Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Quelle politique monétaire après la crise ?

Quelle politique monétaire après la crise ?

Publié le 28/06/2012
Auteur(s) : Jean-Paul Pollin
Dans un premier temps on détaillera les points essentiels du consensus de politique monétaire avant la crise. A la veille de la crise, on considérait que l'application de règles contingentes et en particulier du ciblage de l'inflation constituait une solution très satisfaisante, sinon optimale, qui avait permis d'obtenir d'excellents résultats ("la Grande Modération"). La crise est venue rebattre les cartes en rappelant que les Banques Centrales doivent également se préoccuper de stabilité financière, non seulement pour les résoudre mais aussi pour les prévenir. On se demandera alors quels sont les indicateurs et instruments que les Banques Centrales peuvent mobiliser pour répondre à cette autre mission. Les Banques centrales sont elles les seules institutions concernées par ce problème ? Doivent-elles avoir la responsabilité principale dans sa prise en charge ? Y a-t-il besoin de coordonner la régulation macroéconomique traditionnelle (maîtrise de l'inflation et stabilisation de l'activité) avec les régulations micro et macroprudentielles ?

Jean-Paul Pollin est professeur d'économie à l'Université d'Orléans et chercheur au Laboratoire l'économie d'Orléans (LEO). Ancien président de l'AFSE et de la Revue Economique, il est actuellement membre du Cercle des Economistes. Ces domaines de recherche sont la théorie et la politique monétaires, la finance de marché et l'économie bancaire. Il a publié nombreux articles de référence et de contributions à des ouvrages collectifs sur ces questions, ainsi qu'un "Repères" sur les théories de la monnaie (avec Anne Lavigne, 1997).

La conférence de Jean-Paul Pollin : "Quelle politique monétaire après la crise ?"

Partie 1 :


Partie 2 :

 

 

 

 

 

 

 

 


Naviguer dans le dossier :

Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie ?, par Aurélien Eyquem.
De l'or aux DTS dans l'histoire de la pensée économique, par Jean-Marc Daniel.
Prêteur en dernier ressort, "too big to fail" et sanction des banquiers spéculateurs: quelques leçons de l'histoire, par Pierre-Cyrille Hautcoeur.
Les banques et les marchés ont-ils pris le pouvoir ?, par Jean-François Goux.
Euphorie, bulles et krachs: les raisons de l'instabilité, par André Orléan.

Retour vers la page d'accueil du dossier.