Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / "Monnaie, banque, finance: où en est-on après la crise?"

"Monnaie, banque, finance: où en est-on après la crise?"

Publié le 30/06/2012
La récente crise financière a démontré que la monnaie est partout, au coeur de l'économie, même lorsqu'on ne la voit pas, et qu'on tend à l'oublier lorsque l'économie est prospère. Dans un monde de plus en plus dématérialisé, pourquoi avons-nous encore besoin de la monnaie ? Son omniprésence est-elle bénéfique ou dangereuse ? Ces questions sont en réalité de fausses bonnes questions. C'est plutôt dans la nature des liens entre monnaie, banques et marchés financiers que se trouvent les questions les plus pertinentes auxquelles ce cycle de conférences entend répondre. Par exemple, doit-on mieux réguler les banques commerciales ? Qui doit superviser cette régulation ? Que peuvent les banques centrales contres les bulles spéculatives ?

Un cycle de conférences portant sur la monnaie, les banques et la finance a été organisé à l'ENS de Lyon entre octobre 2011 et avril 2012 par l'Université Ouverte Lyon 1 [1], en partenariat avec le GATE (Groupe d'Analyse et de Théorie Economique) et les Journées de l'économie. Ce cycle de conférences, coordonné par Aurélien Eyquem et Pascal Le Merrer (ENS de Lyon), a invité des spécialistes de la monnaie et des politiques monétaires, des marchés financiers, du système bancaire, de l'histoire de la pensée économique et de l'histoire économique, pour une intervention de deux heures lors de chacune des séances.

Ces conférences, que nous présentons et diffusons dans ce dossier, sont intéressantes à plusieurs titres pour l'enseignement de l'économie en SES :

- en classe de première avec des interventions sur la monnaie (formes, caractéristiques, fonctions, conceptions chez les économistes), les mécanismes de la création monétaire (Aurélien Eyquem), le rôle des banques centrales et les politiques monétaires, les théories monétaires (Aurélien Eyquem et Jean-Marc Daniel).

- en classe de terminale (enseignement spécifique et économie approfondie) avec des interventions sur les différents marchés financiers et leurs acteurs (Jean-François Goux), la situation des balances des paiements et les politiques de change (Jean-Marc Daniel), la spéculation et l'instabilité financière (André Orléan et le rôle des comportements mimétiques dans l'instabilité des marchés financiers), ainsi que la régulation du système bancaire et des marchés financiers (Jean-Paul Pollin sur la politique monétaire face à la crise et la régulation macroprudentielle).

La conférence de Pierre-Cyrille Hautcoeur intéressera particulièrement les étudiants de CPGE du fait de son approche historique.

Présentation générale du cycle de conférences

La récente crise financière a démontré que la monnaie est partout, au coeur de l'économie, même lorsqu'on ne la voit pas, et qu'on tend à l'oublier lorsque l'économie est prospère. Dans un monde de plus en plus dématérialisé, pourquoi avons-nous encore besoin de la monnaie ? Son omniprésence est-elle bénéfique ou dangereuse ? Ces questions sont en réalité de fausses bonnes questions. C'est plutôt dans la nature des liens entre monnaie, banques et marchés financiers que se trouvent les questions les plus pertinentes auxquelles ce cycle de conférences entend répondre. Par exemple, doit-on mieux réguler les banques commerciales ? Qui doit superviser cette régulation ? Que peuvent les banques centrales contres les bulles spéculatives ?

Les deux premières conférences visent à offrir un ensemble de réponses aux questions simples que chacun peut se poser sur la monnaie : Pourquoi en a-t-on besoin ? Quel est son rôle ? Qui la contrôle ? Comment les économistes analysent-ils son utilisation par les acteurs économiques et ses effets sur l'économie ? La troisième conférence analyse les liens entre la taille des banques commerciales et les autorités de régulation à travers l'expérience française à la fin du XIXe siècle. Les trois dernières conférences insistent sur le rôle des divers acteurs (banques, marchés financiers et banques centrales) dans la stabilité ou l'instabilité des sphères monétaire et financières, ainsi que les pistes permettant d'envisager une plus grande stabilité à l'avenir.

Programme du cycle

1) "Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie ?", par Aurélien Eyquem (ENS de Lyon et GATE-CNRS), le 10 octobre 2011 de 14h30 à 16h30 à l'ENS de Lyon.

Visionner la conférence.


2) "De l'or aux DTS dans l'histoire de la pensée économique", par Jean-Marc Daniel (ESCP Europe), le 12 décembre 2011 de 14h30 à 16h30 à l'ENS de Lyon.

Visionner la conférence.


3) "Prêteur en dernier ressort, «too big to fail» et sanction des banquiers spéculateurs: quelques leçons de l'histoire", par Pierre-Cyrille Hautcoeur (EHESS et Ecole d'économie de Paris), le 23 janvier 2012 de 14h30 à 16h30 à l'ENS de Lyon.

Visionner la conférence.


4) "Les banques et les marchés ont-ils pris le pouvoir ?", par Jean-François Goux (Université Lyon 2 et GATE-CNRS), le 5 mars 2012 de 14h30 à 16h30 à l'ENS de Lyon.

Visionner la conférence.


5) "Euphorie, bulles et krachs: les raisons de l'instabilité", par André Orléan (EHESS, Ecole d'économie de Paris) le 2 avril 2012 de 14h30 à 16h30 à l'ENS de Lyon.

Visionner la conférence.


6) "Quelle politique monétaire après la crise ?", par Jean-Paul Pollin (Université d'Orléans), le 23 avril 2012 de 14h30 à 16h30 à l'ENS de Lyon.

Visionner la conférence.

 

[1] L'Université Ouverte (Université Claude Bernard Lyon 1) a une mission de diffusion de la culture scientifique et de transfert des savoirs universitaires vers le grand public, au moyen de diverses activités (cours, conférences, voyages, visites...).