il est également chercheur à la Hoover institution de l'université de Stanford.

Ses travaux sur l'histoire économique, l'idéologie, le changement institutionnel et la croissance lui ont valu le prix Nobel en 1993.

Présentation éditeur

"Les économistes le savent bien, l'économie est une théorie du choix. Mais pour améliorer les perspectives de l'homme, il faut comprendre les sources de ses décisions. C'est une condition nécessaire pour la survie de l'humanité."
Douglass North.

Les théories de la croissance négligent souvent les conditions concrètes du développement économique. Il existe des déterminants qui ont permis à certaines sociétés de progresser, et dont l'absence a conduit d'autres pays à la stagnation et au déclin. Quels sont ces déterminants ? Peut-on les recréer pour permettre aux pays qui le veulent de se développer ?

Dans cet essai qui récapitule toute une vie de recherches, Douglass North détaille les croyances et les institutions qui favorisent le développement, et celles qui s'y opposent. Son analyse s'appuie à la fois sur une vaste connaissance de l'histoire économique mondiale et sur les progrès récents des sciences cognitives. North donne ainsi à son lecteur une vision riche et profonde de la dynamique du changement en économie.

Sur le site de l'éditeur : Table des matières ; Chapitre 13 : Où allons-nous ?

Sommaire

  • Le processus du changement économique : une esquisse
  • Première partie : Questions à considérer dans l'analyse du changement économique
L'incertitude dans un monde non ergodique
Systèmes de croyances, culture et science cognitive
Conscience et intentionnalité humaine
Les échafaudages ériges par les humains Faire le point
  • Seconde partie : Le chemin à parcourir
L'environnement humain et son évolution
Les sources de l'ordre et du désordre
Réussir et échouer
L'essor du monde occidental
L'essor et la chute de l'Union soviétique
Améliorer les performances économiques
Où allons-nous ?