Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Stage national sur les nouveaux programmes de terminale

Stage national sur les nouveaux programmes de terminale

Publié le 29/03/2012
Auteur(s) : Jacques Le Cacheux
Didier Marteau
Jean Etienne
Un stage national de formation aux nouveaux programmes de SES en classe de terminale s'est déroulé les 19 et 20 mars 2012 à Paris. Organisé par l'Inspection générale, il a réuni des IA-IPR et des professeurs de sciences économiques et sociales de toutes les académies. Les enseignants ont pu assister à plusieurs conférences données par des universitaires membres du groupe d'experts, Jacques Le Cacheux et Didier Marteau, portant sur la crise économique européenne, la politique climatique et le rôle des asymétries d'information dans la crise financière.

Lors de cette journée de formation, le président du groupe d'experts, Jacques Le Cacheux, professeur d'économie à l'Université de Pau et chercheur à l'OFCE, est intervenu sur la crise économique européenne et sur les instruments économiques de la politique climatique. Didier Marteau, professeur d'économie à l'ESCP, membre du Conseil scientifique de l'ACP (Autorité de contrôle prudentiel) et spécialiste des produits dérivés, a fait une conférence sur le rôle de l'aléa moral dans la crise financière et les avancées en matière de régulation financière. Les enseignants ont pu également participer à des ateliers sur différentes questions traitées dans le nouveau programme, ainsi que des comptes rendus des ateliers réalisés par des enseignants de l'académie de Lyon.

Nous vous proposons dans ce dossier d'écouter les conférences de Jacques Le Cacheux et de Didier Marteau. Nous diffusons également les supports de présentation des intervenants.

1. La crise économique européenne, par Jacques Le Cacheux

La conférence de Jacques Le Cacheux sur la crise économique européenne s'est faite en deux temps. Il est d'abord revenu sur les origines et la nature de la récession globale de 2008, pour ensuite traiter de la crise qui touche la zone euro, de ses causes spécifiquement européennes et des solutions envisagées pour en sortir. Ces deux interventions ont duré environ une heure, le reste du temps a été consacré aux réponses aux questions.

Partie 1 : Origine et nature de la crise


Partie 2 : La crise de la zone euro


Nous vous proposons également un compte rendu détaillé de cette conférence :

 

2. Quels instruments économiques pour la politique climatique ? par Jacques Le Cacheux

Dans cette conférence d'environ une heure, Jacques Le Cacheux a d'abord fait un rappel du contexte (état de la négociation internationale et des émissions de CO2) et du cadre analytique de la politique climatique (notions de biens communs et d'externalités). Il a présenté ensuite les trois principaux instruments économiques de la politique climatique - la réglementation, le marché des permis d'émission et la fiscalité - en soulignant leurs avantages et leurs limites.

 

3. Asymétrie d'information, aléa moral et crise financière, par Didier Marteau

Dans cette conférence d'une heure dix, Didier Marteau insiste sur les causes microéconomiques de la crise financière : la crise grecque comme la crise des subprimes sont le résultat de la multiplication de comportements d'aléas morals, dus à des asymétries d'information, et de défaillances de régulation. Selon lui, les déséquilibres macroéconomiques ne constituent qu'un cadre favorable à l'éclosion de la crise. Didier Marteau est d'abord revenu sur la crise grecque et a montré comment une partie de la dette de la Grèce a pu être dissimulée au moyen du swap de devises réalisé par Goldman Sachs en 2001. Il s'est attardé sur le plan de restructuration de la dette grecque qui illustre également le phénomène d'asymétrie d'information. La deuxième partie de l'intervention a abordé la question des avancées en matière de régulation financière depuis le G20 de Pittsburg en 2009. Le premier objectif du G20 était la réduction de l'aléa moral. La titrisation qui est à l'origine la crise, les bonus des traders... sont en effet des illustrations de l'aléa moral. La prise de risque excessive par des acteurs du marché, sans qu'ils en subissent les conséquences, s'appuyait sur la réglementation de Bâle 2 et était confortée par les comportements des agences de notation. La défaillance de la régulation est également visible dans le mode d'évaluation comptable des actifs négociés sur les marchés par les banques dans le cadre de leurs activités de gestion de portefeuilles : la plus grosse partie est estimée au "prix du modèle" qui est très peu contrôlable. Pour limiter le risque systémique qui en découle, Didier Marteau suggère alors la mise en place d'une "taxe Pigou" (et non Tobin) sur les transactions financières.

 

4. Ateliers sur les nouveaux programmes de la classe de terminale


Les fiches Eduscol pour l'accompagnement de la mise en oeuvre des nouveaux programme de SES en terminale sont mises en ligne progressivement sur le portail du Ministère.

21/06/2012 : Toutes les fiches éduscol de terminale sont téléchargeables en ligne.


Anne Châteauneuf-Malclès pour SES-ENS.

 

- Liens vérifiés le 30/03/2016 -