Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Articles / Quelles politiques économiques en France et en Europe ?

Quelles politiques économiques en France et en Europe ?

Publié le 07/06/2017
Auteur(s) : Robert Boyer
Alain Trannoy
Dans cette vidéo réalisée pour le MOOC "C'est quoi l'éco ?", les économistes Robert Boyer et Alain Trannoy s'intéressent aux politiques économiques, à la fois conjoncturelles et structurelles, mises en oeuvre ou souhaitables en France et en Europe. Robert Boyer, chercheur associé à l'Institut des Amériques, analyse les difficultés pour construire une politique économique en France fondée sur un nouveau compromis social. Alain Trannoy, directeur de l'École d'économie d'Aix-Marseille (AMSE), examine la politique de la concurrence en Europe et le rôle de stabilisation de l'État dans la période de sortie de crise.

Le MOOC "C'est quoi l'éco ?" est proposé par l'ENS de Lyon et les Journées de l'économie. À partir de brèves interviews réalisées lors des Journées de l'économie, ce cours de 6 semaines présente les raisonnements de 28 économistes sur les grands sujets de la discipline (la croissance, la monnaie, le commerce international, la politique économique, etc.).

Nous mettons à votre disposition cette vidéo de Robert Boyer, anciennement Directeur d'études à l'EHESS, Directeur de recherche au CNRS et économiste au CEPREMAP, et d'Alain Trannoy, Directeur d'études à l'EHESS-Marseille et membre du Conseil d'analyse économique, extraite de la séquence de cours portant sur le thème "Sait-on ce qu'est une bonne politique économique ?".

Interview réalisée lors des Journées de l'économie d'octobre 2015.

Robert Boyer et Alain Trannoy - Quelles politiques économiques en France et en Europe ?

Dans cette vidéo d'une durée de 16 minutes environ, Robert Boyer répond aux trois premières questions et Alain Trannoy aux deux suivantes :

1) Quel est le problème central de l'économie française aujourd'hui ?

Début : 0'17
Fin : 2'13

Dans cette première partie, Robert Boyer analyse les difficultés pour construire une politique économique en France fondée sur un nouveau compromis social, qui permettent de conjuguer le maintien ou l'avancée des droits sociaux et la modernisation du système productif grâce à l'innovation technologique.

Notions abordées : droits sociaux, compromis salarial fordiste, pacte social, innovation.

2) Quelles sont les politiques économiques envisageables en France ?

Début : 2'14
Fin : 6'10

Dans le prolongement la réponse à la première question, Robert Boyer souligne la complémentarité entre politique schumpétérienne d'innovation et politique keynésienne de soutien à la demande effective. En effet, selon lui, une demande déprimée ralentit le rythme effectif de diffusion du changement technique. Il explique que la mise en œuvre d'une telle politique économique passe par un nouveau compromis social entre les partenaires sociaux dont le cœur pourrait être une forme de flexi-sécurité à la française.

Notions abordées : demande effective, incertitude, flexibilité, flexicurité, compétitivité, qualification, sécurisation des parcours professionnels, représentation, capitalisme.

3) Quels sont les risques et bénéfices de la politique d'austérité ? 

Début : 6'12
Fin : 8'47

Robert Boyer revient sur les expériences de politiques d'austérité budgétaire réussies dans l'histoire économique récente (pays scandinaves). Il explique que les conditions très spécifiques de leur succès (taille des économies, poids des exportations, taux d'intérêt, etc.) ne sont pas remplies dans les pays de la zone euro, en particulier en Grèce. Selon lui, la mise en œuvre de telles politiques d'austérité, de manière simultanée, dans tous les pays européens, est une erreur de politique économique.

Notions abordées : politique budgétaire, dépenses publiques, austérité/relance budgétaire, exportation, taux d'intérêt, taux de change flexible.

4) Quelle politique de la concurrence en Europe ?

Début : 8'49
Fin : 13'29

La politique de la concurrence fait partie des interventions publiques qui visent à améliorer ou corriger l'allocation des ressources par le marché. Deux raisons principales motivent cette intervention, la concurrence imparfaite et les asymétries d'information, qui peuvent aller à l'encontre de l'intérêt des consommateurs [1]. La politique de la concurrence européenne encadre le comportement des entreprises afin d'éviter les ententes ou l'abus de position dominante et de contrôler les opérations de fusions-acquisitions. Elle est jugée trop restrictive par les industriels européens, explique Alain Trannoy, dès lors que ceux-ci doivent affronter la concurrence de géants américains ou chinois [2]. L'autre dimension de la politique de la concurrence est très importante pour le consommateur, puisqu'il s'agit de contrôler la qualité des produits vendus et d'éviter que certaines entreprises, à l'instar de Volkswagen, exploitent les asymétries d'information à leur profit.

Notions abordées : allocation, marché, concurrence imparfaite, oligopole, monopole, pouvoir de marché, entente, position dominante, autorité de la concurrence, fusion, asymétrie d'information.

5) Quel doit être le rôle de l'État face à la crise de 2008 ?

Début : 13'31
Fin : 16'31

Dans cette dernière partie, Alain Trannoy s'intéresse à la fonction de stabilisation de l'État depuis la crise de 2008. Si les gouvernements de tous les pays industrialisés ont bien réagi en mettant en œuvre des mesures d'assouplissement monétaire et des plans de relance concertés et coordonnés tout de suite après la crise, deux critiques peuvent être faites à l'égard de la politique menée au niveau européen. Premièrement, la politique monétaire de la BCE n'a pas été suffisamment expansionniste, ou l'a été trop tardivement. Deuxièmement, les autorités européennes ont contraint les États à mettre en place en même temps des politiques de rigueur budgétaire en réponse à l'accumulation de dettes publiques, ce qui a conduit à une seconde récession en Europe. Comme Robert Boyer, Alain Trannoy pense que l'Union européenne a commis là une erreur majeure de politique macroéconomique.

Notions abordées : stabilisation macroéconomique, cycle économique, politique budgétaire, politique monétaire, politique expansionniste/de rigueur, assouplissement quantitatif, dette publique, monétarisme.

Exploitation pédagogique

Ces vidéos peuvent faire l'objet d'une exploitation pédagogique en classe de terminale ES, en enseignement spécifique de SES (Thème 2.2 Les politiques économiques conjoncturelles et leur coordination dans l'Union européenne) et en enseignement de spécialité "Économie approfondie" (Thème 2.2 La politique de la concurrence). La partie sur la politique de la concurrence est aussi utilisable en classe de première ES dans le chapitre sur la coordination par le marché (thèmes de la concurrence imparfaite et des asymétries d'information).

Lors de la semaine 6 du MOOC "C'est quoi l'éco ?" de mai-juin 2017, "la salle des profs" propose une séquence pédagogique pour l'enseignement spécifique de SES s'appuyant sur cette vidéo de Robert Boyer et Alain Trannoy (questions 3 et 5) :

La coordination des politiques budgétaires entre pays d'une zone économique : le cas de l'Union européenne (cours niveau terminale, Thème 2.2 Quelle est la place de l'Union européenne dans l'économie globale ?) : document pédagogique de Guillaume Pastant, professeur de SES au lycée Gustave Courbet de Belfort. Cette séquence aborde trois points : le mécanisme du multiplicateur keynésien, les fuites de l'effet multiplicateur (épargne, ouverture internationale), les enjeux de la coordination des politiques budgétaires.


Les autres vidéos du MOOC "C'est quoi l'éco ?" accessibles sur SES-ENS :

Les principaux indicateurs économiques et leur mesure (Pascal Oger, Insee)

La situation de l'économie française : une analyse de la conjoncture (Patrick Artus)

La croissance dans l'analyse économique (Patrick Artus et Philippe Aghion)

Le rôle de l'État dans la croissance de long terme (Jean-Olivier Hairault)

Ressources naturelles et croissance économique (Philippe Chalmin)

Les évolutions du commerce international (Sébastien Jean)

Le commerce international dans la pensée économique (Sandra Poncet et Agnès Bénassy-Quéré)

Les firmes multinationales et leur localisation (Agnès Bénassy-Quéré et Olivier Bouba-Olga)

L'union monétaire européenne : quels bénéfices, quelles difficultés ? (Michel Aglietta)

Évolutions du système financier international et réformes bancaires (Jézabel Couppey-Soubeyran)

Page d'accueil

Pour en savoir plus sur le MOOC "C'est quoi l'éco ?" :

MOOC "C'est quoi l'éco ?" 2ème session (mai-juin 2017).

MOOC "C'est quoi l'éco ?" 1ère session (mai-juin 2016).


Note :

[1] Les autres raisons justifiant une intervention de l'État dans l'allocation des ressources sont les externalités, les biens collectifs et les biens tutélaires.

[2] De manière plus générale, il est reproché à la politique de la concurrence européenne et à la primauté du principe de concurrence dans l'UE de mettre au second plan la politique industrielle, en contrôlant strictement le soutien des États à leurs industries ou entreprises.