Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / De l'or aux DTS dans l'histoire de la pensée économique

De l'or aux DTS dans l'histoire de la pensée économique

Publié le 28/06/2012
Auteur(s) : Jean-Marc Daniel
On peut considérer que la pensée économique est née d'une obsession monétaire : les prix sont historiquement au centre non seulement de la réflexion économique mais aussi de l'angoisse sociale car la hausse des prix signifie révolte. Les mercantilistes poussent à son extrême l'exclusivisme monétaire et, si les classiques proclament la neutralité de la monnaie, c'est non seulement par suite d'une réflexion théorique, mais aussi par nécessité méthodologique pour sortir la science économique d'un tropisme trop monétaire. La monnaie revient sur le devant avec les keynésiens, là encore dans une démarche qui se veut théorique mais avec aussi une volonté de rompre avec l'école de pensée précédente. Ce retour est d'autant plus sensible que, sur le plan pratique, la monnaie abandonne l'or. Elle est immatérielle et devient de ce fait de moins en moins «divine» et de plus en plus «humaine».

Jean-Marc Daniel enseigne l'économie à ESCP Europe et à l'Ecole des Mines. Il est aussi directeur de la rédaction de la revue Sociétal. Il travaille dans le domaine de la politique économique et de la dette publique dans leurs dimensions théoriques et historiques. Il est également un spécialiste de l'histoire de la pensée économique. Auteur de nombreux ouvrages et manuels pour étudiants, il a publié récemment Introduction à l'économie (avec J.L. Biacabe et G. Duchêne, Pearson, 2011), Histoire vivante de la pensée économique: des crises et des hommes (Pearson, 2010, Mention spéciale de la pédagogie du prix Turgot 2011), La Politique économique (PUF, QSJ?, 3e éd. 2012).

La conférence de Jean-Marc Daniel : "De l'or aux DTS dans l'histoire de la pensée économique

Partie 1 :


Partie 2 :

 

 

Naviguer dans le dossier :

Pourquoi avons-nous besoin de la monnaie ?, par Aurélien Eyquem.
Prêteur en dernier ressort, "too big to fail" et sanction des banquiers spéculateurs: quelques leçons de l'histoire, par Pierre-Cyrille Hautcoeur.
Les banques et les marchés ont-ils pris le pouvoir ?, par Jean-François Goux.
Euphorie, bulles et krachs: les raisons de l'instabilité, par André Orléan.
Quelle politique monétaire après la crise?, par Jean-Paul Pollin.

Retour vers la page d'accueil du dossier.