Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Quand et comment les émotions optimisent-elles les décisions économiques ?

Quand et comment les émotions optimisent-elles les décisions économiques ?

Publié le 17/06/2011
Auteur(s) : Sacha Bourgeois-Gironde
Sacha Bourgeois-Gironde est maître de conférence en philosophie à l’ENS de Lyon et membre associé de l’Institut Jean-Nicod (CNRS-EHESS-ENS). Ses recherches se situent à l’interface entre la philosophie, la psychologie et l'économie expérimentale. Il s’intéresse notamment au rôle des émotions dans les décisions et le raisonnement. Il a publié "La neuroéconomie. Comment le cerveau gère mes intérêts" (Plon, 2008).

Ce courant de recherche s?appuie sur les observations neurobiologiques, au moyen des nouvelles techniques d'imagerie cérébrale, pour mieux comprendre le fonctionnement du cerveau et le rôle des émotions cognitives dans les décisions économiques.

La conférence de Sacha Bourgeois-Gironde "Quand et comment les émotions optimisent-elles les décisions économiques ?"

Partie 1 :


Quand et comment les émotions optimisent-elles... par journeeseconomie


Partie 2 :


Quand et comment les émotions optimisent-elles... par journeeseconomie

Pour compléter la conférence de Sacha Bourgeois-Gironde

  • "Emotions et décisions économiques", une conférence organisée lors des Journées de l'économie 2010, avec les interventions de Marie-Claire Villeval, Sacha Bourgeois-Gironde, David Lewis Dickinson, Louis Lévy-Garboua et Paul Seabright.

 

Naviguer dans le dossier :

De Freakonomics à la neuroéconomie
L'histoire de la pensée et le raisonnement économique, par Nicolas Chaigneau.
La rationalité individuelle et collective, par Alan Kirman.
L'économie est elle encore une science de l'apologie du marché ? par Etienne Wasmer.
Quand l'économiste lit dans la pensée des autres : la formation des préférences sociales, par Louis Lévy-Garboua.

Quand et comment les émotions optimisent-elles les décisions économiques ? par Sacha Bourgeois-Gironde (vous êtes ici).

Retour vers la page d'accueil du dossier.